Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Strasbourg (0-0)

Le LOSC se casse les dents sur Strasbourg

Face à Strasbourg, Lille avait l’occasion de reprendre la deuxième place avant le déplacement de Montpellier à Angers demain. C’est chose faite, mais de peu. Ultra dominateur, le LOSC a été tenu en échec par de solides, mais peu spectaculaires Strasbourgeois. Un match à oublier.

Modififié

Lille 0-0 Strasbourg



Dix jours après une première manche remportée 2-0 par le Racing à la Meinau en Coupe de la Ligue, Strasbourg et Lille se retrouvaient pour une revanche dans les Flandres. Sauf que cette fois, les deux équipes alignaient leurs meilleurs éléments respectifs, hormis Nuno da Costa et Rafael Leao, laissés sur leurs bancs. Ça devait être un festival offensif entre les 3e et 4e meilleures attaques du championnat, ça n’aura été qu’un bon vieux 0-0. Frustrant pour des Lillois ultra dominateurs qui reprennent quand même la deuxième place du classement. Encourageant pour des Strasbourgeois ultra solides en défense, quitte à sacrifier l’attaque.

Des Dogues stérilisés

Portés par un Nicolas Pepe en confiance, les Dogues montrent les crocs d’entrée, mais ni l’Ivoirien (1re, 3e, 12e, 18e, 44e ), ni Ikoné (9e, 20e, 28e), ni Jonathan Bamba (11e, 32e) ne parviennent à tromper Matz Sels. Muette, la BIP-BIP lilloise met le feu dans le camp de Strasbourgeois venus pour bien défendre, et c’est tout. Pendant quarante-cinq minutes, Lille fait le siège du but alsacien. Acculé et craintif, Strasbourg évolue bas et n’ose pas se projeter en contre. Alors le LOSC récite son football. Mais si la vitesse et les combinaisons nordistes fissurent le bloc du Racing, elles ne le brisent pas. Frustrés, Pepe et Ikoné tentent plusieurs fois leur chance de loin, en vain. Sous le toit fermé du stade Pierre-Mauroy, Lille asphyxie son invité, qui ne se procure aucune occasion, hormis une frappe de Corgnet qui file au poteau de corner (38e). Les Alsaciens regagnent les vestiaires avec un 0-0 aussi flatteur que miraculeux.

Le LOSC privé de Sept à la maison

Le début de seconde période est bien plus soporifique. Moins incisif, moins précis et moins rapide, le LOSC s'endort et ne montre plus grand-chose. Pas de quoi enorgueillir le Racing, qui continue sa besogne défensive, laissant au bien seul Mothiba toute la responsabilité offensive. Christophe Galtier tente de réveiller ses troupes en passant à deux attaquants avec l’entrée de Leao à l’heure de jeu, mais rien n’y fait. Aucune frappe n’est à signaler avant la 67e, lorsque Lebo Mothiba se retrouve enfin face à Mike Maignan, sans l’inquiéter. La frappe du Sud-Africain a le mérite de réveiller ses ex-coéquipiers, qui retrouvent de l’allant par Fonte (68e), Bamba (69e) et surtout Xeka (72e) dont l’enroulée rasante est sortie du bout du pied par un immense Matz Sels. Les entrées de Luiz Araujo et Boubakary Soumaré n’y changeront rien. Au contraire, Lille cale de nouveau. Pour le plaisir, Rafael Leao et José Fonte offrent un dernier frisson au stade Pierre-Mauroy dans le temps additionnel, mais Matz Sels veille encore au grain. Avec ce match nul, Lille laisse échapper ses premiers points à domicile de la saison.


Lille (4-2-3-1) : Maignan - Celik, Fonte, Soumaoro, Ballo-Toure - Thiago Mendes (Soumaré 85e), Xeka - Bamba, Ikoné (Leao 57e), Pepe - Rui Fonte (Luiz Araujo 70e) . Entraîneur : Christophe Galtier.

Strasbourg (5-3-2) : Sels - Aaneba, Mitrović, Kone, Martinez, Liénard - Sissoko, Martin, Corgnet (Fofana 92e) - Mothiba (Nuno Da Costa 84e), Zohi (Thomasson 76e). Entraîneur : Thierry Laurey.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Adrien Hémard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 23

    Le Kiosque SO PRESS