Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Manchester City-Schalke 04 (7-0)

Le Kaiser Sané

Lors du match aller, il était un roi. Lors du match retour, il est devenu un empereur. Au moment de recevoir Schalke ce mardi soir, Leroy Sané a mis ses sentiments de côté et détruit sans pitié ses anciens partenaires.

Modififié
Parce que c’est un bon garçon, fidèle en amour, Leroy Sané n’a pas célébré son cinquantième but en pro après avoir trompé Ralf Fährmann d’une frappe croisée du gauche juste avant la mi-temps. Tout comme il ne s’est pas enflammé en zone mixte après la rencontre : « C’était de nouveau un bon match de notre part. On savait que ça allait être dur, car Schalke ne voulait pas encaisser de but, mais on a bien joué et on est heureux. Ils ont été solides et compacts, mais on a su comment trouver les espaces. C’est une bonne victoire. » Une bonne victoire ? Le mot est faible : non seulement le 7-0 de ce mardi soir est le plus large succès des Citizens dans une phase finale de Ligue des champions, mais surtout, il est dans le même temps le plus lourd revers encaissé par un club allemand dans cette même compétition. Sûr que Sané aurait préféré que la victime ne soit pas l’équipe qui l’a formé. Mais ce huitième de finale retour ne laissait aucune place pour les sentiments. Car le gamin de la Ruhr avait une revanche à prendre.

Bien plus qu’un cireur de luxe


Habitué à disputer des bouts de matchs depuis le début de l’année civile, Leroy Sané avait ce mardi soir une chance à ne pas gâcher puisque Pep Guardiola l’alignait dans le onze de départ à la place de Riyad Mahrez. Lui qui avait été décisif au match aller en inscrivant ce coup franc magistral qui allait relancer les Citizens, s’est transformé en chef d’orchestre, en patron, en taulier, en bourreau. Les qualificatifs ne manquent pas pour résumer sa performance au City of Manchester Stadium : un but (plus un deuxième refusé pour hors-jeu) et trois passes décisives, autant dire qu’il n’y avait pas match dans la lutte pour le titre de l’homme de la rencontre. Aucun autre joueur n’a été impliqué dans autant de buts en 90 minutes lors de cette campagne européenne.


« T’inquiète, je gère »


Parce que quand les Sky Blues s’autorisent le droit de douter pendant la première demi-heure de jeu – peut-être par crainte du spectre de la remontada –, Sané, lui, choisit de rassurer tout le monde. Quand il ne marque pas, il fait marquer les autres. Raheem Sterling d’abord, avec un bijou de passe en profondeur. Bernardo Silva ensuite, avec un caviar en retrait. Phil Foden enfin, avec cette petite pichenette qui permet au gamin de dix-huit ans d’inscrire le premier but européen de sa jeune carrière.


Finalement, alors que Pep Guardiola montrait quelques signes d’inquiétude en changeant sa charnière centrale Otamendi (suspendu) - Kompany (blessé) par la paire Danilo-Laporte, Leroy Sané lui a fait comprendre qu’il n’avait aucune raison de s’en faire puisque tout le spectacle s’est déroulé dans la zone adverse. De quoi convaincre son entraîneur de lui accorder sa confiance d’ici la fin de la saison ? Une dernière statistique pour le plaisir : Leroy Sané a planté lors de ses trois dernières apparitions en C1. Le dernier Allemand à avoir fait ça ? C’était Marco Reus, lors de l’exercice 2014-2015. On peut déjà imaginer que Joachim Löw se frotte les mains à l’idée de voir ces deux-là à l’œuvre.


En conclusion, faut-il rappeler qu’il n’a « que » 23 ans ? Et que son nom se prononce à la française en hommage à... non, stop. Il est temps de cesser de ressasser le passé et de se tourner vers l’avenir. Sané fait partie des meilleures jeunes joueurs de cette planète et ce match peut compter parmi ses récitals de référence. Si l’Allemagne se demandait qui serait son nouveau Kaiser, elle l’a trouvé : il s’appelle Leroy.

Par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi

il y a 1 heure L'Inter Miami dévoile son futur stade, facturé près d'1 milliard de dollars 10
il y a 3 heures Pour Guardiola, l'Atalanta est « un adversaire coriace » 14
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 15:52 Gignac présente ses excuses après son but contre Veracruz 43
Hier à 13:29 Jonathan Barnett est l'agent le plus puissant en 2019 41