Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Finale

Le match que vous n’avez pas regardé : Kitchee-Southern District

Un vétéran contre un blanc-bec, le fantôme de Diego Forlán, une vieille connaissance grenobloise, une très très vieille connaissance auxerroise, une mi-temps chacun, un coaching gagnant sauce auriverde, un Lewandowski bedonnant et une passe de trois historique. Tout ça, c’était la finale de la Coupe de Hong Kong entre le Kitchee FC et Southern District et c’est le match que vous n’avez pas regardé.

Modififié

Kitchee FC 2-0 Southern District

Buts : Lucas (85e), Fernando (90+7) pour les Bluewaves

En 2016, le Clermont Foot 63 termine à la septième place de Ligue 2, et Corinne Diacre réalise la meilleure performance de ses trois saisons passées sur le banc auvergnat. Dans le même temps, à très exactement 9 746 kilomètres de la préfecture du Puy-de-Dôme, Chan Yuen-ting devient la première femme à remporter un championnat masculin de première division : celui de Hong Kong, aux commandes de l’Eastern Sports Club. Avant d’apparaître dans le classement des 100 femmes de l’année établi par la BBC et d’arracher la place de dauphin la saison suivante. Hélas, après deux ans d’absence, son retour aux commandes du club hongkongais ne se passe pas comme prévu et elle devait jeter l’éponge au mois de février 2019 avec le maigre bilan d’une victoire en dix matchs.


Son successeur, le Letton Andrejs Štolcers, ne parvient pas à hisser le club au-delà de la cinquième place, insuffisant pour participer à une coupe continentale la saison prochaine. Mais Štolcers a tout de même de quoi être satisfait, puisque son Eastern Sports Club a terminé le championnat par une victoire face au rival honni : le Kitchee FC. Un camouflet pour le club neuf fois champion de Hong Kong, qui termine un rang plus haut, mais garde cependant un maigre espoir de participer à l’AFC Cup, l’équivalent asiatique de la Ligue Europa. Pour cela, il faudra se débarrasser du Southern District en finale de la coupe nationale, dans le cadre majestueux du Hong Kong Stadium.


La mort ou Kitchee ?

Malgré son relatif anonymat, le football hongkongais attire bon nombre de baroudeurs du monde entier venus chercher un dernier défi avant la quille. Pour preuve, sur les 22 acteurs qui commencent la rencontre, 50% sont étrangers. Et c’est l’occasion de revoir quelques vieilles connaissances des amoureux de la Ligue 1 des années 2000 puisque Kitchee compte dans ses rangs le Hongrois Krisztián Vadócz, retourné à Hong Kong après une pause d’un an au Budapest Honvéd. Pas de bol, c’était justement l’année où Diego Forlán avait choisi Kitchee pour terminer sa carrière. Vadócz parlera peut-être aux supporters de l’AJ Auxerre puisqu'il a passé deux saisons au sein du club icaunais entre 2005 et 2007... mais sans jamais disputer un match avec l’équipe première.


Parmi ses coéquipiers, on retrouve également Josip Tadić. Mais l’attaquant croate, qui a porté le maillot du GF38 entre 2009 et l’hiver 2011, devra se contenter de suivre la finale depuis les tribunes, puisqu'il se remet encore d’une blessure au nez subie au mois d’avril. Une absence qui se fait rapidement ressentir puisque Southern District mène largement les débats en première période. Il s’en faut de peu que le Brésilien Ticão n’ouvre le score à l’entrée de la surface, mais sa tentative vient s’écraser sur la barre. Dans la foulée, Sham Kwok-fai n’a pas plus de chance, puisque Guo Jianqiao n’hésite pas à plonger dans ses pieds pour l’empêcher de concrétiser le superbe caviar de Wellingsson à bout portant. Kitchee résiste et se procure même l’une ou l’autre occasion franche, mais se heurte à chaque fois à un Tse Tak-him des grands après-midi. Le score nul et vierge de la mi-temps est frustrant de part et d’autre. Enfin, surtout pour Kitchee, qui fait figure de vieux lion du football local avec ses 88 berges au compteur, tenu en échec par un club créé en 2002 et qui vient de réaliser la meilleure performance de sa jeune histoire : terminer sur la troisième marche du podium.

Hong Kong, c'est le Brésil !

Après une ultime occasion vendangée par Wellingsson au retour des vestiaires, Southern District commence à accuser le coup de son manque d’efficacité. Et pour 3655 spectateurs qui garnissent les 40 000 places du Hong Kong Stadium, c’est le moment d’assister au réveil des Bluewaves, qui espèrent bien ne pas abandonner la Coupe dont ils sont tenants à leurs adversaires du jour. Pour ce faire, l’entraîneur Chu Chi Kwong attend le dernier moment pour faire entrer sa pépite auriverde Lucas, chargé de venir épauler son compatriote Fernando, fort mal inspiré depuis le début de la partie.


Voilà l’étincelle qui manquait pour allumer la mèche ! Quinze minutes après son entrée, Lucas reprend une passe laser de l’Australien Jared Lum et pousse le ballon au fond des filets de Tse Tak Him. Le portier et son défenseur, l’international pakistanais Zeshan Rehman (passé entre autres par Fulham au début des années 2000) ne peuvent que constater les dégâts, pendant que le Brésilien arrache son maillot et part faire un tour d’honneur en tirant la langue. Comme Robert Lewandowski en finale de Pokal face à Leipzig, sauf que le natif São Leopoldo affiche 91 kilos sur la balance et un bide qui trahit le bon temps passé dans les restos hongkongais. Alors qu’il ne reste que cinq minutes à jouer, l’arbitre Tam Ping Wun décide de prolonger le plaisir en décrétant sept très longues minutes de temps additionnel. Et c’est à la toute fin de celui-ci que Fernando fait le break en prenant Tse en déposant deux défenseurs, avant de prendre Tse à contre-pied. Suffisant pour que Kitchee remporte sa troisième coupe d’affilée, un record dans l’histoire de la compétition. Une belle récompense avant l’affiche de gala prévue le 24 juillet prochain : un match amical face à Manchester City.






Kitchee (4-4-2) : Jianqiao - Tong, Gonçalves, Li, Cancela - Lum (Hernández, 90e +8), Vadócz, Huang, Lam (Lucas, 75e) - Ju (Nando, 87e), Fernando. Entraîneur : Chu Chi Kwong.

Southern (3-5-2) : Tse - Rehman, Fronza, Lau - Sham, Dhiego Martins (Krasić, 71e), Ticão (Komazec, 87e), Che (Lau, 71e), Spitz - Ha, Wellingsson. Entraîneur : Cheng Siu Chung.


Par Julien Duez Photos : HKFA.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 11:00 Euro Millions avec 97 Millions à gagner ! 4 Hier à 18:09 L’UEFA valide la participation du FC Malines en Ligue Europa 18
Hier à 12:41 Une pétition demande que Megan Rapinoe soit sur la jaquette de FIFA20 173
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Le miracle de Bergame