Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Fiction
  2. // En partenariat avec Volkswagen

Le journal de Benjamin Pavard - Épisode 8

Pendant toute la Coupe du monde, SO FOOT vous propose de vivre la compétition de l’intérieur, grâce au précieux (faux) témoignage de Benjamin Pavard, numéro 2 de l’équipe de France.

Modififié

Mercredi 11 juillet


On est en finale !

On est en finale de Coupe du monde !

Désolé, il faut que je l’écrive plusieurs fois, j’ai encore du mal à réaliser ! EN FINALE, BORDEL ! Comme les aînés, comme Zizou et ses potes, et 1, et 2, et 3 zéro, tout le tremblement ! Bon, à l’époque, j’avais 2 ans, donc tout ce que je connais de cette Coupe du monde, c’est quelques résumés sur YouTube et la VHS des Yeux dans les Bleus qui prend la poussière chez papa et maman. Mais à ce qu’on m’a dit, c’était quelque chose d’assez incroyable, suffit de voir comment les yeux de papa brillent dès qu’une chanson de Gloria Gaynor passe à la radio... Je suis pressé de voir s’il aura les mêmes yeux à mon retour en France.

Hé, vous vous rendez compte que sur mon palmarès, bientôt, il y aura peut-être une deuxième ligne ? Juste en dessous de «  Champion de D2 en Allemagne  » , je pourrais écrire «  Champion du monde 2018  » ... Une deuxième étoile sur le maillot ! Ce serait fou, quand même... Pour l’instant, la seule deuxième étoile que j’ai, c’est celle de l’ESF, que j’ai décrochée à 8 ans en classe de neige à Combloux.



Bon, faut quand même que je vous raconte cette fameuse demi-finale, parce que c’était assez épique. M’sieur Deschamps avait mis en place une tactique aux petits oignons pour surprendre les Belges, et ça n’a pas loupé : ils ne l’ont pas vue venir, notre charnière centrale à trois défenseurs Varane/Umtiti/Giroud. Il paraît qu’en France, il y a encore des gens pour critiquer Olivier Giroud, et qui déclarent que sa Coupe du monde est digne d’un futur vendeur de piscines. Franchement, vous n’avez pas les yeux en face des trous, les gars : Olive il fait des matchs de guérilleros, il y va à la mailloche sur la tronche des adversaires, il fait don de son corps pour la patrie, Olive c’est le genre de mec tu le laisses tout nu au milieu de la jungle avec un trombone pour seul outil, tu reviens une semaine plus tard il t’a construit un palace en bambou avec suite parentale et jacuzzi et il a domestiqué la moitié des prédateurs dans les parages. Vous croyez vraiment qu’on arrive en finale de la Coupe du monde malgré Olive, les gars ? Si c’est le cas, changez de sport, allez mater du water-polo ou du hand, ou encore mieux, allez soutenir les Belges, tiens, ça leur fera les pieds.

Ah, les Belges, puisqu'on en parle... Apparemment, ils trouvent qu’on est moches à voir jouer ? Eh bah dis donc... On a vu qu’ils ne savaient pas gagner, les mecs, mais apparemment ils ne savent pas perdre non plus. Eh oh, 19 tirs pour les Bleus contre 9 pour vous, réveillez-vous, les gars ! Vous vous êtes crus à la Masia c’est ça ? On est en demi-finales de Coupe du monde, là, on n’est pas là pour aligner des trouzaines de passes et afficher un taux de possession qui vous font reluire le cul, on est là pour gagner un putain de Mondial ! Cassez-vous avec votre beau jeu qui consiste à balancer des tromblons sur Lukaku ou à attendre que De Bruyne et Hazard réalisent un miracle... C’est vous les défenseurs du beau jeu, de la veuve et de l’orphelin, et après c’est nous qui sommes arrogants ? Purée, rentrez chez vous, barrez-vous faire de la bière, ça au moins vous le faites à peu près correctement.



