Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Pau-PSG (0-2)

Paris fait le boulot face à Pau

Dans un stade du Hameau blindé, le Paris Saint-Germain s'est imposé sereinement face à Pau, en huitièmes de finale de Coupe de France (0-2). Le tout sur un terrain qui ferait même fuir des rugbymen.

Modififié

Pau 0-2 Paris Saint-Germain

Buts : Paredes (25e) et Sarabia (52e) pour le PSG

Ce n’est pas le joueur le plus ancien à être arrivé à Paris - Julian Draxler est là depuis 2017 et Layvin Kurzawa depuis 2015 -, et pourtant c’est bien Leandro Paredes qui a le brassard de capitaine autour de son biceps gauche pour ce huitième de finale face à Pau au stade du Hameau. Une manière pour Thomas Tuchel de récompenser les récentes belles performances de son milieu argentin passé de persona non grata à possible titulaire en quelques mois. Et puis il faut dire que l’ancien de la Roma a tout du capitaine idéal avec sa bouche constamment ouverte et son amour du combat. Et visiblement, le brassard lui donne des ailes, puisque contre Pau, Leandro Paredes a longtemps dicté le rythme de son équipe, quand il ne se battait pas pour récupérer un ballon. Et l’Argentin a même inscrit son premier but avec le PSG, au milieu de la première période, évitant ainsi au club parisien de vivre une soirée stressante.

Paredes à la baguette


C’est un doux euphémisme que de dire que la pelouse du stade du Hameau est dans un mauvais état. Et ce n’est pas la peinture verte ajoutée par les jardiniers pour cacher la misère qui va éviter les faux rebonds. Cela n’empêche pas pour autant le PSG de tenter de combiner au sol. Ni Eric Maxim Choupo-Moting de placer deux petits ponts, dont un à la suite d'une virgule ronaldinhesque (12e). En face, Pau applique son plan. À savoir défendre bas et envoyer des longues ogives pour les trois flèches offensives Moulaye Ba, Yankuba Jarju et Mamadou Lamine Gueye. Une tactique qui aurait pu payer si Tanguy Kouassi n’était pas là pour couper tous les ballons. Maladroit face au but, à l’image de sa frappe manquée après un festival de Colin Dagba (19e), Mauro Icardi est en revanche parfait pour remettre le cuir de la poitrine sur son compatriote Leandro Paredes qui peut alors envoyer une minasse à bout portant (0-1, 25e). L’addition aurait pu être plus lourde, mais Alexis Guendouz se montre impérial devant Pablo Sarabia (35e) et Paredes (45e).

Sarabia, monsieur Coupe de France


Mener à la pause, c’est bien. Mettre le but du KO, c’est mieux. Et ça, le PSG l’a très bien compris en accélérant dès le retour des vestiaires. Et comme souvent, c’est le pied droit de Leandro Paredes qui déclenche tout en servant Mauro Icardi. L’attaquant remet alors en retrait pour Pablo Sarabia qui profite d’un cafouillage pour pousser le cuir au fond des filets (0-2, 52e). Un but qui va finalement réveiller des Palois qui se mettent alors à attaquer. Malheureusement pour les hommes de Bruno Irles, Jarju, pas aidé par la pelouse, manque son contrôle alors qu’il se présente seul devant Sergio Rico (66e), tandis que Cheikh Tidiane Sabaly voit sa frappe terminer dans la niche du portier espagnol (78e). De quoi donner le sourire à Thomas Tuchel ? Pas vraiment, l’entraîneur allemand ayant perdu dans la bataille son latéral droit Colin Dagba, blessé au genou. Mais l'essentiel est assuré pour le PSG avec cette victoire et cette qualification pour les quarts de finale de Coupe de France.




Pau (4-3-3) : Guendouz - Sadzoute, Kamissoko, Zahary, Bensais - Name (Maisonneuve, 72e), Diaby, Bayard - Ba (Sabaly, 56e), Jarju, Gueye. Entraîneur : Bruno Irles.

PSG (4-4-2) : Rico - Dagba (Bakker, 72e), Kehrer, Kouassi, Kurzawa - Sarabia, Paredes, Herrera (Verratti, 75e), Draxler - Choupo-Moting (Gueye, 84e), Icardi. Entraîneur : Thomas Tuchel.


Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

il y a 2 heures Florent Balmont va devenir entraîneur 6
Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi