Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018

24 heures chronov

Pendant plus d’un mois, la Russie accueille la Coupe du monde pour la toute première fois de son histoire. De la fête, du football, des anecdotes... Voici l’intégralité du Mondial au cœur de l’actualité, jour après jour.

Modififié
1h : Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour faire gagner son équipe ? Les Iraniens ont eu la bonne idée d’aller faire la fête sous les fenêtres de l’hôtel des joueurs portugais... avant que Cristiano Ronaldo ne leur demande poliment de le laisser dormir. Beau joueur.

Iranian supporters at Portugal’s hotel the night before the match

Une publication partagée par 433 | Football (Soccer) (@433) le


7h : Qui a dit de si bon matin : « La marchandisation à l’extrême du football met en danger son existence. Les trop grands écarts de budget tuent le suspense et certains achats de joueurs paraissent plus marketings que sportifs. De plus en plus de gens ne se reconnaissent plus dans ce football et c’est pourquoi il faut impérativement le réguler, tout simplement pour qu’il puisse continuer de vivre » ? Réponse : l’ancienne ministre de la Jeunesse et des Sports Marie-Georges Buffet, dans une tribune publiée dans Le Monde. Tous les romantiques du ballon rond la remercient pour ces mots justes.

7h30 : Qui a dit, toujours aussi matinalement : « C’est important de dire que le sport qu’est le football appartient au peuple. Ça ne peut pas changer. C’est le sport du peuple. C’est crucial et fondamental qu’un groupe de dirigeants n’intellectualise pas ce sport et ses coulisses sans que personne ne sache ce qu’il se passe »   ? Non, ce n’est pas Marie-Georges Buffet cette fois-ci, mais Carlos Queiroz, le sélectionneur de l’Iran, à propos de la VAR.

8h : La troisième mi-temps du match Serbie-Suisse est décidément très longue. Alors que du côté de la Nati, on apprend que Stephan Lichtsteiner va lui aussi faire l’objet d’une procédure disciplinaire, le sélectionneur serbe ne devrait pas rester impuni lui non plus, après avoir suggéré d’envoyer l’arbitre de la rencontre se faire juger au Tribunal pénal international, au même titre que les criminels de la guerre des Balkans.


8h30 : Même quand elle n’est pas là, l’Algérie trouve le moyen de faire parler d’elle. Cette fois-ci, ce n’est pas avec des drapeaux, mais avec le licenciement de son sélectionneur Rabah Madjer.

9h30 : Jugeant le sujet du bac de maths trop compliqué, des étudiants de terminale S ont lancé une pétition appelant à harmoniser les notes, afin d’éviter de potentielles injustices. Elle a récolté environ 62 000 signatures, soit autant que celle où des supporters se plaignent de la complexité des critères pour départager les équipes à égalité dans leur poule.

10h31 : Mathieu Debuchy reste à Saint-Étienne. Le club forézien a mis fin aux rumeurs qui envoyaient le latéral en Turquie, via un montage Twitter pour le moins troublant.


10h45 : Apparemment, le magazine d’Arsenal a engagé un fan de Tottenham pour réaliser sa dernière Une. Et c’était pas forcément la meilleure chose à faire.


11h : Victime d’attaques racistes après la faute qui a conduit au coup franc décisif de Toni Kroos, Jimmy Durmaz s’est défendu dans un communiqué lu en public à la fin d’un entraînement de l’équipe suédoise. Le tout avec le soutien de tous ses coéquipiers. Frissons.


12h : On tient le pire business-plan de la terre ! Un patron de bar brésilien a décidé d’offrir une tournée de shots à ses clients à chaque chute de Neymar.


13h12 : Qui a dit : « Je n’ai rien pu faire, on ne gagne pas un match de Coupe du monde tout seul, nous avions besoin de talents et nous en avons manqué » ? Mohamed Salah ? Presque ! La bonne réponse était Robert Lewandowski.

14h47 : Face au Danemark, DD devrait faire tourner l’effectif. Avec un changement de brassard à prévoir, puisque celui-ci devrait atterrir autour du bras de Raphaël Varane : « Oui, je serai sans doute capitaine. Ce sera une fierté, c'est toujours la même sensation, la même responsabilité » , a déclaré l’intéressé en conférence de presse, sans chercher à faire de mystères. L’anti Kimpembe.

15h15 : Qui a dit : « Ça rajoute du sel, du poivre, du vinaigre, ce que vous voulez. Chacun est libre d'assumer ses propos. Je n'ai pas besoin d'en rajouter. Les joueurs se souviennent très bien de ce qu'il a dit » ? Non, ce n’est pas un supporters anglais en plein débat sur le meilleur assaisonnement des chips, mais bien Didier Deschamps, en réaction au scud envoyé par le sélectionneur du Danemark envers les Bleus.

16h : À 45 ans, 5 mois et 10 jours, Essam El-Hadary devient le joueur le plus âgé à disputer un match de Coupe du monde. Pour l’honneur et pas pour du beurre.

16h41 : En repoussant le penalty de Fahad Al Muwallad, Essam El-Hadary se paye un sacré kif (mais craque cinq minutes plus tard face à Salman Al Faraj).

17h22 : Pendant que les Socceroos rament en Russie, le vrai foot continue en première division australienne. Et ce streaker débarqué pendant le choc entre Canberra FC et Belconnen United FC risque de vous épater !


17h52 : Grâce à Suárez, Cavani et un csc de Cheryshev, l’Uruguay se paye le scalp de la Russie et empoche la première place du groupe A. La Sbornaya, elle, ne devra pas compter sur Igor Smolnikov, expulsé en première période, pour les huitièmes.


17h59 : Un but de Salem Al-Dawsari vingt secondes après la fin du temps additionnel et l’Arabie saoudite remporte sa première victoire en Coupe du monde depuis 1994, laissant le compteur de l’Égypte à zéro. Les Pharaons terminent derniers du groupe A, et seul Essam El-Hadary devrait garder un bon souvenir de la rencontre.


20h : Pendant que Mascherano réclame l’union sacrée en Argentine, tous les yeux sont rivés sur le groupe B. Ils sont trois pour deux places, qui sera le grand perdant ? Résultat dans 90 minutes.

20h14 : Boutaïb ouvre le score pour le Maroc. Pour le moment, l’Espagne est dehors.

20h19 : Isco égalise pour l’Espagne et remet les compteurs à zéro. Pendant ce temps-là, on s’ennuie à Iran-Portugal. Les Perses sont virtuellement éliminés et ne font pas grand-chose pour remédier à la situation.

20h45 : Un délicieux exter’ signé de l’inévitable Quaresma permet au Portugal de passer en tête du groupe à la mi-temps. Dommage que le spectacle soit si pauvre sur le pré et les vuvuzelas, si agressives en tribunes.


21h : ARRÊTEZ TOUT ! Selon L'Équipe, Javier Pastore devrait quitter le PSG et s’engager avec la Roma pour 24 millions d’euros.

21h41 : En-Nesyri redonne l’avantage au Maroc. Pendant ce temps-là, l’Iran continue de subir et passe même dernier.

21h43 : Cristiano Ronaldo écope d’un jaune généreux pour une faute sur Pouraliganji. Le banc iranien est au bord de la crise de nerfs.

21h51 : Iago Aspas égalise pour l’Espagne. Sueurs froides, mais qualification toujours en poche.

21h54 : Le troisième recours à la VAR de l’arbitre paraguayen d’Iran-Portugal est en faveur des Perses, qui obtiennent un penalty après une faute de main de Cédric dans la surface. Karim Ansarifard le transforme en force. Encore un et l’Iran passe tout en éliminant le Portugal... Au passage, l'Iranien inscrit le dix-neuvième penalty de ce Mondial. Le record de 2002 (18) est déjà pulvérisé.

22h : Pas de miracle pour finir. Le Portugal était à un cheveu de se faire éliminer, mais la frappe de Taromi ne trouve que le petit filet de Rui Patrício. L’Iran rejoint le Maroc dans l’avion du retour, l’Espagne prend la tête du groupe... Tiens, donc, on pourrait avoir des retrouvailles France-Portugal en quarts de finale si les Bleus finissent premiers de leur groupe.



Par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

I récup ze ball !

Vidéo

Dans cet article


Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 130
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom