Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 7e journée
  3. // Milan/Napoli (0-4)

Le Napoli donne une leçon au Milan

Le Napoli n'a pas fait de détails sur la pelouse de l'AC Milan (0-4). Impressionnants de maîtrise collective, les Napolitains ont donné une leçon à des Rossoneri totalement à côté de leur sujet.

Modififié

Milan AC 0-4 Napoli

Buts : Allan (13e), Insigne (48e, 67e), Ely CSC (77e) pour Naples

13 minutes : c'est le temps qu'il aura fallu à la défense du Milan pour craquer une nouvelle fois. Pour la dixième fois en sept journées, et surtout pour le septième match consécutif. Oui, les Rossoneri n'ont toujours pas gardé leur cage inviolée cette saison. Entre bloc défensif délié et erreurs individuelles à répétition, l'arrière-garde milanaise est aussi facile à passer que la ligne Maginot en son temps. Résultat, quand l'animation offensive ne fonctionne pas, le Milan est en grand danger. Surtout face à un Napoli en grande forme, qui s'est assuré une victoire facile en ouvrant le score après moins d'un quart d'heure. D'autant plus que les Azzurri ne relâcheront pas la pédale d'accélérateur pour aller chercher une large victoire 4-0. La trêve risque d'être très agitée du côté de Milanello.

Allan ne pardonne pas


Le Milan AC entre pourtant bien dans son match et c'est Montolivo qui allume la première mèche. Son pétard passe toutefois au-dessus du cadre de Reina. En l'absence de Romagnoli, suspendu, la défense rossonera fait bonne figure en début de partie… jusqu'à une relance catastrophique de Zapata. Le Napoli ne pardonne pas. Hamšík trouve Insigne qui accélère et sert Allan. Avec sang-froid, l'ancien joueur de l'Udinese bat Diego López (0-1). Gonzalo Higuaín multiplie, lui, les gestes techniques de grande classe. Au grand dam de San Siro qui exhorte ses joueurs à réagir. La volonté y est, pas la précision. Sur un bon centre de Bertolacci, Luiz Adriano s'emmêle ainsi les pinceaux en bonne position.

Pepe Reina est tout de même bien tranquille, notamment grâce à l'énorme première période de Koulibaly qui musèle Bacca et Luiz Adriano. Les Rossoneri y mettent du cœur, mais semblent totalement en manque de solutions offensives. C'est même le Napoli qui se montre le plus dangereux, mais Higuaín est contré par Zapata. Nenad Sakić, entraîneur ajdoint du Milan, est, lui, renvoyé aux vestiaires pour des protestations trop virulentes. Ce qui ne change pas la donne : le Milan doit revoir son animation offensive pour espérer revenir.

Insigne non plus


Au retour des vestiaires, c'est toutefois le Napoli qui se procure la première occasion. Et comme en première période, les Azzurri ne laissent pas passer leur chance. Après un superbe échange avec Higuaín, Lorenzo Insigne vient nettoyer la lucarne. Somptueux (0-2). Le Milan est K.O debout et toujours aussi aphone offensivement. Privé de Mario Balotelli, victime d'un début de pubalgie, Siniša Mihajlović n'a de toute façon pas vraiment de solutions de rechange sur le banc. Mis à part Cerci qui entre à la place de Bertolacci. Le Milan met une heure à cadrer son premier tir, sur une tête de Kucka bien captée par Reina.

Mais les Rossoneri n'y sont toujours pas, et Callejón dévore même une énorme occasion de tripler la mise. Signe de l'impuissance milanaise, Luca Antonelli simule grossièrement pour obtenir un penalty, mais ne récolte qu'un carton jaune. De l'autre côté du terrain, Ely est obligé de se mettre à la faute pour stopper Higuaín. Qu'importe, puisque Insigne envoie un merveilleux coup franc que Diego López ne parvient pas à repousser (0-3). Sous les yeux d'Antonio Conte, le petit lutin napolitain impressionne, et peut tranquillement sortir à une vingtaine de minutes du terme. Ely inscrira même un CSC pour alourdir la note (0-4). Après avoir battu la Lazio et la Juve, Naples s'offre le scalp du Milan. La méthode Sarri est en train de fonctionner.

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 86 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 08:58 Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 125