Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Roma-Napoli (1-4)

Le Napoli humilie la Louve

Beaucoup plus tranchants et inspirés, les Partenopei ont réduit en miettes une Roma trop faible pour tenir la distance (1-4). Un probant succès pour les Napolitains qui sécurisent encore un peu plus leur deuxième place, tandis que la Roma fait une très mauvaise opération dans la course à la Ligue des champions.

Modififié

Roma 1-4 Napoli

Buts : Perotti sp (45e+2) pour la Roma // Milik (2e), Mertens (49e), Verdi (54e), Younes (80e) pour le Napoli

Sous un beau soleil et devant un Olimpico plutôt bien garni, la Roma avait le choix : offrir à ses tifosi un bel après-midi, et mettre la pression sur l’Inter et la Lazio qui s’affrontent ce soir à San Siro. Ou livrer une prestation insipide, terminer ce mois de mars sous les sifflets de l’enceinte romaine et surtout se mettre en danger au classement dans la course aux places européennes. Choisir cette deuxième option, qui plus est face à une équipe napolitaine joueuse, était vraiment une mauvaise décision. Une très mauvaise décision. Mais c'est celle-ci qui a été retenue, les visiteurs explosant les locaux sur le score de quatre buts à un.

Le miracle de Perotti


D’entrée, les Napolitains décident de mettre au supplice des Romains désorientés. D’une louche onctueuse, Verdi trouve Milik entre Fazio et Manolas et admire ensuite l’international polonais crucifier Olsen (2e). Les Partenopei cherchent à porter l’estocade le plus vite possible, conscients de leur supériorité technique face à un adversaire trop brouillon pour semer la zizanie. Parti à la limite du hors-jeu, Mertens sert parfaitement Verdi qui perd son duel face au dernier rempart romain (30e).


La Roma répond un peu timidement avec une tête hors cadre de Perotti (32e), alors que Milik voit son doublé annulé pour une position de hors-jeu (35e). À force de ne pas faire le break, la bande d’Ancelotti va dans un premier temps payer cher ses occasions manquées. Schick est fauché par Meret juste avant la pause, Perotti transforme et ramène miraculeusement la Roma à hauteur du Napoli (45e+2).

Puis, la vague


Au retour des vestiaires, l’égalisation romaine n’a plombé en rien le moral des Napolitains qui repartent à l’assaut du but d’Olsen. Et sur un centre puissant de Callejón, Mertens suit bien et redonne l’avantage d’entrée aux siens (49e). La Roma tente alors de se rebeller d’une manière un peu désorganisée, mais va se faire punir en contre. Fabián Ruiz remonte tout l’Olimpico pour servir parfaitement Verdi qui, contrairement à la première période, fusille cette fois le portier romain (54e).


La 146e confrontation entre Rome et Naples a choisi son champion, qui va même se faire le plaisir de corser l’addition en fin de rencontre. Entré en jeu quelques minutes auparavant, Younes se joue de l’arrière-garde giallorossa et s’offre un petit moment de bonheur (81e). Le Napoli peut désormais se concentrer pleinement sur la Ligue Europa, contrairement à la Roma qui va devoir s’arracher pour disputer une compétition européenne l’an prochain. Car à la fin de cette 29e journée, elle pourrait se retrouver septième avec seulement deux points d’avance sur la Sampdoria et le Torino. Ranieri a du boulot.




Roma (4-2-3-1) : Olsen - Santon, Manolas, Fazio, Kolarov - Nzonzi, De Rossi (Kluivert, 80e) - Schick (Zaniolo, 62e), Cristante, Perotti - Džeko. Entraîneur : Claudio Ranieri.

Napoli (4-4-2) : Meret - Hysaj (Malcuit, 67e), Maksimović, Koulibaly, Mário Rui - Callejón, Allan, Fabián Ruiz, Verdi (Younes, 74e) - Mertens (Ounas, 57e), Milik. Entraîneur : Carlo Ancelotti.


  • Résultats et classement de Serie A


    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Le Kiosque SO PRESS

    Hier à 17:00 Henry discuterait avec les New York Red Bulls 28
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 12:50 L'ancien club de Weah au Liberia rétrogradé en D3 Hier à 12:15 La VAR sera introduite à partir des quarts à la CAN 2019 14