Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Le Milan AC se paie Balotelli

Boum. Elle est là, la nouvelle choc du mercato. Mario Balotelli s’engage pour quatre ans avec le Milan AC. Le club rossonero devra payer 22 millions d’euros, payables en quatre fois.

Modififié
C’est une histoire qui est écrite depuis longtemps. Mario Balotelli au Milan AC. Le joueur de Manchester City s’est engagé jusqu’en juin 2017 avec le club de via Turati, qui déboursera donc 22 millions d’euros pour s’assurer les services de l’attaquant de la Nazionale. On ne va pas se mentir : c’était clairement dans l’air. Et pas seulement depuis le début du mercato. En réalité, Supermario n’a jamais caché son affection pour le Milan AC, même du temps où il était à l’Inter. C’était en 2010. À l’époque exclu du onze titulaire de l’Inter, Balo avait reçu la visite du présentateur de l’émission Striscia la Notizia, Valerio Staffelli, qui lui avait amené le « Tapir d’Or » , et l’avait gentiment provoqué en lui demandant de mettre le maillot du Milan AC, floqué de son numéro, le 45. Balotelli s’était exécuté, ce qui avait déjà fait jaser du côté de l'Inter. Cette fois-ci, ce n’est plus une blague, ni une provocation. Balotelli est un bien un nouveau joueur du Milan AC, et vient rejoindre l’autre nouvelle pépite de la Squadra Azzurra, Stephan El Shaarawy. Un duo-frissons, qui risque de faire des étincelles. Ou n’importe quoi, au choix.

Galliani crache le morceau

Cela fait bien longtemps que Supermario n’a plus sa place à Manchester City. Depuis l’an dernier, en fait. Si son ratio « buts marqués/minutes disputées » demeurait tout de même relativement élevé, il n’était clairement plus en haut de la hiérarchie de Roberto Mancini, et ce, malgré cette demi-finale de l’Euro qui aurait dû définitivement consacrer le joueur. À City, auréolé de son titre de « passeur décisif du titre  » , Balo a été mis dans l’ombre de Tévez, Agüero et Džeko, ne disputant que quelques matchs, par-ci par-là. Jamais vraiment décisif, il s’est même ouvertement embrouillé avec son coach, qui l’avait toujours défendu, lors d’un entraînement. Les deux hommes en sont venus aux mains. Peut-être le point de non-retour, même si Mancini, quelques jours plus tard, assurait que tout était oublié. En fait, c’est plutôt Balotelli, que Mancini a oublié.

Au début du mercato se mettent alors en route les rumeurs. On parle de lui au PSG, mais aussi en Italie. La Juve le suit en sous-marin, avec la désapprobation des tifosi. L’Inter et le Milan AC sont aussi sur le coup. Mais aucun ne semble vraiment décidé, d’autant que l’agent du joueur, Mino Raiola, ne cesse de semer le trouble sur l’avenir de son joueur. Un coup c’est : « Il ne bougera pas de Manchester » , un coup c’est : « Attendez donc la fin du mercato et vous verrez » . Bah ouais, on a vu. Ce matin, la rumeur est devenue de plus en plus intense. Adriano Galliani, qui s’était efforcé de démentir et de démentir encore, a fini par cracher le morceau. Oui, Balotelli l’intéresse. Oui, Balotelli est intéressé. Oui, Balotelli va venir. Ça y est, c’est fait. Ce soir, Milan Channel, la chaîne officielle du Milan AC, a officialisé la nouvelle : Mario Balotelli passera demain matin les visites médicales à Milan, et signera son contrat dans la journée. Manchester City dispute dans quelques heures un match de Premier League contre QPR. Il n’y aura pas de Balo. Il n’y aura plus de Balo.

Une place de titulaire qui l’attend


Maintenant, la vraie question : à quoi va servir Mario Balotelli au Milan AC ? Déjà, il faut savoir que le joueur ne pourra pas jouer la Ligue des champions, puisqu’il l’a déjà disputée avec Manchester City. Pas de huitièmes de finale face au Barça, donc. Ensuite, pas de Coupe d’Italie. Normal, le Milan AC est déjà éliminé. Reste donc, uniquement, le championnat. Un championnat où le Milan AC est en train d’effectuer une remontée incroyable. Partie de très bas, après un début de saison catastrophique, l’équipe de Massimiliano Allegri enchaîne les bons résultats et profite aussi des contre-performances des autres concurrents à l’Europe. Résultat : Milan est aujourd’hui cinquième, à six points de la zone Ligue des champions. Même s’il va devoir faire ses preuves, Balotelli peut clairement aspirer à une place de titulaire sur le front de l’attaque milanaise.

Sa chance, c’est qu’aucun attaquant milanais ne s’est véritablement imposé depuis le début de la saison, aux côtés d’El Shaarawy. Bojan ? Non. Robinho ? Trop souvent blessé. Pazzini ? Oui, mais finalement, l’ancien de la Samp ne serait-il le joueur idéal pour entrer en cours de match et venir filer un coup de main à ses potes ? Balo a donc toutes les cartes en main pour être titulaire. Reste à voir la façon dont Massiliano Allegri va le traiter. L’ancien coach de Cagliari est parvenu à créer un véritable groupe, bien moins talentueux que ceux des saisons précédentes, certes, mais qui sait se serrer les coudes dans les moments difficiles. Le vestiaire est uni, et c’est d’ailleurs ça la grande réussite d’Allegri cette saison. Or, attention. Il y a quelques jours, Berlusconi allumait la mèche. « Jamais Balotelli ne viendra au Milan AC. L'aspect humain est très important et si vous mettez une pomme pourrie dans le vestiaire, elle pourrait infecter les autres  » avait assuré le Cavaliere. À croire qu’en deux semaines, la pomme a perdu sa moisissure, et a retrouvé toute sa saveur. Espérons-le pour Silvio. Espérons le pour le Milan AC.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 16
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 76