Nan, mais franchement ! «  Moches à voir jouer  » ? J’hallucine ! Eh oh, vous avez vu Mbappé, les gars ? Excusez-moi, je suis con : non, vous ne l’avez pas vu, ou alors de loin, un petit point à l’horizon, quand il vous laissait sur place. Kyky, déjà que quand il parle, on comprend pas tout, mais alors quand il joue, on est complètement largués. Il parle et il joue au foot dans une langue inconnue, le gamin, il a fait LV8 Plutonien, ou quoi ? Vous avez vu les gestes techniques qu’il réalise ? D’ailleurs depuis hier soir, il cherche Olive un peu partout pour lui demander de lui rembourser sa passe décisive qu’il a complètement gâchée... Et puis Pogba ? C’était pas beau à voir jouer, Pogba ? Des sorties de balle de patron, des dribbles qui font crac-boum-hue, des projections à n’en plus finir ! Et Varane ? C’était pas beau, Varane, peut-être ? Des tétra-chiées de coups de casque au-dessus de la mêlée, des interventions autoritaires, Lukaku il savait plus où il habitait, il a fini par rentrer aux vestiaires en Uber. Et Kanté, nom de Dieu ? C’est pas magnifique, N’Golo Kanté ?


C’est quand même terrible, d’avoir le seum comme ça... En même temps, faut les comprendre, les Belges. Leurs stars, elles ont fait pshiiit, pile à l’heure, exactement comme c’était prévu, quand les affaires se corsent... Bon Lukaku, j’en reparle pas, ce matin il doit être convaincu que Varane mesure 4 mètres de haut. De Bruyne, on m’en avait dit beaucoup de bien, pareil, j’ai été super déçu. Il paraît qu’il joue à Manchester City... Vous êtes sûrs qu’il ne joue pas plutôt sur un city stade à Manchester ? Ou alors c’est juste qu’il a subi la loi de N’Golo Kanté : «  Tout corps lancé dans un espace voit sa vitesse immédiatement réduite à zéro lorsqu'il rencontre le corps étranger N’Golo.  » Ça fait 5 ans que les scientifiques planchent là-dessus, ils ont toujours pas trouvé comment c’est possible... En fait, le seul qui a à peu près tenu son rang, c’est Eden Hazard. Et manque de bol, c’est moi qui étais au marquage sur lui... Ah la la, il est inarrêtable, ce machin. Il court à fond la caisse, il change de direction sans foutre le clignotant, on dirait Mbappé filmé au ralenti. Au début j’ai pas mal galéré, et puis au bout d’une demi-heure, M’sieur Deschamps a volé à mon secours, il a dit : «  Ok les gars on déclenche le plan "Pas de lézard, y a plus d’Hazard" vous me le transformez en machicoulis !  » Et là on s’est mis à défendre à quatre sur lui : moi je suis le rabatteur, donc je ferme l’aile et je l’oblige à rentrer dans l’axe, et là y a N’Golo qui saute sur son dos, Paulo qui fout ses grandes cannes en travers du passage et Raphaël qui surgit pour ramasser les miettes. Eh bien on n’a presque plus vu Eden Hazard de toute la rencontre.



Et nous voilà en finale de la Coupe du monde, sous les yeux du monde entier ! Et sous les yeux du président Macron. D’ailleurs, il est passé nous féliciter dans les vestiaires, on a bien vu qu’il était dégoûté que Deschamps n’ait pas fait entrer en jeu Thauvin ou Rami. Paulo lui a expliqué que s’il voulait voir jouer un Marseillais à la Coupe du monde, le mieux c’était de venir à l’entraînement demain matin.

Bon allez je vous laisse, j’ai une Coupe du monde à gagner, maintenant. Je dois aller vérifier que Sidibé n’est pas en train de foutre des insectes dans mon pieu ou du beurre sur le carrelage de ma salle de bain. Je vous donne rendez-vous dimanche ! Faites gaffe, le match est à 17 heures, et moi ça m’arrange, comme ça on gagne vite fait et à 18h50 je peux me foutre devant la téloche pour mater N’oubliez pas les paroles sur la 2 avec Rachel, on adore chanter ensemble devant cette émission.

Bisous les copains. La prochaine fois qu’on se parle... on sera peut-être champions du monde. Julien Mahieu Cet article est bien évidemment une fiction, et est réalisé en partenariat avec Volkswagen.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



mercredi 18 juillet Le journal de Benjamin Pavard - Épisode 9 25 mercredi 11 juillet Le journal de Benjamin Pavard - Épisode 8 58 lundi 2 juillet Le journal de Benjamin Pavard - Épisode 7 19 mercredi 27 juin Le journal de Benjamin Pavard - Épisode 6 8
vendredi 22 juin Le journal de Benjamin Pavard - Épisode 5 4 mardi 19 juin Le journal de Benjamin Pavard - Épisode 4 26 mardi 12 juin Le journal de Benjamin Pavard - Épisode 3 27 mardi 5 juin Le journal de Benjamin Pavard - Épisode 2 24 vendredi 1er juin Le journal de Benjamin Pavard - Épisode 1 42