Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Napoli-Lazio (2-1)

Le Napoli bouscule la Lazio

Au terme d'une rencontre animée et riche en occasions, le Napoli engrange un quinzième succès en championnat face à la Lazio (2-1) au San Paolo. Un succès déterminant pour les Partenopei, qui reviennent provisoirement à six points de la Juventus.

Modififié

Napoli 2-1 Lazio

Buts : Callejón (34e), Milik (36e) pour le Napoli // Immobile (65e) pour la Lazio

Fort avec les faibles, faible avec les forts. Un dicton qui sied tout aussi bien à un Napoli qui n’a pas réussi à battre l’Inter, la Juve ou la Roma sur la phase aller qu’à une Lazio qui complexe au moment de se mesurer à un adversaire mieux classé qu’elle depuis quelques saisons. Face à un Napoli privé d’Allan, d’Hamšík, d’Insigne ou encore de Koulibaly, il n’était donc pas fou de penser que les Biancocelesti puissent faire un coup en Campanie avec un Milinković-Savić retrouvé. Mais encore une fois, les joueurs de Simone Inzaghi ont buté sur leur satané plafond de verre et sont repartis de Naples bredouilles. Sans être ridicules, loin de là, mais sans réussir non plus à faire mal quand ils en ont eu l’occasion. Une preuve aussi que pour ce Napoli vainqueur, la Lazio fait partie des faibles.

Fin de malédiction pour Callejón


Le début de rencontre est pourtant loin de l’enfer que peut offrir habituellement le San Paolo à ses visiteurs. Ce sont même les Laziali qui mettent de l’huile sur le brasier les premiers, via une tête de Milinković-Savić bien sortie par Meret (4e). La connexion Leiva-Milinković-Savić-Luis Alberto fait mal aux Napolitains, qui profitent des contres pour piquer la Lazio. Sur un centre de Mario Rui, Milik fracasse d'ailleurs le montant droit de Strakosha (11e).


Comme une réponse, annonciatrice du début d’un duel dont l’issue sera heureuse pour l’un et triste pour l’autre. Ainsi, Milinković trouve encore Meret sur sa route (17e), avant que Milik ne réplique par deux fois et oblige Strakosha au miracle (20e). Le Napoli va finalement rompre l’alternance d’occasions pour mettre un énorme coup sur la tête de son adversaire. D’abord grâce à Callejón qui, après 23 matchs sans marquer toutes compétitions confondues, marque d’un tir rasant (33e). Puis grâce à un coup franc somptueux de Milik dans la foulée (36e). Létal.

Acerbi bye


Conscients de leur marge, les hommes d’Ancelotti se contentent d’abord de gérer le début de la seconde période. Quitte parfois à se faire peur. Car si Fabian Ruiz trouve la barre (56e), le Napoli laisse trop de liberté à la Lazio et va rapidement se faire punir par Immobile, bien décalé par Correa (66e). Manque de bol : à peine quatre minutes plus tard, Acerbi récolte un deuxième jaune sur une succession d’erreurs et abandonne le navire au plus mauvais moment. Le coup dur de trop, qui conduit le Napoli vers sa quinzième victoire de la saison. Et qui permet aux troupes d'Ancelotti de consolider leur deuxième place.



Napoli (4-4-2) : Meret - Malcuit, Raúl Albiol, Maksimović, Mario Rui - Callejón, Diawara, Fabiàn Ruiz, Zieliński - Mertens (Ounas, 79e), Milik. Entraîneur : Carlo Ancelotti.


Lazio (3-5-1-1) : Strakosha - Luiz Felipe (Bastos, 28e), Acerbi, Radu - Lulić, Parolo, Lucas Leiva, Milinković-Savić (Patric, 71e), Lukaku (Correa, 46e) - Luis Alberto - Immobile. Entraîneur : Simone Inzaghi.


  • Résultats et classement de Serie A


    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:07 Euro Millions : 176 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi Hier à 10:42 NOUVEAU : 150€ offerts chez ZEbet pour parier sur la Ligue des champions !
    Hier à 15:08 Fulvio Collovati : « Les femmes ne peuvent pas parler de tactique » 100 Hier à 14:57 Casoni quitte déjà le Qatar 24
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
    Hier à 12:41 Guangzhou Evergrande va noter ses joueurs 65