Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Manchester United-PSG (0-2)

Le PSG fait exploser Old Trafford

Sans Cavani et Neymar, le PSG est allé chercher mardi soir, à Old Trafford, où aucun club français n'avait gagné auparavant, la première manche de son huitième de finale contre un Manchester United qui était invaincu depuis l'arrivée d'Ole Gunnar Solskjær (0-2). Immense !

Modififié

Manchester United 0-2 PSG

Buts : Kimpembe (53e) et Mbappé (60e) pour le PSG.

Qui d'autre que lui, au fond ? Qui d'autre que Presnel Kimpembe pour sortir de la boîte à surprises et venir s'écraser sous une pyramide humaine désarticulée ? Si le jeune défenseur français a l'habitude de venir se placer à son sommet, mardi soir, il a décidé de servir de base et de glisser en premier sur le tapis d'Old Trafford. Il était un peu plus de 22h, le PSG venait de sortir vivant d'une première période équilibrée quand tout à coup, la rafale : sur un corner tiré par Ángel Di María sous le pif des supporters parisiens venus hurler à Manchester, Kimpembe est venu s'arracher du marquage de Matić et offrir l'ouverture du score à son club de toujours. La Ligue des champions aime les symboles, en voilà un majuscule.

Deux explosions et un réveil


Ce huitième de finale aller avait pourtant commencé par deux explosions. La première, provoquée par les quatre mille supporters parisiens venus à Manchester pour retourner Old Trafford et faire monter la dose de frissons. Pour la seconde, il fallait recadrer son regard sur le billard et comprendre, en quelques secondes, où le PSG venait de mettre les pieds. Thomas Tuchel voulait voir ses hommes partir au combat et « souffrir » , l'Allemand a été servi. Car d'entrée, le plan de jeu de Manchester United est clair : un pressing haut, des sorties de balle aussi risquées que propres, un trio Herrera-Matić-Pogba envoyé sur la piste pour fermer l'accès à un Kylian Mbappé scotché en pointe et de l'intensité, énormément d'intensité. Ce qui fait, au départ, paniquer le vieux Gianluigi Buffon, à la ramasse sur ses premières relances avant de se rassurer en lâchant un bisou dans le cou de Jesse Lingard.


Et le PSG, dans cette histoire ? Il souffre d'abord, provoquant l'hystérie du chef Tuchel, mais trouve l'espace pour tirer les premières flèches. Après six minutes de jeu, Ángel Di María offre une première angoisse à De Gea, à laquelle répond avec autorité Marcus Rashford. Puis, tout s'équilibre : Presnel Kimpembe, qui a commencé la soirée en laissant Pogba entrer dans la surface comme dans un saloon, entre enfin dans son match, Paris commence à trouver quelques creux entre les lignes, grimpe d'un cran, règle progressivement le casse-tête Lingard, et Mbappé croque une balle d'ouverture du score en or... À la pause, l'assiette est vide, Pogba relativement contenu, mais Daniele Orsato ne cesse de balancer les biscottes (cinq à la mi-temps). Ashley Young, qui a envoyé Di María dans le décor, rentre de son côté aux vestiaires en miraculé.

Prise d'assaut et coup de fusil


En pleine mutation dans sa zone technique, Thomas Tuchel revient des vestiaires avec un autre Manchester United sous le nez : en plus de Jesse Lingard sorti sur blessure avant l'entracte et remplacé par Alexis Sánchez, Solskjær doit ranger Martial dans sa poche pour en sortir Juan Mata. D'un coup, le bateau rouge tangue, laisse le PSG accoster avec ses circuits de passes et Mbappé pousse De Gea au sol. La suite est un tableau : celui d'une pièce prise d'assaut, où Presnel Kimpembe décroche facilement le Matić venu se mettre sur ses chevilles avant d'ouvrir le score de près, où Mbappé tire un deuxième coup de fusil sept minutes plus tard au bout d'une merveille de sortie de balle et où David de Gea tente de boucher autant que possible les trous. En deuxième période, le PSG a tapé exactement où Manchester United flanche : dans son repli à la perte de balle et plus précisément dans le dos de ses latéraux. Alors, la bande à Solskjær a vu Young souffrir devant Bernat, Marquinhos et Verratti répondre en patron, les Parisiens accepter de reculer pour mieux tabasser en contre et Pogba se faire expulser en fin de match. Et, au bout, le PSG tient surtout une manche aller précieuse entre les pattes et la première victoire d'un club français à Old Trafford. Combat gagné, la tête haute et les mains pleines.


Manchester United (4-4-2) : De Gea - Young, Bailly, Lindelöf, Shaw - Herrera, Matić, Pogba, Lingard (A. Sánchez, 45e) - Rashford (Lukaku, 84e), Martial (Mata, 46e). Entraîneur: Ole Gunnar Solskjær.

PSG (3-4-2-1) : Buffon - Kehrer, Silva, Kimpembe - Alves, Marquinhos, Verratti (Paredes, 75e), Bernat - Draxler, Mbappé, Di María (Dagba, 81e). Entraîneur: Thomas Tuchel.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Maxime Brigand, à Old Trafford
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 9 minutes NOUVEAU : 150€ offerts chez ZEbet pour parier sur la Ligue des champions !
    Hier à 17:10 Serie C : à sept, Pro Piacenza prend vingt buts 29
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible