Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CAN 2019
  2. // 8es
  3. // Nigeria-Cameroun (3-2)

Le Nigeria retourne le Cameroun

Dominateur, mais mené à la pause, le Nigeria, emmené par un Ighalo impérial devant, a montré les muscles en seconde période, pour logiquement composter son ticket pour les quarts de finale de la CAN et faire tomber le tenant du titre camerounais (3-2).

Modififié

Nigeria 3-2 Cameroun

Buts : Ighalo (19e, 63e) et Iwobi (66e) pour le Nigeria // Bahoken (41e) et Njie (44e) pour le Cameroun

Tant pis pour les amateurs de masterclass technique, on aura au moins pu croquer dans une bonne tranche de suspense. Des défenses souvent aux fraises, des retournements de situation et des buts sortis d'un peu nulle part auront rythmé ce Nigeria-Cameroun, souvent divertissant, à défaut d’être virtuose. Un match du genre décousu, où le Nigeria, plus audacieux, plus maître de ses moyens aussi, aura su renverser la table pour l'emporter logiquement (3-2).

Indomptable Bahoken


Après avoir toutes deux livré une phase de groupes parfois soporifique, Camerounais et Nigérians ont l'occasion de se rattraper, en entamant comme il se doit une rencontre aux allures de sommet continental. Loupé : le début de partie ressemble surtout à une bouillie technique, le Cameroun attendant de voir venir, pendant que le Nigeria se creuse sans succès le ciboulot pour rythmer l'entame de match. Brouillons, les Super Eagles n'en restent pas moins plus volontaires et agressifs et vont même planter sur l'une de leurs seules occasions. Esseulé à droite, Omeruo s'essaie à un centre-tir dans l'axe qui finit dans les pieds d'Ighalo, dont la frappe déviée trompe Onana à bout portant.


Sanctionné pour sa frilosité, le Cameroun se bouge enfin le popotin devant, mais l'expression offensive des Lions indomptables se réduit encore trop souvent à des raids individuels pas toujours finauds. Du moins jusqu'à ce que Bassogog, bon pied, bon œil, ne balance une galette sur le pied droit de Bahoken, qui conclut froidement, de près. De quoi rallumer l'étincelle du collectif camerounais : trois minutes plus tard, Bahoken, intenable, bouffe le couscous sur la tête d'Omeruo dans les airs et dévie pour Njie. Le Marseillais n'a alors plus qu'à ajuster Akpeyi dans la surface, d'un plat du pied parfaitement maîtrisé.

Ighalo show


Pourtant, la bonne période camerounaise vire vite au désastre. Touché, mais pas coulé, le Nigeria s'applique un peu plus devant, intensifie son pressing, monopolise la gonfle et égalise fort logiquement par Ighalo, qui profite d'une remise de la poitrine de Musa pour canarder Onana à cinq mètres de la cage. Récompensés de leurs efforts, les Super Eagles décollent définitivement de leur perchoir quand Ighalo, encore lui, sert Iwobi d'une passe subtile dans la surface, qui permet au joueur d'Arsenal de planter le troisième pion des siens. Le Cameroun se découvre dès lors d'un cran derrière, mais empile trop de passes manquées et de mouvements à contre-temps pour rebattre une nouvelle fois les cartes. C'est même le Nigeria, par Ighalo puis Musa, qui manque d'un rien de zigouiller le suspense. Qu'importe, les poulains de Gernot Rohr contrôlent leur affaire, et s'en vont composter avec autorité leur billet pour les quarts. Le tout en se payant le scalp du tenant du titre camerounais, dont la CAN 2019 ne restera décidément pas dans les annales.


Nigeria (4-2-3-1) : Akpeyi - Aina, Omeruo, Troost-Ekong, Awaziem - Etebo, Ndidi - Iwobi (Balogun, 90e), Simon (Chukwueze, 61e), Musa - Ighalo (Onuachu, 85e) Sélectionneur : Gernot Rohr.

Cameroun (4-2-3-1) :Onana - Fai, Ngadeu, Banana, Oyongo - Mandjeck (Zambo Anguissa, 62e), Kunde (Zoua, 87e) - Bassogog, Choupo-Moting, N’Jie (Toko Ekambi, 70e) - Bahoken. Sélectionneur : Clarence Seedorf.


  • Résultats et classements de la Coupe d'Afrique des nations


    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    À lire ensuite
    La Suède s'offre le bronze