Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Gr. H
  3. // PSG-Leipzig (1-0)

Le PSG a été nul, mais...

Insupportable voire parfois ridicule pendant 90 minutes, le Paris Saint-Germain n'a quasiment rien montré face à un Leipzig bien plus sexy. Mais le club français a gagné alors qu'il était dans un mauvais soir, et reprend l'avantage sur les Allemands pour une qualification en huitièmes de finale. Ce qui laisse, au moins, quelques motifs d'espoir.

Modififié
Décevantes, ridicules, insupportables, nullissimes, détestables, atroces, horribles, exaspérantes, imbuvables, épouvantables, mauvaises, brouillonnes, affligeantes... Difficile de trouver le meilleur terme pour qualifier, ce mardi soir, les partitions des joueurs parisiens lors de leur duel à domicile face à Leipzig pour le compte de la quatrième journée de Ligue des champions. Car après leur piètre performance, l'avis devrait être largement partagé : le Paris Saint-Germain n'a quasiment rien montré au Parc des Princes. Dix premières minutes sérieuses, une provocation d'Ángel Di María, un penalty de Neymar pour l'ouverture du score, un bloc bas relativement solide (et encore...) pour protéger les cages de Keylor Navas... et puis c'est tout, ou presque.


Du coup, les supporters peuvent rager. Car même s'ils n'ont pas dépensé d'argent pour payer un billet de stade, ces mêmes fans ont inutilement consommé de l'électricité pour pouvoir contempler ce triste spectacle devant leur écran. Physiquement inférieurs à des adversaires bien plus séduisants, les hommes de la capitale ont (volontairement ?) laissé le ballon aux Allemands (38% de possession, moins de 400 passes contre plus de 600) et se sont contentés de filer la balle à Neymar tout en comptant sur le pouvoir d'accélération de Kylian Mbappé. Ou comment tomber dans sa propre caricature de formation coupée en deux, et donner à manger à tous ses détracteurs en affichant ostensiblement ses principaux défauts aux yeux de l'Europe entière.

Qu'importe le ballon, pourvu qu'il y ait la liesse


Reste qu'un jour sans, puisque c'est peut-être ce dont il s'agit, peut arriver. Et qu'au terme de ces 90 minutes désespérantes, le PSG a doublé Leipzig grâce à une meilleure différence de buts (les deux formations se trouvent à égalité de points, trois unités derrière Manchester United) pour s'emparer de la deuxième place du groupe. En d'autres termes, et bien qu'il n'ait pas présenté le visage d'un finaliste de C1, le champion de France s'est (re)placé sur le chemin des huitièmes de finale et a assuré le boulot comptable en s'étant procuré seulement deux corners et en envoyant autant de frappes cadrées (le péno de Neymar avant le quart d'heure de jeu, donc, et une tentative de Rafinha à la 93e minute).


Tel un boxeur blessé qui enverrait son ennemi au tapis en lui envoyant une droite quand il a le dos tourné, Paris s'en est sorti sans la manière. Il ne le méritait peut-être pas et n'a pas donné envie qu'on prenne sa défense, certes. Mais au moins, il a su se servir de son expérience continentale (la même qui lui faisait tant défaut dans les grands rendez-vous, lui envoyait-on à la tronche il n'y a pas si longtemps) pour résister un tant soit peu à la pression et dominer au score un rival plus petit que lui (économiquement, du moins). Capable de sortir vainqueur en dégageant si peu de qualités, et aussi d'offrir de l'espoir pour la suite : si elle peut s'imposer contre ce bon Leipzig quand elle est aussi médiocre, la bande de Thomas Tuchel peut également espérer de grandes choses face à des mastodontes lorsqu'elle aura retrouvé ses meilleures qualités. Si bien qu'actuellement, le meilleur terme pour qualifier le Paris Saint-Germain est probablement « présent » . Encore et toujours, tout simplement. Il faut parfois vraiment se contenter de peu.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PSG-Leipzig (1-0) - Paris n'a pas de quoi être fier






Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 20:46 NOUVEAU : 10€ offerts en EXCLU sans SORTIR LA CB pour parier chez NetBet !
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:43 Plus que quelques places pour la soirée So Foot "PSG-Leipzig" ! Hier à 10:00 « Je serais crucifié », les révélations d'un joueur homosexuel de Premier League 153