Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options

Le Milan et la Juve s'offrent un Bigdil

Après l'arrivée de Cristiano Ronaldo à Turin, la Juventus et le Milan ont dessiné ensemble ce à quoi va ressembler le deuxième séisme du mercato en Italie : Leonardo Bonucci sera bien de retour dans les rangs de la Vieille Dame, tandis que Mattia Caldara et surtout Gonzalo Higuaín prennent eux la direction de Milanello. Un deal qui arrange tout le monde. Ou presque.

Modififié
La centaine de kilomètres qui sépare Turin de Milan n'a jamais paru aussi courte. Depuis quelques jours, elle n'a même cessé de rétrécir aux yeux des tifosi du Milan et de la Vieille Dame au fur et à mesure qu'un accord encore impensable il y a quelques mois prenait forme. Oui, la Juventus va bel et bien rapatrier l'indésirable Leonardo Bonucci en échange du jeune Mattia Caldara, et surtout laisser partir Gonzalo Higuaín sous la forme d'un prêt payant de 18 millions d'euros assorti d'une option d'achat située autour du double. Un deal hors-norme, de plus en plus rare dans le football actuel, qui va pourtant ne faire que des heureux au moment des signatures. Ou presque.

Bingo pour la Juve


Sur les coups de 22-23h, mercredi soir à Milan, Higuaín, déjà entouré par près de 200 tifosi du Milan et assailli par les journalistes présents sur place, a le smile pour répondre aux premières questions qui lui sont lancées sous la forme d'une rafale en plein visage : « Nous espérons arriver le plus loin possible avec Milan. Demain, je fais les visites et j'espère signer. Une nouvelle aventure commence. » Poussé vers la sortie à la suite de l'arrivée en trombe de CR7, Pipita savait d'ores et déjà que ses jours étaient comptés du côté de Turin, et surtout que sa place dans le XI des Bianconeri n'était plus garantie. Acheté près de 90 millions d'euros par la Vieille Dame en 2016, le simple prêt avec option d'achat du buteur international argentin, qui plus est à un potentiel concurrent direct, peut légitimement étonner. Même si, en réalité, il est bien l'illustration parfaite de l'entente absolue trouvée entre les deux clubs.


Si d'un côté, le Milan ne va dépenser qu'une bouchée de pain et même pouvoir étaler le transfert sur deux saisons pour renforcer un secteur déficient, la Juve n'est pas non plus en reste. En ayant fait signer Higuaín cinq ans en 2016, les dirigeants turinois ne devaient plus recevoir que 54 millions d'euros pour définitivement amortir leur investissement d'il y a deux ans. Ce qui sera chose faite lorsque Milan lèvera logiquement l'option d'achat. Pour l'échange Bonucci-Caldara, tous deux estimés autour de 40 millions d'euros, personne n'y perd, là non plus, la Juve réalisant même une plus-value de près de 27 millions sur son jeune joueur. Selon le site CalcioFinanza, cet échange de bons procédés entre les deux clubs devrait rapporter environ 33 millions d'euros au club de Turin en recherche de liquidités, et donc ne coûter que la même somme à un Milan toujours sous la menace du fair-play financier. Le compte est bon.

Milan voit loin, la Juve moins


Côté sportif, là aussi, le jackpot est total. Pour Leonardo, fraîchement nommé directeur sportif du Milan, ce coup double Higuaín-Caldara lui permet personnellement de marquer son territoire. Surtout, en réussissant à attirer le défenseur de 24 ans dans ses filets, l'ancien dirigeant du PSG réussit le coup de force de réunir, avec Donnarumma, Romagnoli, Conti et donc Caldara, quatre des cinq potentiels défenseurs titulaires en Nazionale dans les années à venir. D'autant qu'après les transferts ratés ou décevants de Kalinić et surtout André Silva l'an dernier, Milan ne pouvait pas se permettre de repartir avec un numéro 9 bancal ou encore un peu jeune (Cutrone) pour prétendre retrouver la Ligue des Champions face à des concurrents qui possèdent CR7, Icardi, Džeko ou encore Immobile à la pointe de leur attaque. Avec le natif de Brest, les Rossoneri récupèrent un canonnier régulier, qui a tout simplement claqué 40 buts en deux saisons passées à Turin. De quoi résoudre une partie du problème.



Pour Massimiliano Allegri, le retour de Bonucci marque le possible retour de la défense à trois et témoigne d'autant plus de l'envie de remporter la Ligue des Champions sur le court terme, après quatre finales perdues depuis le dernier sacre en 1996. L'entraîneur turinois a d'ailleurs confirmé à demi-mot cette politique court-termiste en conférence de presse : « Bonucci est de retour chez nous après seulement un an, et c'est un joueur toujours important. Ça me déplaît de perdre Caldara, qui fait partie des jeunes défenseurs italiens les plus prometteurs avec Rugani et Romagnoli, mais le mercato nous a obligés à le faire partir. » Autre ombre au tableau : pas sûr que les tifosi bianconeri soient aussi enthousiastes qu'Allegri de revoir Bonucci de nouveau enfiler leur tunique. Très certainement le cadet des soucis de pas mal de dirigeants turinois, actuellement.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50 Hier à 12:40 Rooney à la Maison-Blanche 22
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible