Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Le Petit Mayombo : « Je suis comme Valbuena, un vrai dur à cuire ! »

Véritable star des réseaux sociaux, Le Petit Mayombo est sorti de nulle part et a remis tout le monde d'accord grâce à une gouaille incroyable, des punchlines cinglantes et une voix de cartoon. En cette période de confinement, le Gabonais est revenu sur sa passion de l’OM, la disparition de Pape Diouf et son problème hormonal, le même que celui qu'a surmonté Leo Messi.

Modififié
Tu fais quoi durant ce confinement ?
Je suis bel et bien à Libreville. Pendant le confinement, je suis les informations sur les restrictions, les gestes barrière et tout ce qui concerne le Covid-19. Au Gabon, ça se passe très bien, par la grâce de Dieu. Il faut respecter les restrictions, les ordres donnés par le gouvernement : un mètre de distance, se laver les mains avec du gel « alcoolicolique » ! (Rires.) Malgré les hauts et les bas, je continue toujours de travailler.

Qu’est-ce qui te manque le plus dans le foot ?
Face à cette situation aussi désastreuse, ce qui me manque le plus, c’est mon club de prédilection, l’Olympique de Marseille. Avec la perte de ce monument, le défunt Pape Diouf... paix à son âme. C’était une icône du club. Cette disparition brutale a été une désolation totale... C’était un monument que j’admirais tant. J’ai grandi avec lui. Même à l’époque, quand il était président, j’étais enfant et je l’entendais parler. Parfois, je me rendais chez les boutiquiers en petite culotte et ils étaient toujours heureux de me rappeler qu’il était sénégalais. Ils disaient toujours du bien de lui : « C’est Pape Diouf, il est d’origine sénégalaise et il est président de l’OM ! » Je n’arrivais pas à le croire, c’était tellement magnifique... Il laisse un grand vide.

C’est quoi ton premier souvenir de foot ?
Avant, il y avait souvent des difficultés pour avoir des télévisions... Mais je te dirais lorsque Didier Drogba jouait avec l’OM durant la Coupe de l’UEFA. Il faut se féliciter d’avoir vu des joueurs comme Drogba à l’OM. Il montre l’exemple qu’en arrivant dans l’ombre, tu peux montrer de quoi tu es capable. Il y a aussi un joueur qui est petit, comme ça... Mathieu Valbuena. En voyant son aspect physique, on est presque pareil ! C’était un joueur atypique. Il courait énormément, il allait très vite aussi et c’était un solide. Un vrai dur à cuire ! J’ai un fort caractère aussi, un vrai dur à cuire ! Même s’il a joué à Lyon, ça n’empêche pas qu’il puisse toujours aimer notre club. Il faut toujours avoir cette reconnaissance, il ne faut pas que les supporters oublient, il nous a fait du bien.


Tu joues, toi, un peu ?
Bien sûr, mais j’ai souvent peur des tacles ! Avec mes pieds, je ne pourrais pas supporter un gros tacle d’un adversaire. Je pense que je suis meilleur en attaque, parce qu’en défense, ça peut être un peu compliqué. C’est un combat ! J’essaye d’être un dribbleur, j’aime bien les passements de jambes !

À partir de quand tu as décidé de supporter l’OM ?
L’OM, c’est un club qui est aimé par beaucoup de gens en Afrique, je pourrais même dire que l’OM est un club africain. Il n’y a pas un seul quartier où il n’y a pas de fans de l’OM.

Pourquoi Marseille est un club aussi aimé en Afrique ?
L’OM est un club qui joue avec fierté et amour. Lorsqu’il y a des matchs, les gens savourent ces instants, ils deviennent précieux. Le temps s’arrête, ça devient une explosion, une vraie fête ! C’est ça le plus important, que ce soit une fête. Nous, c’est le cœur, on aime ça.

« Si je dois citer des points communs entre Messi et moi ? Je dirais le talent, l’intellect, mais aussi la taille ! »

Tu es atteint d'un insuffisance hormonale qui a stoppé ta croissance. Dans le football, Leo Messi a aussi été atteint de cette maladie. Comment on fait pour faire de ce handicap une force ?
Il n’est pas question de penser que je me laisse faire par ce handicap. Au contraire, il faut donner le meilleur de toi, tout le temps. Si je dois citer des points communs entre Messi et moi ? Je dirais le talent, l’intellect, mais aussi la taille ! (Rires.) Bon, il est quand même un poil plus grand ! (Le Petit Mayombo mesure 1,10m, contre 1,70m pour la Pulga, N.D.L.R.) Cela n’empêche que nous avons les mêmes traits physiologiques.

Si tu dois être le Leo Messi de l’humour, qui est le Cristiano Ronaldo ?
Je dirais Thomas Ngijol.

En août 2019, tu jouais devant 40 000 personnes au Gabon. Ça fait quoi de jouer devant autant de monde ?
C’est magnifique, voire explosif de jouer devant une foule aussi grande ! Il y a toujours des moments de stress, surtout au début de ta représentation. Tu te dis : « Qu’est-ce que je vais dire à ce public somptueux qui est venu me regarder ? Est-ce que je suis capable ? » mais c’est l’occasion pour toi de montrer de quoi tu es capable. Tu as ce talent que tu dois démontrer, tu dois faire ton maximum pour t’en sortir.



Parlons un peu de l’OM. C’est quoi les meilleures conditions pour regarder un match ? Qu’est-ce qu’on boit, qu’est-ce qu’on mange ?
Tu t’installes chez un boutiquier, il y a tous les jeunes qui se posent pour suivre les différents matchs. Sinon, tu peux t’installer à la maison, devant ton écran, en famille ou seul ! Je pense qu’on ne peut pas totalement manger devant les matchs de l’OM. Il te faut quelques grignotages : des biscuits, des chips. Au niveau des boissons, un bol de lait fait très bien l’affaire !

T’en as pensé quoi de cette saison, André Villas-Boas fait du bon boulot quand même...
On était sur la bonne voie avant l’interruption brutale du championnat... Tout se passait à merveille avec Villas-Boas et on attendait tous ce match contre le PSG, le 22 mars dernier. J’y étais même invité ! Je pense qu’on aurait pu faire quelque chose, de surcroît avec mon arrivée dans ce stade Vélodrome.

Mario Lemina a rejoint Marseille en 2013. Ça t'a fait quoi de voir un Gabonais à l’OM ?
Je pense que tu ne peux pas signer dans un club si tu ne l’aimes pas. Mario Lemina est un exemple de réussite sportive, ça fait du bien pour notre pays ! Comment ne pas être fier ? C’est un fils du pays, alors lorsqu'il a cette possibilité dans tel ou tel club, c’est magnifique.

Les joueurs de l'équipe nationale du Gabon étaient surnommés « Azingo National » . Azingo qui est traduit par « douleur » en myènè. Pourquoi ce serait douloureux de supporter le Gabon ?
Il faut croire que quand tu joues pour le Gabon, il faut souffrir pour gagner !

Est-ce que le foot de rue a une place aussi importante au Gabon que dans d’autres pays comme le Sénégal ou bien la Côte d’Ivoire ?
Il y a toujours dans certains quartiers, même à Lébamba ma ville natale, des jeunes qui croient en eux, qui se donnent de la force et du courage pour être les meilleurs. Malheureusement, il n’y a rien de concret d’organisé, c'est un éternel problème.



Propos recueillis par Gad Messika
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

il y a 7 minutes 150€ offerts et un combiné pour tester la nouvelle appli ZEbet ! Hier à 19:24 Ligue 1 : reprise des entraînements collectifs autorisée le 2 juin 25
Hier à 16:50 Jean-Pierre Papin nouveau coach du C' Chartres Football (N2) ? 9 Hier à 16:36 La Premier League devrait reprendre le 17 juin 16
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 14:29 La Liga sera gratuite dans les maisons de retraites espagnoles 8 Hier à 12:37 Accident de voiture sans gravité pour Marcin Bułka en Pologne 16