Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Zone Europe
  4. // Israël/Portugal (3-3)

Le Portugal a sauvé la face

Le Portugal a été tenu en échec à Israël (3-3) en match qualificatif pour le Mondial 2014. Et les hommes de Bento auraient pu déchanter puisqu'à vingt minutes du termes, ceux d'Eli Guttmann menaient par 3 buts à 1.

Modififié
Israël - Portugal : 3-3
Buts : 24e T.Hemed (24e), E.Ben Basat (40e) et R.Gershon (70e) pour Israël. Bruno Alves (3e), H.Postiga (72e) et F.Coentrao (90+3e) pour le Portugal

« Le Mondial 2014 au Brésil sans le Portugal, ce serait comme une partie de nous qui manquerait » , déclarait en février l'ancien sélectionneur du Portugal, Luiz Felipe Solari, aujourd'hui à la tête du Brésil. Pourtant, il faut croire cette « partie » va bien manquer à Felipao et au Brésil. Pour espérer voir les plages de Rio de Janeiro, c'était sur les bords de la Méditerranée, dans une cité autrement plus exotique que le Portugal devait faire ses preuves. Sous le soleil – shabbat oblige – de Tel Aviv, la Seleccion a failli (3-3), face à des Israéliens solidaires, mais surtout plus réalistes.

Ben Basat, ce héros

Pourtant, c'est avec l'artillerie lourde que les Lusitaniens avaient débarqué sur la Terre promise. Pepe et Alvès en nettoyeurs, Coentrão et Pereira sur les couloirs, Veloso, Meireles et Moutinho pour animer l'entrejeu et Postiga en pointe, épaulé par Ronaldo (forcément) et Varela en remplacement de Nani, blessé. L'armada ! D'ailleurs, tout avait très bien commencé pour la clique à Ronaldo : un corner anodin après moins de deux minutes de jeu et puis une tête, celle d'un Bruno Alvès enragé. Dudu Aouate n'a rien vu venir. Le Portugal mène la danse, et puis après tout, on s'y attendait : Bento et sa bande ne sont pas venus à Tel Aviv pour le Shalvata. Et ils le prouvent : la moitié de terrain israélienne est, pour ainsi dire, colonisée.

En face, les hommes d'Eli Guttmann tentent bien de combiner, le Valenciennois Melikson et Natcho offrant même quelques éphémères séquences de jeu plus ou moins propres, mais la supériorité technique des Portugais est criante. Alors comme tout bon outsider qui se respecte, les Bleu et Blanc s'en remettent aux balles arrêtées ou, au mieux, aux contres. Et ça paye : vingt-trois minutes de jeu, un ballon qui traîne dans les seize mètres lusitaniens, une merveille de feinte de contrôle de Ben Basat – toujours aussi impressionnant, le néo-Toulousain – et une minasse de Hemed dans les filets de Rui Patricio. L'orgueil de la Seleccion est touché, celui du peuple d'Abraham est gonflé à bloc et ni la sur-domination rouge, ni les râleries de Cristiano, ni la transversale de Coentrão n'entameront la solidité israélienne. Une solidité que Ben Basat – il fallait bien que ce soit lui – récompensera en fin de premier acte d'une merveille de volée dans les buts de Patricio. 2-1 après quarante-cinq minutes. Tel Aviv est en feu !

Le Portugal a échappé au pire

Second acte, rebelote. Le Portugal déroule. Israël recule et joue ses contres à fond. Ben Basat, encore, se permet même de balancer un de ces frissons dans les travées du Winter Stadium de Tel Aviv, sur un énième contre qui ne trouvera que les six mètres. Le Portugal répond du tac au tac par Veloso, mais pèche toujours à la finition. Trop insuffisant pour Bento qui rappelle le Kievois et un Varela inexistant pour lancer Carlos Martins et Vierinha pour sa première sélection. Un choix ubuesque mais payant. La machine portugaise est débridée et le premier nommé est tout de suite dans le feu de l'action bien que maladroit à la finition. Le Portugal n'est plus dans les quarante mètres israélien mais bien dans les seize-mètres cinquante. Mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Pire, Ben Basat et ses potes refont le coup. Soixante-dix minutes de jeu, corner, Alvès ne voit pas Gershon débarquer dans son dans son dos, le pensionnaire du Celtic en profite et fait déchanter les Portugais. 3-1. Une leçon de réalisme ! Le Portugal est à genoux… Sauf Postiga, qui, profitant d'un centre de Ronaldo, et d'une défense israélienne curieusement dépassée pour regonfler l'espoir lusitianien. Coentrao le lui rendra à la dernière seconde après un cafouillage dans les six mètres israélien. Le Portugal a sauvé la face mais pas ses chances de qualification…

Par Joshua Lekaye
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
il y a 2 heures Neymar lance son propre jeu de foot 46 il y a 4 heures La statue de Falcao 24 il y a 4 heures Un Ballon d'or créé pour les femmes 37 il y a 8 heures Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE