Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Le Onze de rêve de Reynald Pedros

Nantes sur le terrain, Parme sur le banc. Voilà comment on peut résumer la dream team de Reynald Pedros, qui ne garde visiblement pas un grand souvenir de ses passages à Lyon, Toulouse et Bastia.

Modififié
Sur le banc
Veron
:

Veron :

C’était une grosse cote à l’époque. Un joueur particulier qui ne jouait que quand il avait le ballon, mais tellement fort.

Dino Baggio
:

Dino Baggio :

Il avait un potentiel athlétique incroyable, un joueur très puissant.

Chiesa
:

Chiesa :

Un mec qui refusait de défendre mais qui marquait beaucoup.

Crespo
:

Crespo :

Un buteur d’exception avec un état d’esprit incroyable.

Cannavaro
:

Cannavaro :

Pour compléter.

Suaudeau
:

Suaudeau :

Au départ, c’était compliqué de nous faire jouer tous ensemble, mais il a réussi. Dans une vie, Suaudeau, c’est quelqu’un qui te marque. Il incarne une philosophie de jeu mais aussi une philosophie de la vie. Je pense qu’il a arrêté trop tôt, mais il avait ses raisons. Que ce soit à Marseille, à Parme ou ailleurs, je n’ai jamais retrouvé ce que j’avais connu à Nantes en termes de culture footballistique. Tiens, par exemple, un jeu qu’on faisait à l’échauffement, ...

Buffon
:

Buffon :

Je l’ai découvert à Parme, il était tout jeune, il commençait à monter en puissance. On voyait tous que c’était un phénomène, on en parlait même entre nous. Et en tant qu’homme, c’est quelqu’un de très intéressant. Il était assez détaché du milieu pro, il avait tout le temps le sourire à l’entraînement, je ne l’ai jamais vu faire la gueule. Ce qui ne l’empêchait pas d’être un compétiteur hors ...

Jean-Marc Chanelet
:

Jean-Marc Chanelet :

C’est typiquement le genre de joueur qu’on ne connaît pas, mais qui démontre l’étendue de ses qualités dans des équipes très performantes. L’exemple parfait du footballeur avec une technique moyenne qui devient en fait un très bon joueur au fil du temps. Il n’a pas été formé à Nantes mais il rentrait parfaitement dans le moule. Et c’est aussi quelqu’un de ...

Lilian Thuram :

J’ai joué avec et contre lui. Le prototype du joueur impressionnant. Il avait certes des faiblesses dans la relance mais il les gommait par le travail et l’abnégation. Je ne l’ai jamais vu se faire bouger par un attaquant. Si Cannavaro a fait une telle carrière à Parme et à la Juve, c’est surtout parce qu’il avait Lilian à côté de lui.

Zoran Vulic :

Il est arrivé à Nantes avant nous, conseillé par Burruchaga, je crois. Un joueur surprenant. C’était le moins rapide de l’effectif, mais il n’était jamais pris de vitesse. Il avait un grand sens de l’anticipation et la technique typique des Yougoslaves. Il était assez représentatif des footeux de là-bas, à la fois à l’aise balle au pied et rugueux. Et c’était quelqu’un de ...

Lizarazu
:

Lizarazu :

Je l’ai un peu côtoyé en équipe de France. Pas très longtemps, c’est vrai, mais je me souviens surtout avoir eu plusieurs discussions très constructives avec lui, sur nos postes respectifs. Il me disait ce qu’il attendait d’un milieu offensif gauche et je lui faisais part des attentes que j’avais par rapport au poste de latéral. C’était très intéressant.

Makelele
:

Makelele :

Il était très jeune à l’époque où je l’ai connu, et il jouait dans le couloir droit, presque comme un ailier. Il jouait au même poste à l’OM, je crois que c’est lors de son passage à Vigo qu’il a été replacé dans l’axe, en milieu récupérateur. Bref, il allait vite et avait une grande facilité pour éliminer. Il n’a pas été formé à Nantes mais quand il est arrivé, c’est comme s’il avait toujours été ...

Jean-href="/michel.html">Michel Ferri:

Jean-Michel Ferri:

Il ne faisait pas de bruit, ce n’était pas une star, ni un prodige techniquement. Mais si on a pu développer notre fameux jeu offensif, c’est surtout grâce à son travail de sentinelle devant la défense. Un super capitaine.

N’Doram
:

N’Doram :

Lui, il a eu la malchance de ne pas être formé en France. S’il avait eu la double nationalité, il aurait joué en Équipe de France et aurait eu une autre carrière. C’était l’un des meilleurs, sans conteste. Il avait des qualités techniques incroyables, il était intelligent tactiquement, et côté humain, il n’y avait rien à dire.

Pedros
:

Pedros :

C’est mon équipe de rêve je peux me mettre dedans ? Sinon, ça va vous surprendre, mais je vais prendre un gars que j’ai entraîné. Je coache en CFA 2 (à Saint-Pryvé, en banlieue Orléanaise, NDLR), et j’ai récupéré un joueur qui venait de National qui s’appelait Florent Besnard. Il n’est resté que deux mois chez nous, un club a mis le grappin dessus. Il a toutes les qualités qu’on peut attendre d’un milieu gauche, et techniquement il était incroyable. Un super pied ...

Patrice Loko
:

Patrice Loko :

Pat’, il était toujours dans le bon tempo, il faisait le bon déplacement, toujours dans le bon timing. Pour des joueurs comme moi ou Japhet, c’était un régal. On savait comment il allait se déplacer, et il était très altruiste. Aujourd’hui, Gameiro me fait un peu penser à lui, il a le même style.

Nicolas Ouedec
:

Nicolas Ouedec :

J’aurais pu mettre quelqu’un d’autre, mais c’est l’alter ego de Pat’, alors… On a fait notre formation ensemble, une réelle complicité s’était installée. Et collectivement, il avait de grandes qualités.

Buffon : Je l’ai découvert à Parme, il était tout jeune, il commençait à monter en puissance. On voyait tous que c’était un phénomène, on en parlait même entre nous. Et en tant qu’homme, c’est quelqu’un de très intéressant. Il était assez détaché du milieu pro, il avait tout le temps le sourire à l’entraînement, je ne l’ai jamais vu faire la gueule. Ce qui ne l’empêchait pas d’être un compétiteur hors norme.

Jean-Marc Chanelet : C’est typiquement le genre de joueur qu’on ne connaît pas, mais qui démontre l’étendue de ses qualités dans des équipes très performantes. L’exemple parfait du footballeur avec une technique moyenne qui devient en fait un très bon joueur au fil du temps. Il n’a pas été formé à Nantes mais il rentrait parfaitement dans le moule. Et c’est aussi quelqu’un de bien.

Lilian Thuram : J’ai joué avec et contre lui. Le prototype du joueur impressionnant. Il avait certes des faiblesses dans la relance mais il les gommait par le travail et l’abnégation. Je ne l’ai jamais vu se faire bouger par un attaquant. Si Cannavaro a fait une telle carrière à Parme et à la Juve, c’est surtout parce qu’il avait Lilian à côté de lui.

Zoran Vulic : Il est arrivé à Nantes avant nous, conseillé par Burruchaga, je crois. Un joueur surprenant. C’était le moins rapide de l’effectif, mais il n’était jamais pris de vitesse. Il avait un grand sens de l’anticipation et la technique typique des Yougoslaves. Il était assez représentatif des footeux de là-bas, à la fois à l’aise balle au pied et rugueux. Et c’était quelqu’un de vicelard.

Lizarazu : Je l’ai un peu côtoyé en équipe de France. Pas très longtemps, c’est vrai, mais je me souviens surtout avoir eu plusieurs discussions très constructives avec lui, sur nos postes respectifs. Il me disait ce qu’il attendait d’un milieu offensif gauche et je lui faisais part des attentes que j’avais par rapport au poste de latéral. C’était très intéressant.

