Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-SCO Angers

Le PSG doit-il se préparer à une fin de cycle ?

Il marche sur l'eau en championnat, se prend à rêver d'un exploit en Ligue des champions et d'un nouveau triplé sur la scène nationale... S'il n'a jamais dégagé autant de maîtrise, le PSG n'en approche pas moins d'une période charnière et dangereuse : avec les départs probables d'Ibrahimović, Maxwell ou encore Lavezzi d'ici juin, le club de la capitale va devoir se reconstruire. Or, quand on vise les sommets, la marge d'erreur est infime.

Modififié
Depuis le début de la saison, les statistiques du PSG sont affolantes : 51 points à l'issue de la phase aller du championnat, et donc le record du Grand Lyon de 2006-2007 battu, meilleur attaque (50 buts) et meilleure défense (9 buts), avec la possibilité de s'imposer dans toutes les compétitions. Depuis son nul à Angers le 1er décembre, le groupe de Laurent Blanc a enquillé huit victoires, et treize matchs sans défaite depuis le 3 novembre. Ce soir-là, c'est une boulette de Kevin Trapp qui a ruiné les efforts parisiens, lors d'un match face au Real Madrid que Paris semblait en mesure de remporter. Autant dire que ce PSG 2015-2016 apparaît comme une machine à gagner avec sa mécanique bien huilée : un collectif qui fonctionne et des joueurs cadres au top. Quand ils sont blessés, des remplaçants tout aussi efficaces comme Layvin Kurzawa ou Adrien Rabiot prennent le relais. Janvier n'est même pas terminé que l'on peut déjà assurer que les Parisiens ont plié la Ligue 1 avec leur vingt points d'avance sur Angers, leur dauphin surprise. On pourrait tenter d'atténuer le trait en disant que les autres cadors comme Marseille, Lyon ou Monaco ont facilité le travail du PSG avec leur méforme chronique, ce serait oublier que cette équipe-là a déjà fait le triplé l'an passé et pourrait le rééditer d'ici fin mai. Le club parisien touche la perfection du doigt, avec pour seule vraie interrogation sa capacité à passer un cap en Ligue des champions à partir du mois de février. Mais alors qu'il semble arriver à son zénith, ce projet parisien de QSI voit aussi s'approcher l'ombre d'une fin de cycle évidente. Avec les risques que cela comporte.

Bye-bye Ibra, Maxwell, Lavezzi et Douchez ?


Présente à Paris depuis l'été 2011, la direction qatarie avait passé la vitesse supérieure un an plus tard en recrutant Zlatan Ibrahimović, Thiago Silva, Ezequiel Lavezzi ou encore Marco Verratti. Des membres clés de la première génération QSI, six joueurs pourraient partir à la fin du présent exercice, voire avant. Salvatore Sirigu, gardien indiscutable entre 2011 et 2015, aujourd'hui dans l'ombre de Kevin Trapp, cherche un club qui pourrait lui donner le temps de jeu nécessaire afin d'aller à l'Euro. Quant à Ibra, Maxwell, Lavezzi, Van der Wiel ou encore Nicolas Douchez, un joueur important du vestiaire parisien, ils sont tous en fin de contrat en juin. Pour chacun d'eux, la tendance forte aujourd'hui est à un départ de Paris, ce qui implique plusieurs problématiques à régler pour le board du PSG : trouver une nouvelle tête de gondole pour incarner le projet aussi bien que ne le fait aujourd'hui Ibrahimović, remplacer sportivement les autres partants comme Maxwell ou Lavezzi, et maintenir l'état d'esprit actuel avec des recrues aussi exemplaires que les partants. Tout en réussissant à trouver l'équilibre entre le pedigree des recrues et leur capacité à ne pas faire de l'ombre aux futurs « anciens » comme Thiago Motta, Marco Verratti, Thiago Silva ou Edinson Cavani. En clair, instaurer un second souffle dans un groupe qui, paradoxalement, marche sur l'eau.

La fin de la première génération QSI ?


La difficulté est d'autant plus grande pour la direction parisienne qu'elle doit préparer l'avenir en mettant l'équipe actuelle dans les meilleures conditions pour ce qui s'apparente à un baroud d'honneur. Sur le site officiel du club, Zlatan Ibrahimović a d'ailleurs souligné que la saison du PSG ne débutait vraiment que maintenant : « Je pense que nous avons réalisé des choses fantastiques, mais les choses sérieuses commencent maintenant. Il faudra être plus que magiques. J’espère que l’on va continuer dans le même état d’esprit. » En clair, s'il serait valorisant de renouveler le triplé national de l'an passé, cette génération parisienne sera jugée sur son parcours en C1. Et pour marquer l'histoire un peu plus, le Suédois et sa bande n'ont d'autre choix que de repousser la barre un peu plus haut en Ligue des champions. En éliminant Chelsea tout d'abord - ce qui n'est pas encore acquis, car il n'y a pas plus dangereux qu'une bête blessée -, mais aussi en réussissant un exploit face au Bayern Munich ou au FC Barcelone, les deux références continentales à l'heure qu'il est. Une fin précoce en Champions serait donc aussi une petite mort pour ce premier cycle QSI à Paris.

Qui sera le prochain Zlatan Ibrahimović ?


Et après ? À moins que la direction qatarie ne cède à la tentation de prolonger d'un an son Suédois et quelques-uns de ses coéquipiers, le PSG va devoir reprendre d'une page à moitié blanche l'été prochain. Dans une interview au Figaro, Nasser El Khelaifi avait sous-entendu que l'heure était au changement en répondant à une question sur une éventuelle prolongation de Zlatan : « Nous n’oublierons jamais ce qu’il a fait pour le PSG. Les fans ne l’oublieront jamais. » Même s'il n'a pas fermé la porte à une extension de bail, le fait qu'il parle au passé est lourd de signification. Paris plancherait d'ailleurs dès aujourd'hui sur le profil du remplaçant, un élément qui doit être fort tant sportivement que médiatiquement. Ce qui réduit la marge de manœuvre malgré la puissance financière parisienne. Ces pertes qualitatives pourraient tout autant être une opportunité pour le club de la capitale de réorienter son projet. Par exemple en le francisant - la piste Antoine Griezmann a été évoquée et ne manque pas d'allure - ou en faisant un peu de place pour les purs produits du club comme Rabiot, Augustin ou Kimpembé. Au vu de la domination outrageuse sur la scène nationale, le PSG peut au moins installer quelques jeunes dans la rotation de son effectif. Une chose est certaine, alors que Paris n'a jamais semblé aussi fort, son équilibre n'a lui jamais été aussi fragile. D'où l'hypothèse d'une reconversion de Maxwell comparable à celle de Zoumana Camara, ou la déclaration d'intention pour une prolongation de Laurent Blanc afin d'assurer un minimum de stabilité. Pour continuer à rêver plus grand, le PSG devra prendre les bonnes décisions à la prochaine intersaison.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Zlatan confirme qu'il reste en MLS 10
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 13:51 Papus Camara : « S'attendre à ce qu'ils montrent un autre visage » 18