Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. // Gold Cup
  2. // Finale
  3. // Mexique-USA (1-0)

Le Mexique fracasse le mur des États-Unis

En s'imposant face aux États-Unis au Soldier Field de Chicago (1-0), le Mexique s'est adjugé la Gold Cup. La onzième de son histoire. Tant pis, les Américains se consoleront avec la victoire en Coupe du monde féminine.

Modififié

Mexique 1-0 États-Unis

But : Dos Santos (73e) pour le Mexique

C’est un doux euphémisme de dire que Donald Trump n’a pas passé un bon 7 juillet 2019. Sa mauvaise journée a débuté avec la finale de la Coupe du monde féminine lors de laquelle Megan Rapinoe, l’une de ses plus ferventes opposantes, a offert le trophée aux États-Unis. Et elle s’est terminée par la victoire du Mexique en Gold Cup face à ses USA chéris à Chicago. Avec entre-temps, les défaites des New York Yankees et des New York Mets au baseball. Décidément pas une belle journée pour l’ami Donald.

Altidore pas du tout


Tenants du titre, les États-Unis comptent bien garder leur couronne devant leur public. Et ça se voit dès les premières minutes durant lesquelles les Américains mettent la pression sur les Mexicains. Sauf que Guillermo Ochoa gagne son duel devant Christian Pulisic (5e), tandis que Jozy Altidore manque le cadre après un dribble ronaldesque sur Héctor Moreno (7e). Mais la domination américaine ne va pas durer bien longtemps et les Mexicains finissent par poser le pied sur le ballon. Et donc par mettre le feu dans la surface américaine. À l’image d’Andrés Guardado qui manque le cadre à bout portant après une action collective de grande classe (15e). Ou encore de Jonathan dos Santos qui envoie une sacoche des 25 mètres qui rase le poteau de Zackary Steffen (41e). En face, la team USA se met alors en mode contre-attaque. Une stratégie qui aurait pu être payante si Jordan Morris n’avait pas tiré à côté après avoir devancé la sortie de Guillermo Ochoa (30e).

Dos Santos va bien, merci pour lui


À l’instar de la première période, les États-Unis commencent la seconde vers l’avant. Et Jordan Morris pense même ouvrir le score sur un joli coup de boule avant de voir Andrés Guardado débarquer de nulle part pour sortir le cuir sur sa ligne (50e). Ce même Guardado qui va sonner la révolte des Mexicains en envoyant un coup franc au-dessus (54e). Le début de la domination mexicaine qui, là encore, va très vite reprendre le contrôle du ballon. Sauf que cette fois-ci, cette domination va finir par payer lorsque Jonathan dos Santos profite d’une magnifique talonnade de Raúl Jiménez pour envoyer un amour de frappe sous la barre (1-0, 72e). Touchés, les USA refusent de se laisser couler sans rien faire et troque leur stratégie de contre-attaque pour l’option attaque de folie. Malheureusement pour les Américains, la défense mexicaine ne plie pas, à l’image de Héctor Moreno qui sacrifie même sa trogne pour empêcher Cristian Roldan de marquer (86e). Peu importe la marque du ballon sur son visage, le défenseur de la Real Sociedad a le sourire. Il peut, son Mexique vient de remporter la onzième Gold Cup de son histoire.




Mexique (4-3-3) : Ochoa - L. Rodríguez, Salcedo, Héctor Moreno, Gallardo - Álvarez, Dos Santos, Guardado (Reyes, 89e) - Pizarro (Rodríguez, 81e), Antuna (Alvarado, 86e), Jiménez. Sélectionneur : Gerardo Martino.

États-Unis (4-3-3) : Steffen - Ream (Lovitz, 83e), Miazga, Long, Cannon - McKennie, Bradley, Pulisic - Arriola, Altidore (Zardes, 65e), Morris (Roldan, 61e). Sélectionneur : Gregg Berhalter.


par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom

Hier à 23:30 8es : Paris ira à Pau, Lyon à Nice, l'OM attend Strasbourg
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi