Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 96 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Paris Saint-Germain

Le prénom Lionel va-t-il redevenir à la mode ?

À peine a-t-il posé les pieds sur le sol français qu’on est légitiment en droit de se demander : quel héritage laissera Lionel Messi en France et à Paris ? En dehors des trophées et des retombées économiques espérées, l’empreinte du sextuple Ballon d’or pourrait être avant tout culturelle. La star argentine remet en effet au goût du jour un prénom oublié, depuis les retraites des Charbonnier, Letizi et Mathis.

4 septembre 2028. C’est la rentrée des classes. À l’école maternelle du Parc des Princes, à deux pas de l’antre du PSG, Louise Martin est perdue. De mémoire de maîtresse, elle n’a jamais vécu une telle situation. Dès que la quinquagénaire fait l’appel dans sa classe et arrive à la lettre L de « Lionel » , cinq bout'chous agitent leur main. Agés d’à peine quatre ans, tous portent la tunique domicile du PSG, évidemment floquée de leur blaze. C’est ce qu’on appelle le Messi-boom, qui a désormais été intégré au Petit Robert. Définition : « Forte augmentation de l’attribution du prénom Lionel aux nouveaux-nés. Ce phénomène a commencé dès la signature de la star planétaire au Paris Saint-Germain en août 2021, avant de connaître son pic en 2023, quasiment un an après que le sextuple Ballon d’Or ait offert sa première Ligue des champions au club de la capitale en plantant un triplé en finale face au Real Madrid à Istanbul » . Si tout ceci semble à première vue totalement fictif, si on ne sait pas si tous les enfants des années 30 après JC s'appelaient tous Jésus, penchons nous tout de même sur les chances de voir la dernière recrue du PSG influer sur les prénoms futurs des mômes de l’Hexagone.

Tonton Lionel


En toute franchise, il s’agirait d’une véritable remontada pour ce prénom, si celui-ci venait à grimper en flèches au cours des prochaines années. Car les Lionel sont en voie de disparition depuis leur apogée en 1971. À cette époque, ce nom de baptême prenait la suite de Léon après la seconde guerre mondiale et avait été donné à 4042 bébés, faisant de Lionel le 25e prénom masculin le plus populaire. Cinquante ans plus tard, il y a plus de chances de tomber sur un Tonton Lionel qu’un bambin de quelques mois. En 2020, l’Insee a en effet répertorié seulement trente-six nouveaux-nés prénommés de la sorte.

Lionel à l'appareil


À 34 ans, Messi porte donc un prénom plutôt has-been sur le sol français. Mais celui qui a déplacé les foules à son arrivée reste quand même dans le coup grâce au surnom qu’il s’est lui-même attribué à la Masia. « Leo » , qui signifie lion en latin, colle en effet pile poil à la tendance actuelle des prénoms courts. Simple et efficace, il caracole en tête des prénoms les plus attribués l’année dernière en France. Objectivement, le génie argentin a donc plus de chances de laisser une trace à travers cette deuxième option, quoi que. « Tout dépend de la façon dont on parle de Messi dans les médias, éclaire Michel Tamine, le président de la société française d’onomastique, cette discipline qui étudie les noms propres de personnes et de lieux. Si on utilise systématiquement Lionel, alors ce prénom restera ancré. Mais si les journalistes l’appellent Leo, je pense que ce choix l’emportera. »

Kylian, un cas d’école


De l’autre côté des Pyrénées, c’est en tout cas Leo qui a marqué les esprits. Absent des registres de naissance en 2001 — c’est-à-dire deux ans avant que la Pulga ne débarque en Espagne — le prénom a battu des records en 2019. Attribué à 500 reprises selon l’institut de statistique de Catalogne, il a servi à prénommer 12 % des nouveaux-nés catalans cette année-là relate Mundo Deportivo. Simple coïncidence ? Ça serait se mettre le doigt dans l’oeil en omettant que Lionel Messi a légèrement braqué à lui seul les yeux du monde entier sur Barcelone. De toute façon, l’histoire a déjà démontré que les stars du ballon rond avaient une influence considérable sur les néo-parents. Le dernier exemple en date : Kylian Mbappé.




Grâce à ses exploits sous les maillots du Paris Saint-Germain et de l’équipe de France championne du monde, Kyky a apposé sa patte. Entre 2016 et 2018, Kylian a ainsi bondi de vingt-huit places au classement des prénoms hexagonaux, connaissant notamment un fort succès en région parisienne. «  Les footballeurs renommés sont les papes du XXe ou du XXIe siècle, résume l’ancien professeur de linguistique, aujourd’hui à la retraite. Le prénom des joueurs les plus célèbres se répercute donc immanquablement sur la société. C’est le même phénomène que l’on observe avec les chanteurs ou les vedettes de cinéma.  » D’ailleurs, Messi lui-même aurait hérité du prénom de l’une des voix des années 1980. C’est Lionel Richie, l’interprête de « All Night Long » ou encore « Hello » , qui aurait ainsi inspiré le père de l’attaquant argentin au moment de nommer son troisième fils en 1987. Si la rumeur n’a jamais été confirmée par le clan Messi, Richie s’est déjà dit « honoré » d’être l’homonyme du meilleur joueur de tous les temps. En même temps qui aurait dit l'inverse ?

« Mbappé devra défendre et courir davantage »


Par Tara Britton, la nièce de Tonton Lionel Propos de MT recueillis par TB.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.





Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
il y a 10 minutes Les joueurs de Cruzeiro stoppent leur grève
il y a 3 heures Viens mater PSG – Leipzig lors d’une projection So Foot !
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom