Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr. B
  3. // Iran-Portugal (1-1)

Le Portugal a eu très chaud

Le Portugal s'est fait peur. Devant pendant une bonne partie du match, les Portugais ont subi la furie iranienne en fin de rencontre. L'Iran a égalisé sur penalty (très, très litigieux) et aurait même pu se qualifier dans les arrêts de jeu. Ça passe pour le Portugal, mais pas à la première place.

Modififié

Iran 1-1 Portugal

Buts : Ansarifard (94e) pour l'Iran // Quaresma (45e) pour le Portugal

Un avenir écrit par un petit écran installé sur le bord du terrain. C'est ce qu'a vécu ce soir le Portugal. Par deux fois, en toute fin de rencontre, l'arbitre, monsieur Cáceres, est allé consulter la VAR. Une première fois pour un présumé coup de coude de Cristiano Ronaldo sur un joueur iranien. Le Portugal tout entier a retenu son souffle, mais CR7 s'en est finalement sorti avec un simple jaune. Quelques minutes plus tard, nouvelle consultation du petit écran, cette fois-ci pour une possible faute de main de Cedric Soares dans la surface. Les ralentis proposés à la télévision semblent clairs : la main n'est pas intentionnelle. Pourtant, contre toute attente, l'arbitre décide de donner un penalty aux Iraniens, changeant ainsi sa décision initiale. Un penalty transformé par Ansarifard qui ne permet pas à l'Iran de se qualifier, mais qui change absolument tout pour le Portugal. De fait, le match nul, cumulé au nul de l'Espagne, envoie la Selecção à la deuxième place du groupe, derrière la Roja. Au lieu d'affronter la Russie, le champion d'Europe devra donc se coltiner l'Uruguay. Ce qui n'est pas franchement la même histoire, comme on a pu le constater cet après-midi à Samara...

Les notes d'Iran-Portugal

Quaresma de soie


Pour partir à l’assaut du fort iranien, Fernando Santos avait choisi de changer d’armes. Exit les décevants Bernardo Silva et Gonçalo Guedes, place à André Silva et Ricardo Quaresma. Doublée au classement par l’Espagne au nombre des cartons jaunes reçus, la formation de Santos n’a pas d’autres choix que de faire mieux pour espérer refiler le gros caillou uruguayen aux Espagnols. Dès le début du match à Saransk, le script pré-écrit par chacun se met en place : le Portugal attaque et garde le ballon, l’Iran défend et procède en contre. Sûrement conscients d’être à quatre-vingt-dix minutes d’un exploit, l’arrière-garde perse est fébrile en début de rencontre.

Beiranvand et Ezatolahi en viennent même à s’engueuler pour un appel manqué du premier (9e), avant que le dernier rempart iranien, pourtant impérial depuis le début de la compète, ne relâche un centre anodin de Quaresma dans les minutes qui suivent. Après ce quart d’heure de pression, plus grand-chose ou presque. Jusqu’à cet éclair de Ricardo Quaresma qui, juste avant la pause, sort son fameux extérieur pied droit pour aller déposer le cuir dans la lucarne iranienne (45e). C’est peu, mais amplement suffisant vu que le Maroc tient en échec l’Espagne dans le même temps.

Ronaldo voit... jaune


Dès le retour des vestiaires, l’Iran n’a plus le temps, même si c’est lui qui ne va pas passer loin de la correctionnelle d’entrée. Percuté par Ezatolahi dans la surface, Cristiano Ronaldo obtient un penalty après une bien longue utilisation de la VAR (encore !). Carlos Queiroz préfère alors rentrer aux vestiaires, et manquera l’arrêt parfait de son gardien Beiranvand (50e). Ce qui aurait dû sonner le glas des Iraniens va produire l’effet inverse. La tension monte, les coups et les cartons pleuvent, mais l’Iran a finalement du mal à produire du danger devant la cage de Rui Patrício.

Il y a bien ce tir trop croisé de Ghoddos (71e), ou cet accrochage un peu litigieux de Carvalho dans sa surface (75e). Queiroz aurait pu rêver de dix minutes de folie en cas de carton de couleur rouge pour Ronaldo, il n'en aura finalement que cinq. Le penalty transformé au début du temps additionnel par Ansarifard (90e+4) redonne de l'espoir aux Iraniens, qui n'ont alors besoin que d'un but pour se qualifier et sortir le Portugal. La balle de qualification arrive à la 95e minute, mais elle est incroyablement manquée par Arimi. Dans le même temps, l'Espagne égalise et reprend donc la première place. Le Portugal passe, mais devra affronter l'Uruguay. C'est écrit : cette équipe doit toujours souffrir.



Iran (4-5-1) : Beiranvand – Ramin, Hosseini, Pouraliganji, Safi – Mehdi, Jahanbakakhsh, Ezatolahi, Omid, Amiri – Sardar. Sélectionneur : Carlos Queiroz.

Portugal (4-4-2): Rui Patrício – Cedric, Pepe, Fonte, Guerreiro – Quaresma, Adrien Silva, William Carvalho, João Mario – Cristiano Ronaldo, André Silva. Sélectionneur : Fernando Santos.




Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 29 Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 65 mercredi 15 août Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 13 mercredi 15 août Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 mercredi 15 août La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9 mercredi 15 août Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18 mercredi 15 août Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 mercredi 15 août À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
À lire ensuite
Les notes d'Iran-Portugal