Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 27 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-PSG (1-4)

Paris a retenu la leçon

Plus fort et plus appliqué défensivement que lors de leur premier affrontement au Parc des Princes ce dimanche, le PSG n'a pas tremblé au stade Louis-II au moment de retrouver l'AS Monaco (1-4). Un large succès du club de la capitale, à l'occasion de ce match en retard de la 15e journée, qui le confirme encore un peu plus en tête de la Ligue 1.

Modififié

Monaco 1-4 PSG

Buts : Bakayoko (87e) pour Monaco // Mbappé (24e) et (90e+1), Neymar (s.p.) (45e+2), Sarabia (73e) pour le PSG

Il faut souvent attendre un an pour avoir la suite de son feuilleton. Le temps que les scénaristes s’activent à imaginer la suite de l’histoire, que les acteurs prennent connaissance du scénario et de leur rôle dans celui-ci. Par chance, les suiveurs assidus de PSG-Monaco n’auront eu que trois jours à patienter avant de profiter de la deuxième partie de leur rendez-vous préféré. La première, à Paris dimanche, était explosive et avait vu l’ASM bouger les Parisiens. La seconde, qui a été projetée à Monaco ce mercredi soir, a vu les Rouge et Bleu crever l'écran face à une équipe monégasque pas prête à reproduire la même prestation une deuxième fois en trois jours.

Paris a bossé ses failles


D’entrée de jeu, pourtant, Thomas Tuchel est en colère. Assis au premier rang, l’entraîneur parisien, qui n’avait que peu goûté le côté « explosif » de l’épisode 1, assiste malgré lui à un remake de l’entame tarantinesque du premier opus. Son 4-4-2 est toujours là, même si ses latéraux ainsi que Marquinhos et Marco Verratti ont été laissés au repos. En face, le casting monégasque est le même que lors de la première prise. Et pose, dans ces cinq premières minutes, des problèmes similaires à ceux entrevus au Parc des Princes. Si la première tentative est signée Idrissa Gueye, la tête de Wissam Ben Yedder repoussée par Keylor Navas fait véritablement office de première scène d’action. Une exception, car passé cette entame, le PSG montre au fil des minutes qu’il a travaillé son sujet.


En phase défensive, les attaquants parisiens bouchent les trous, tandis qu’Ángel Di María vient filer un coup de main à Tanguy Kouassi et Gueye à la récupération. Monaco n’arrive pas à casser les lignes, n’est pas aussi frais, et subit inévitablement la domination du club de la capitale. Neymar, à la suite d'un déboulé de Mbappé, tombe d’abord sur un Lecomte inspiré. Mais le portier français ne pourra rien, à la suite d'une ouverture délicieuse de Di María, face à Mbappé venu le fusiller de près (24e). Tout n’est pas rose pour autant pour Paris, à l’image de cette perte de Gueye dans l’axe qui oblige ensuite Navas à un exploit devant Gelson Martins. Le manque de réalisme monégasque va une nouvelle fois se payer : Layvin Kurzawa dépose Gelson Martins côté gauche et est légèrement percuté par Kamil Glik dans la surface. Neymar ne se fait pas prier et prend à contre-pied Lecomte (45e+2). Ça, en revanche, c’est du déjà-vu.

Mbappé termine le travail


L’avantage pris par Paris au cours de cette première période assomme des Monégasques qui ne donnent pas l’impression de pouvoir tenir la distance. En deux minutes, les Asémistes ne sont d’ailleurs pas loin de prendre l’eau une troisième fois. Mais ni Mauro Icardi, de volée, ni Mbappé, frustré par une bonne sortie de Lecomte, ne parviennent à mettre ce troisième coup sur la tête de leurs hôtes. Pour le voir, il faudra attendre les entrées simultanées de Marco Verratti et de Pablo Sarabia à vingt minutes du final. Et une ouverture aérienne du premier pour une conclusion du pied droit du second, qui met définitivement Paris à l’abri (72 e). Monaco n’aura pas su rééditer sa performance dominicale, que ce soit dans l’engagement au milieu de terrain ou même dans sa capacité à exploiter les failles laissées par son adversaire.


Les Rouge et Blanc vont néanmoins réussir à percer une fois le coffre-fort parisien sur coup de pied arrêté. À la suite d'un coup franc mal jugé par Navas, Tiémoué Bakayoko sauve l’honneur de Monaco (87e). Oui, mais pour son retour dans la Principauté, Kylian Mbappé voulait crever l’écran du début à la fin. Et ce sera lui, avant que le générique ne prenne la place des vingt-deux acteurs à l’écran, qui inscrira le dernier but de cette double confrontation (90e+1). Le PSG voulait montrer qu’il était bien le patron, quel que soit le système. En Ligue 1, la mission est accomplie.




Monaco (4-3-3) : Lecomte - Ballo-Touré, Glik, Maripan, Heinrichs - Bakayoko, Fàbregas (Adrien Silva, 69e), Golovin (Jovetić, 79e) - Baldé, Ben Yedder, Gelson Martins (Augustin, 78e). Entraîneur : Robert Moreno.

PSG (4-4-2) : Navas - Dagba, Kimpembe, Thiago Silva, Kurzawa - Kouassi, Gueye (Verratti, 71e), Di María (Draxler, 79e), Neymar - Mbappé, Icardi (Sarabia, 71e). Entraîneur : Thomas Tuchel.


Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

il y a 1 heure Wilshere s'entraîne dans un parc : « Ce n'est pas l'Emirates, mais c'est suffisant » 2
il y a 6 heures Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! demain 6
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine