Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 36 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Bordeaux (3-0)

Le LOSC confirme et gifle Bordeaux

Retrouvé dans la manière cette semaine en Ligue des champions, le LOSC a confirmé les bienfaits de son changement de système samedi et a dominé Bordeaux (3-0) à Pierre-Mauroy. Et revoilà les Dogues sur le podium de Ligue 1.

Modififié

Lille 3-0 Bordeaux

Buts : André (22e), Yazıcı (62e, sp) et Rémy (90e+3)

Ce n'était plus le petit frisson sympathique des soirs d'Europe, mais plutôt la grosse chaleur tropicale des week-ends de Ligue 1. Dans la drôle de saison traversée par le LOSC, chaque sortie, chaque défaillance, chaque réaction est scrutée. Cette fois, c'était donc jour de confirmation, face à un Bordeaux qui collait aux basques des Lillois et qui arrivait dans le Nord pour se jauger, lui aussi, et mettre son statut de meilleure attaque de Ligue 1 à l'extérieur sur le gril. Résultat ? Du jamais-vu depuis le début des années 2000 : Bordeaux a bouclé la première période sans frapper au but, et la seconde en se contentant d'un coup franc complètement dévissé par De Préville et d'un bon enchaînement de Maja en fin de match. Peu, donc, alors que le LOSC a plutôt brillé, de nouveau, et avec les points, cette fois (3-0). Au point que Christophe Galtier, proche de l'hypoglycémie en fin de match, a dû s'asseoir pour digérer la chose.

L'épouvantail et l'épouvantard


En rentrant chez lui mercredi soir dernier, quelques heures après avoir vu ses gars retrouver la banane faute d’avoir pu choper des points contre Valence (1-1), l'entraîneur nordiste a pourtant soufflé un bon coup. Il se dit même qu’il a compris quelque chose. À savoir qu’avec ce match européen, son LOSC est définitivement passé « dans une autre saison, avec un autre effectif, avec d’autres joueurs » . Soigné, vraiment ? Pas totalement, alors samedi, après une poignée de minutes de jeu face à Bordeaux, qui déboulait dans le Nord avec le deuxième meilleur bilan de Ligue 1 pour une équipe à l’extérieur accroché sur le front, Galtier s’est transformé en épouvantail, moulinant des bras et déchirant au passage un chewing-gum qui n’avait rien demandé à personne. La faute à un LOSC en train de se faire bouger dans tous les sens par ses invités du jour, se montrant incapable d’imposer un pressing coordonné et même à un Soumaré, de nouveau excellent cette semaine, retombant dans sa suffisance.


Que faire ? Gueuler est souvent le premier réflexe. Et cette fois, cela a suffi pour réveiller les Lillois et lancer pour de bon leur après-midi. Résultat, Bordeaux a disparu d’un coup et le LOSC a bouclé la première période avec plus de 70% de possession dans le camp bordelais, mais surtout un avantage précieux entre les doigts, né d’un éclair de génie de Benjamin André (1-0, 22e), encore une fois impérial dans l’entrejeu nordiste. Encore une fois, Lille aurait pu faire encore plus mal. Problème : ni Ikoné, qui a trop croisé sa frappe en ouverture, ni Yazici, qui a de nouveau mélangé du très intéressant et du très médiocre, ni André, qui a eu une belle balle de doublé avant la pause, n’ont réussi à coucher Costil une seconde fois. Les Girondins, notamment suicidaires à la relance, ne méritaient pourtant pas autre chose, eux qui, pour la première fois depuis très longtemps, n'ont pas frappé au but lors d'une mi-temps toute entière.

Yazıcı décalotté


Si Galtier est contraint de ranger Fonte, blessé, et de faire rouler Soumaoro sur le ring après la pause, Paulo Sousa, lui, sait qu'il doit réagir tactiquement et sort Adli de sa poche alors qu'Ikoné tente de définitivement dépouiller les Bordelais, en vain. Action, réaction : le Portugais voit son équipe réagir, répondre de nouveau dans les duels, mais aussi Osimhen serrer les dents, avant d'être remplacé par Loïc Rémy. Le signe d'un LOSC commençant à vaciller ? Surtout le moment choisi par Zeki Çelik pour venir danser entre les défenseurs girondins avant d'être déstabilisé par Koscielny dans la surface. Sanction offerte et sanction transformée par Yazıcı (2-0, 62e), Ikoné lui ayant gentiment filé la responsabilité de dégoupiller la grenade. Puis, un miracle : à la 76e minute, les Girondins de Bordeaux ont enfin réussi à frapper sur le but de Maignan. Du moins vers le but, Nicolas de Préville balançant un coup franc 30 bons mètres au-dessus des cages nordistes. En fin de match, Maja tente aussi sa chance, mais cela fait marrer Maignan, qui se roule dans l'herbe pour faire le job, avant que Rémy n'aille tripler la mise (3-0, 90e+3). Après trois matchs de Ligue 1 sans succès, revoilà le LOSC sur le podium.



LOSC (3-4-3) : Maignan - Djaló, Fonte (Soumaoro, 46e), Gabriel - Çelik, André, Soumaré, Reinildo - Ikoné (Bamba, 73e), Osimhen (Rémy, 59e), Yazıcı. Entraîneur : Christophe Galtier.

Bordeaux (3-4-3) : Costil - Mexer, Koscielny, Pablo - Kamano (Maja, 71e), Aït Bennasser (Kalu, 64e), Otavio, Benito - Hwang, Briand (Adli, 51e), De Préville. Entraîneur : Paulo Sousa.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi