Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // MTN Ligue 1
  2. // J10
  3. // Africa Sports-ASEC Mimosas (1-3)

Le match que vous n’avez pas regardé : Africa Sports-ASEC Mimosas

Un derby capital, une pelouse (très) fatiguée, une mi-temps de suspense, des étalons dorés et beaucoup de soucis à se faire. Tout ça, c’était le Clásico de Côte d’Ivoire entre l’Africa Sports et l’ASEC Mimosas et c’est le match que vous n’avez pas regardé.

Modififié

Africa Sports 1-3 ASEC Mimosas

Buts : Diallo (43e) pour les Oyés // Nougbélé (13e), Malo (68e), Willy Braciano (90e+1) pour les Mimos

Pour la 43e édition du derby de la Côte d’Ivoire, la concurrence est rude. La même journée, les amateurs de ballon rond allaient pouvoir se régaler du Superclásico en Copa Libertadores couplé à un succulent Monaco-PSG. Autant dire que le classique abidjanais entre les deux monstres sacrés du football au pays des pachydermes ne pèse pas bien lourd dans la balance. Même pour un lever de rideau. L’Africa et l’ASEC squattent actuellement les tréfonds du classement de la Ligue 1 ivoirienne, une situation peu enviable et loin de leur statut de locomotives historiques du championnat. Pire encore : les Mimos restent sur trois défaites consécutives, dont une face au surprenant promu du Racing d’Abidjan, qui talonne la Société omnisports de l’Armée dans les hauteurs du classement. Quant aux Aiglons de l’Africa, ils ne l’ont emporté qu’une fois en neuf journées. Une situation de crise qui a provoqué le renvoi de l’entraîneur Désiré Kouadio à la mi-septembre. Comme on peut le lire dans la presse locale au matin du match, l’enjeu est simple : malheur au vaincu.

Vidéo

Derby des petits jours

15h30. Les vingt-deux acteurs entrent main dans la main sur la pelouse synthétique du stade Robert-Champroux (du nom de ce boxeur français qui fit la promotion du noble art dans la Côte d’Ivoire des années 1950). En raison des fortes pluies qui se sont abattues sur la capitale économique du pays, le terrain est particulièrement détrempé, et la partie s’annonce difficile. D’autant plus que ce dernier est surexploité, en raison des quatre clubs (sur quatorze !) qui y résident. Les gradins ne sont pas spécialement bourrés à craquer, mais l’ambiance est malgré tout chaleureuse. L’ASEC a remporté les cinq derniers derbys et, comme Marseille face au PSG, les supporters de l’Africa espèrent enfin stopper cette folle série.

Les Étalons dorés

Malheureusement, c’est l’ASEC qui dicte le tempo d’entrée de jeu et ouvre le score grâce à la tête puissante de Tapsoba Abdoul, lequel conclut parfaitement un corner donné par le capitaine Ouattara Kalpi. Excellent signal envoyé par le Burkinabé, pur produit de la légendaire académie des Mimos. Sorti sur blessure quelques minutes plus tard, son compatriote Souleymane Koanda assiste impuissant au réveil des locaux qui parviennent à égaliser juste avant la mi-temps par l’entremise d’une patate signée Diallo Ousmane à vingt-cinq mètres, imparable pour le pauvre Cissé Abdoul, lequel ne peut que constater les dégâts.


Mais la joie n’est que de courte durée pour les Vert et Rouge. Au retour des vestiaires, l’ASEC revient avec son intention initiale : gagner et bien gagner. Patrick Malo trouve le déclic de nouveau sur coup de pied arrêté, de nouveau de la tête. L’international du Burkina Faso assomme l’Africa qui ne parvient plus à se montrer dangereux, en dehors d’une nouvelle occasion franche de Diallo Ousmane, bien parée par le gardien cette fois-ci. La messe est dite, mais Willy Braciano décide dans les arrêts de jeu que les siens doivent également marquer dans le cours du jeu. Il se défait alors de deux défenseurs et frappe en pivot au point de penalty. Résultat : pleine lucarne. L’ASEC remporte son sixième derby d’affilée et fait un bond en avant, passant de la onzième à la septième place. La joie est palpable sur le visage de Baky Koné, élu président de la section football en début de saison. Côté Africa en revanche, la direction se fait quelque peu chahuter dans les tribunes. Le titre, ce ne sera pas pour cette année. Désormais, il faudra se battre pour son honneur.


Africa Sports (4-5-1) : Okahi Guy - Ouattara, Séraphin, Nacanaba, Barry Kader - Oura Anicet, Koffi Foba (Vierra Traoré, 75e), Guiagon, Gneba Ricky, Diallo - Djakaridja. Entraîneur : Diaby Almamy.

ASEC Mimosas (4-3-3) : Cissé Abdoul - Angbandji (Gonazo Bi, 73e), Patrick Malo, Koanda (Sako Oumar, 20e), Ousmane - Diomandé, Braciano, N’dao Lamine - Nougbélé (Touré, 55e), Tapsoba, Ouattara. Entraîneur : Amani Yao César.


Par Julien Duez Photos : DR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 86 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 15
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
Hier à 08:58 Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 125
À lire ensuite
Silence, le Rocher coule