Makelele : Il était très jeune à l’époque où je l’ai connu, et il jouait dans le couloir droit, presque comme un ailier. Il jouait au même poste à l’OM, je crois que c’est lors de son passage à Vigo qu’il a été replacé dans l’axe, en milieu récupérateur. Bref, il allait vite et avait une grande facilité pour éliminer. Il n’a pas été formé à Nantes mais quand il est arrivé, c’est comme s’il avait toujours été là.

Jean-Michel Ferri: Il ne faisait pas de bruit, ce n’était pas une star, ni un prodige techniquement. Mais si on a pu développer notre fameux jeu offensif, c’est surtout grâce à son travail de sentinelle devant la défense. Un super capitaine.

N’Doram : Lui, il a eu la malchance de ne pas être formé en France. S’il avait eu la double nationalité, il aurait joué en Équipe de France et aurait eu une autre carrière. C’était l’un des meilleurs, sans conteste. Il avait des qualités techniques incroyables, il était intelligent tactiquement, et côté humain, il n’y avait rien à dire.

Pedros : C’est mon équipe de rêve je peux me mettre dedans ? Sinon, ça va vous surprendre, mais je vais prendre un gars que j’ai entraîné. Je coache en CFA 2 (à Saint-Pryvé, en banlieue Orléanaise, NDLR), et j’ai récupéré un joueur qui venait de National qui s’appelait Florent Besnard. Il n’est resté que deux mois chez nous, un club a mis le grappin dessus. Il a toutes les qualités qu’on peut attendre d’un milieu gauche, et techniquement il était incroyable. Un super pied gauche. Sinon, je ne suis pas fan de la mode des ailiers inversés. Les droitiers à gauche et les gauchers à droite, bof.

Patrice Loko : Pat’, il était toujours dans le bon tempo, il faisait le bon déplacement, toujours dans le bon timing. Pour des joueurs comme moi ou Japhet, c’était un régal. On savait comment il allait se déplacer, et il était très altruiste. Aujourd’hui, Gameiro me fait un peu penser à lui, il a le même style.

Nicolas Ouedec : J’aurais pu mettre quelqu’un d’autre, mais c’est l’alter ego de Pat’, alors… On a fait notre formation ensemble, une réelle complicité s’était installée. Et collectivement, il avait de grandes qualités.

Veron : C’était une grosse cote à l’époque. Un joueur particulier qui ne jouait que quand il avait le ballon, mais tellement fort.

Dino Baggio : Il avait un potentiel athlétique incroyable, un joueur très puissant.

Chiesa : Un mec qui refusait de défendre mais qui marquait beaucoup.

Crespo : Un buteur d’exception avec un état d’esprit incroyable.

Cannavaro : Pour compléter.

Suaudeau : Au départ, c’était compliqué de nous faire jouer tous ensemble, mais il a réussi. Dans une vie, Suaudeau, c’est quelqu’un qui te marque. Il incarne une philosophie de jeu mais aussi une philosophie de la vie. Je pense qu’il a arrêté trop tôt, mais il avait ses raisons. Que ce soit à Marseille, à Parme ou ailleurs, je n’ai jamais retrouvé ce que j’avais connu à Nantes en termes de culture footballistique. Tiens, par exemple, un jeu qu’on faisait à l’échauffement, que je n’ai vu qu’à Nantes : on était deux équipes sans ballon, et pour se faire des passes, on s’appelait par nos prénoms. La « balle » est incarnée par le dernier joueur appelé, le but étant de franchir la ligne derrière les adversaires, en évitant de se faire toucher, sinon la possession change de camp. Ça fait 15 jours que j’essaye de l’appliquer lors de mes séances, les joueurs réagissent plutôt pas mal. C’est un jeu ludique, mais attention, c’est un vrai travail.



Propos recueillis par Marc Hervez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 63
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE