Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Retour Éric Abidal

Le Onze des miraculés du foot

Comme Éric Abidal, ils reviennent de loin. Maladies cardiaques, cancers, accidents violents ont frappé les joueurs de ce onze des miraculés. Ils n’auraient normalement jamais dû pouvoir pratiquer le football après de telles aventures et pourtant...

Modififié

Attaque :Salvador Cabanas : Icône dans son pays, l’attaquant paraguayen est un véritable miraculé. Dans la nuit du 25 janvier 2010, il se trouve dans un club de la capitale mexicaine et reçoit une balle dans la tête. Sa vie est épargnée, mais son avenir professionnel est fortement compromis. S’ensuit un véritable combat afin de revenir au plus haut niveau. Un combat qu’il gagne le 15 avril 2012 en disputant de nouveau un match avec une équipe professionnelle. Cabanas n’oubliera jamais cette terrible histoire et même s’il le voulait, il ne le pourrait pas, la balle étant encore logée dans son crâne pour le lui rappeler.Antonio Cassano : Enfant terrible du football italien, le joueur de l’Inter Milan s’est semble-t-il assagi depuis son grave accident cardio-vasculaire. « J’ai eu peur de mourir, et même une fois cette peur passée, j’ai pensé à arrêter le football » , confiait le joueur en octobre 2011, peu après son accident. Opéré du cœur afin de soigner une malformation cardiaque, le fantasque italien pensait dire adieu aux pelouses européennes, mais il n’en fut rien. En avril 2012, il fait son retour à la compétition et prend part à la qualification de l’Italie pour l’Euro et à la belle épopée de la Squadra qui prend fin en finale face à l’Espagne. Longtemps décrié en Europe, Cassano reçut un soutien unanime de la part des acteurs du ballon rond. Un soutien bien mérité.Franck Ribéry : Le joueur munichois est souvent raillé pour son physique guère avantageux, mais il faut dire que le numéro 7 tricolore porte sur son visage les stigmates d’un violent accident de voiture subi quand il avait 2 ans. Incroyable mais vrai, le jeune Ribéry passe par le pare-brise de la voiture parentale, mais s’en sort presque indemne. Il n’a pas de souvenir de cet incident, mais a dû subir les moqueries de tout le monde depuis son enfance. « J’ai souffert à cause de cette cicatrice, mais elle m’a aussi rendu plus fort » , confie le milieu offensif des Bleus. Aujourd’hui, le petit de Boulogne est une véritable star, adoubée par tout le peuple bavarois. Fini les surnoms de Frankenstein et Lascarface, désormais, Francky se nomme Le Kaiser. Une belle revanche.Milieu :Kaká : Ballon d’or en 2007, le Brésilien a tout connu en tant que joueur de football. Les succès avec la sélection auriverde et avec le Milan AC, mais aussi les galères depuis son arrivée au Real Madrid. Une carrière qu’il aurait pu manquer à cause d’un grave accident lorsqu’il était adolescent. Alors âgé de 18 ans, il se brise la sixième vertèbre de la colonne vertébrale, une blessure qui aurait pu le paralyser à vie. Mais « Dieu » (ndlr : Kaká est très croyant, encore plus depuis cet accident) avait décidé que le monde devait avoir connaissance du talent de l’ancien icône rossonero. Depuis, les entités supérieures semblent un peu l’avoir oublié…Fabien Lemoine : Certainement l’une des plus belles histoires de la Ligue 1. Le 14 août 2010, lors d’une rencontre qui oppose son club, le Stade rennais, à l’AS Nancy Lorraine, il est percuté par le genou du Nancéien Reynald Lemaître alors qu’ils se disputaient un ballon aérien. Stupeur dans le stade. Lemoine est évacué sur civière, le verdict tombe : éclatement du rein droit en trois parties. Après une opération et plusieurs mois de convalescence, celui que tous pensaient perdu au haut niveau fait son retour en Ligue 1 face à Valenciennes. Depuis, son histoire avec le Stade rennais a pris fin, il fait désormais les beaux jours de Saint-Étienne et force le respect de ses pairs dès qu’il foule une pelouse.Khalilou Fadiga : En 2003, la carrière du milieu auxerrois prend un tournant décisif. Son transfert vers l’Inter Milan qui devait être une véritable consécration se transforme en cauchemar. Lors de la visite médicale, les médecins italiens décèlent chez le joueur une arythmie cardiaque. Fadiga saisit alors la Fédération italienne, mais il ne sera pas autorisé à découvrir le Calcio. En 2004, il se fait opérer et laisse derrière lui l’échec italien. La guérison lui permet de panser ses plaies. Transféré en Angleterre, il retrouve le sourire et surtout la santé.Défense :(Latéral droit) Darren Fletcher : Polyvalent, Fletcher était l’un des pions fondamentaux du système de Sir Alex Ferguson jusqu’à de graves problèmes de santé qui l’ont obligé à quitter les terrains de foot pendant de longs mois. Mais en début de saison, sa patience et son abnégation ont payé puisqu’il a fait son retour à la compétition. Hélas, il a depuis rechuté et a dû mettre un terme à sa saison afin de se faire opérer d’une rectocolite hémorragique, maladie intestinale. Un retour de courte durée qui, espérons-le, représentera les prémices d’une guérison totale.Joleon Lescott : 1987, Joleon Lescott a cinq ans. Passionné de football, il passe toutes ses récréations à jouer au foot dans la cour de son école de Birmingham. Un jour, en sortant de l’école, le jeune Anglais se fait percuter par une voiture et traîner sur plusieurs mètres. Sa mère assiste impuissante à la scène. Joleon reconnaît pourtant ne plus se souvenir de cet incident qui a marqué toute une famille unie derrière la réussite du joueur de Manchester City. Heureux dans son malheur, Lescott a su profiter du cadeau qu’est la vie pour devenir l’un des tous meilleurs défenseurs de Premier League.Thiago Silva : De Thiago Silva, certains ne connaissent que le strass, la gloire et le niveau de jeu exceptionnel du défenseur brésilien. Pourtant, la carrière du joueur du PSG a été semée d’embuches. Retour sur le parcours d’un homme qui s’exprime avant tout sur un terrain. En 2005, il prend la direction de Moscou. Sa santé commence alors à se dégrader, ce qui le pousse à effectuer une batterie de tests complète. La sentence tombe, Thiago Silva souffre de la tuberculose, ce qui lui cause des problèmes respiratoires et met en péril sa carrière de joueur professionnel. « J’aurais pu y laisser la vie, si la maladie avait été découverte quelques semaines plus tard. Quand le médecin m’a montré la radiographie de mes poumons, j’étais désespéré, j’ai tellement pleuré » , confie le Brésilien. Depuis, le meilleur défenseur du monde a vaincu la maladie et la suite, tout le monde la connaît.(Latéral gauche) Éric Abidal : En Espagne, le latéral tricolore a pris une autre dimension en remportant notamment deux Ligues des champions. Mais cette histoire catalane se mêle irrémédiablement avec ses problèmes de santé. En mars 2011, le combat débute, il doit faire face à une tumeur au foie. Un mois et demi plus tard, Abidal fait son retour à la compétition contre le Real Madrid lors de la demi-finale de la Ligue des champions. Le 28 mai suivant, tout le monde s’extasie devant le happy end dont il est le protagoniste. Titulaire en finale de la LDC contre Manchester United (3-1), il porte le brassard de capitaine et soulève le trophée au terme de la rencontre. Hélas, cette joie est de courte durée, car le Français doit subir une greffe du foie dans les semaines qui suivent. De retour à l’entraînement depuis la fin de l’année 2012, Abidal prend son mal en patience et cette patience est justement récompensée le 21 février 2013, puisque le staff médical lui donne le feu vert pour reprendre la compétition. Le 30 mars, il fait son retour dans le groupe face à Vigo. À cœur vaillant, rien d’impossible.Gardien :José Francisco Molina Il fait partie de ces joueurs désormais célèbres car ils ont vaincu le cancer. En octobre 2002, l’ancien gardien de Valence et de l’Atlético Madrid doit mettre entre parenthèses sa carrière à cause d’une tumeur aux testicules. Examens, opérations, traitements et un an plus tard, il retrouve la compétition avec le Deportivo La Corogne. L’ancien membre de la Roja n’a pas connu de rechute depuis son opération et a poursuivi sa carrière de joueur pendant plusieurs années au Depor puis à Levante avant de devenir l’entraîneur de Villarreal. Il a depuis mars 2012 été limogé de son poste, mais nul doute qu’il doit prendre la vie avec philosophie.Entraîneur :Tito Vilanova : L’homme de l’ombre mis en lumière. En mars 2011, il est mis pour la première fois sous le feu des projecteurs avec la triste annonce de sa tumeur de la glande parotide. Il est opéré avec succès en novembre 2011 et prend l’été suivant la tête de la formation catalane. Sous ses ordres, l’équipe bat des records mais en coulisses, des rumeurs commencent à annoncer que l’éternel second de Guardiola aurait rechuté. Une information rapidement confirmée par le club. L’entraîneur catalan a été opéré le 20 décembre 2012. Malgré un retour furtif sur son banc début 2013, Vilanova a dû se rendre à New York pour poursuivre son traitement pendant deux mois et demi. Il est désormais revenu en Catalogne et fera son grand retour sur le banc face au Paris Saint-Germain. De quoi motiver ses troupes.


par Emmanuel Guérin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur