Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Résumé

Le PSG déroule, Sainté, Strasbourg, Brest et Amiens filent en quarts

Pas de surprise au Mans, où le PSG s'est facilement imposé (4-1) grâce à trois buts en première période. De son côté, Saint-Étienne, le prochain adversaire des Parisiens dans la compétition, a disposé de Nîmes (2-1), pendant que Brest s'amusait contre Bordeaux (2-0) et Strasbourg s'arrachait à Nantes (1-0). Enfin, Amiens s'est imposé au bout du suspense dans une rencontre spectaculaire contre Rennes (3-2).

Modififié

Le Mans 1-4 PSG

Buts : Manzala (53e) pour Le Mans // Sarabia (21e), Choupo-Moting (40e), Mbappé (41e) et Di María (47e) pour le PSG

Pour le suspense, il faudra repasser. La MMArena était pourtant pleine à craquer pour cette affiche de gala contre le champion de France, mais aussi pour croire en un exploit retentissant du Mans. Seulement, le grand écart était trop important entre l’ogre parisien et le modeste dix-huitième de Ligue 2. Les Sang et Or résistent une petite vingtaine de minutes, avant de craquer sur une reprise de près de Sarabia, qui ne se gêne pas pour croquer dans le caviar de Di María (1-0, 21e). Le Mans essaie de répondre avec ses armes, mais la pire défense de la deuxième division craque encore deux fois avant la pause. Le chef d’orchestre se nomme Verratti, dont les ouvertures géniales sont à l’origine des deux nouveaux buts parisiens signés Choupo-Moting (40e) et Mbappé (41e). À peine le temps de souffler, les Manceaux sont punis une quatrième fois après le repos sur une frappe de Di María mal appréciée par Patron (4-0, 47e). L'addition est salée, mais le public de l'enceinte mancelle a le droit à un petit frisson pour sauver la soirée : un joli but de Manzala qui ne laisse aucune chance à Rico en trouvant la lucarne (4-1, 53e). La suite ressemble à de la gestion pour le PSG, même si Tuchel choisit de faire entrer Paredes, Icardi et Herrera, sans que les Parisiens n'enfoncent le clou contre une vaillante équipe du Mans. La fin d'une belle soirée, quand même, pour le public sarthois.



Brest 2-0 Bordeaux

Buts : Grandsir (50e) et Charbonnier (63e) pour les Brestois

Brest n'a pas fini de régaler le stade Francis-Le Blé. Souvent plaisant à voir jouer dans son jardin, le club breton n'a pas dérogé à la règle en disposant de Bordeaux (2-0) pour valider son ticket pour les quarts de finale. Pourtant, les Girondins auraient pu frapper les premiers si la tentative culottée de Basic n'avait pas trouvé la barre, ou encore si Briand s'était montré plus tranchant dans la surface brestoise. Sauf que dans le jeu, les ouailles de Dall'Oglio sont les plus entreprenantes, à l'image d'un Grandsir dangereux en première période et récompensé après l'entracte. L'ancien Troyen fait la différence sur une accélération, avant d'envoyer une mine magistrale pour faire trembler les filets de Costil (1-0, 50e). Mérité, et ce n'est pas terminé, puisque Belaud délivre un amour de ballon à Charbonnier, qui se permet de fusiller le portier bordelais pour faire exploser une seconde fois le public breton (2-0, 63e). Bordeaux peut définitivement baisser les bras et accepte de concéder une troisième défaite de rang. Et Brest se met à rêver d'une charmante épopée.




Nîmes 1-2 Saint-Étienne

Buts : Stojanovski (67e) pour les Crocodiles // Benkhedim (37e) et Correia (49e) pour les Verts

Privé de succès en championnat depuis le 21 septembre, Nîmes comptait peut-être sur la Coupe de la Ligue pour sortir la tête de l’eau. Entre deux équipes très remaniées, la première période est très longtemps fermée, même si Moulin n’est pas loin d’offrir un but gag à Stojanovski pour libérer les Costières. Mais quand rien ne va, il suffit d’une occasion pour l’adversaire pour flancher. Saint-Étienne l’a bien compris, et le jeune Benkhedim saute sur le ballon mal renvoyé par Dias pour ouvrir le score avec l’aide du poteau (1-0, 37e). Le premier but chez les professionnels pour le milieu de 18 piges. Libérés, les Verts prennent sereinement le dessus sur les Crocodiles, qui prennent un nouveau coup sur la caboche au retour des vestiaires avec une sacrée erreur de Saint-Luce et une opportunité saisie par Correia (2-0, 49e). Et si Stojanovski finit quand même par redonner espoir aux siens au cœur d'un cafouillage (2-1, 67e), rien ne change et Nîmes se montre incapable de renverser l'ASSE, qui peut poursuivre son chemin dans la compétition. Dans le Gard, rien ne va plus.




Nantes 0-1 Strasbourg

But : Da Costa (77e) pour le Racing

Et à la fin d'un festival d'erreurs techniques, c'est Strasbourg qui gagne. Longtemps, la Beaujoire a bien cru qu'elle allait devoir attendre la séance de tirs au but pour voir les filets trembler, mais Da Costa s'est chargé d'écourter la soirée des Nantais en trompant Olliero, pas irréprochable sur la frappe puissante du Capverdien (1-0, 81e). Avant cela, les deux équipes avaient affiché des ambitions dans le jeu, tout en se montrant coupables d'un important déchet technique. Si les Strasbourgeois n'ont pas souvent été dangereux, ils pourront vraiment remercier Kamara, la doublure de Sels, qui s'est montré à la hauteur en écœurant Benavente, Louza et compagnie. Après avoir explosé le Paris FC au tour précédent, la bande à Gourcuff dit adieu à une compétition qu'elle n'aura jamais remportée, pendant que le Racing se réjouit à l'idée de pouvoir une nouvelle fois défendre son titre au prochain tour.



Amiens 3-2 Rennes

Buts : Zungu (34e), Mendoza (41e) et Monconduit (90e+1) pour les Amiénois // Bourigeaud (27e, sp) et Hunou (73e) pour les Rennais

Pas besoin de se poser devant le Clásico pour voir des buts, il suffisait de se rendre à la Licorne ce mardi soir. Entre deux équipes motivées, la rencontre démarre doucement, puis bascule sur un penalty concédé par Zungu et facilement transformé par Bourigeaud (1-0, 27e). Rennes est devant, mais Amiens ne souhaite pas retomber dans la défaite avant de se déplacer chez le PSG en championnat. Alors, Zungu décide de se racheter en prolongeant de la tête un coup franc excentré de Monconduit au fond des filets (1-1, 34e). La VAR n'existe pas pour vérifier une probable position de hors-jeu, les Picards peuvent prendre le contrôle de la partie. Mieux, ils prennent l'avantage avant la pause : sur un long dégagement de Dreyer, Nyamsi est trompé par le rebond et laisse Mendoza ajuster Salin (2-1, 41e).


Les locaux mettent du rythme, de l'impact et gênent considérablement une équipe rennaise légèrement remaniée, et surtout boostée par l'entrée de Raphinha, qui fait mal sur sa première accélération et voit Hunou faire parler son talent de buteur en trouvant la lucarne de Dreyer (2-2, 73e). Une petite séance de tirs au but pour bien terminer la soirée ? Tout le monde se frotte les mains à cette idée, mais personne ne peut prédire le coup de canon sensationnel de Monconduit dans le temps additionnel, qui offre un joli succès à Amiens (3-2, 90e+1). Fin de série pour les Rennais.

  • Résultats de la Coupe de la Ligue

    Par Clément Gavard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

    Hier à 15:58 EuroMillions : 52 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi Hier à 20:46 Gérard Lopez : « On a besoin de six semaines, ce qui nous amène à une reprise mi-juin » 2 Hier à 20:10 Seydoux : « Si le foot reste tel qu'il est, il aura manqué sa révolution interne » 9 Hier à 10:41 Spring Race : 6 millions d'€ garantis à gagner chez ZEturf !
    Hier à 17:32 Rui Pinto a décidé de collaborer avec la justice portugaise 1
    Hier à 15:43 Les clubs de Premier League vont recevoir certaines dotations en avance 1
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 12:59 Le ministère des Sports estime à 1,16 milliard d'euros les pertes du foot professionnel 1
    Hier à 11:57 Les joueurs de Premier League lancent un fonds en faveur des soignants 1 Hier à 09:41 Football Leaks : le hacker Rui Pinto assigné à résidence 7 Hier à 09:14 Taclé par Roures, Al-Khelaïfi trouve la proposition de Mediapro rassurante 10
    À lire ensuite
    Mais qui es-tu, Monterrey ?