Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Wolverhampton-Manchester United

Le jour où Wolverhampton a été proclamé « champion du monde »

En 1954, après une série de victoires lors de matchs amicaux de prestige, Wolverhampton a été à l'origine de la création de la Coupe des clubs champions.

Modififié
16/03/2019 20:45
FA Cup - Quarts
Diffusion sur

Le 24 avril 1954, en battant Tottenham sur le score de 2-0, Wolverhampton est officiellement sacré champion d'Angleterre pour la première fois de son histoire. Une consécration pour ce club fondé en 1877, et qui, jusqu'ici, n'avait jamais réussi à faire mieux que médaille d'argent. Mais les années 1950 vont marquer un tournant dans l'histoire des Wolves et, par ricochet, dans celle du football européen. À cette époque-là, les matchs se disputaient en journée. Mais le président de Wolverhampton, le visionnaire Stan Cullis, souhaite innover. Alors, en 1953, avec un investissement de £10,000 (l'équivalent de £274,000 en 2018), il dote le stade Molineux de projecteurs pour assurer l'éclairage nocturne. Le but ? Pouvoir organiser des matchs le soir, et notamment des matchs amicaux contre des équipes d'autres pays.

Les folles soirées au Molineux


Comme ces amicaux ne doivent pas empiéter sur le championnat d'Angleterre, qui se joue le week-end, ils seront organisés en semaine. Le premier a lieu un mercredi 30 septembre 1953, contre... l'Afrique du Sud. La rencontre, disputée à 19h45, attire de nombreux spectateurs et se solde par une victoire 3-1 de Wolverhampton. Face au succès rencontré par cet évènement, les dirigeants de Wolverhampton décident de poursuivre leur initiative. Ainsi, les Argentins du Racing d’Avellaneda débarquent le 10 mars 1954 au stade Molineux, et sont à leur tour battus 3-1. Même sort pour le Maccabi Tel Aviv, démoli 10-0, puis le Spartak Moscou, battu 4-0 le mardi 16 novembre 1954.

Vidéo

Ces matchs de prestige, terriblement excitants pour l'époque, ne vont pas tarder à titiller l'intérêt de la BBC, qui se verrait bien diffuser ces amicaux. Un accord est rapidement signé entre les Wolves et la chaîne britannique quant à l'obtention des droits de diffusion de ces friendlies. Or, pour l'occasion, Wolverhampton veut frapper un grand coup. Ils invitent donc les Hongrois du Honvéd Budapest.


Il faut resituer le contexte. Dans les années 1950, la Hongrie possède une équipe nationale quasi invincible, qui n'a pas perdu le moindre match entre 1950 et 1954. Et si elle vient tout juste de s'incliner en finale de Coupe du monde 1954 face à la RFA, elle a également humilié à deux reprises l'Angleterre : 6-3 à Wembley en novembre 1953, et 7-1 à Budapest en mai 1954. La plupart des joueurs de ce Onze d’or hongrois jouent au Honvéd, à l'instar de Ferenc Puskás, Sandor Kocsis et Zoltán Czibor. Alors, ce 13 décembre 1954, tous les spectateurs et téléspectateurs s'attendent à ce que Wolverhampton se prenne une fessée en direct sur la BBC. Et pourtant, après avoir été menés 2-0 en début de partie, les Wolves s'imposent 3-2, grâce à des buts de Hancocks et un doublé de Swinbourne. « Les Wolves n'ont jamais disputé un match impliquant autant de fierté » , assurera après coup le buteur Roy Swinbourne. Le succès est retentissant et provoque une immense ferveur en Angleterre. À tel point que les journaux anglais, jamais dans la démesure, proclament les Wanderers « Champions du monde des clubs »


Première apparition en 1958


L'engouement provoqué par cet évènement ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd. Présent au stade Molineux le soir de Wolverhampton-Honved, Gabriel Hanot, rédacteur en chef de L'Équipe, milite depuis plusieurs années déjà pour l'organisation d'une compétition européenne entre les meilleures équipes d'Europe. Le fait que les Anglais aient érigé Wolverhampton au rang de « meilleur club du monde » après quelques victoires à domicile lui donne un peu plus de biscuit pour mener à bien ce projet. « Avant de déclarer que Wolverhampton Wanderers est invincible, laissons-les aller à Moscou ou à Budapest. Et il y a d’autres clubs de renommée internationale : l’AC Milan et le Real Madrid pour n’en citer que deux. Un championnat du monde des clubs, ou du moins une compétition européenne, plus grande, plus significative et plus prestigieuse que la Coupe Mitropa et plus originale qu’une compétition pour équipe nationale, devrait être lancée » , écrit-il alors.



Ainsi, quelques mois plus tard, fin mars 1955, le congrès de l'UEFA se penche sérieusement sur le dossier. Les arguments de Gabriel Hanot sont convaincants : le 3 avril, le projet, longtemps refusé, est validé. Il y aura bien une Coupe des clubs champions à compter de la saison 1955-1956, censé regrouper les clubs champions de chaque pays. En réalité, seuls les champions d'Espagne (Real Madrid), de France (Reims), d'Italie (Milan), de Suède (Djugarden), du Danemark (Aarhus), de RFA (Rot-Weiss Essen) et de Belgique (Anderlecht) y participeront, les neuf autres participants s'étant tous classés de la 2e à la 5e place dans leur championnat respectif. Le paradoxe, c'est qu'aucun club anglais n'y participe, la FA ne souhaitant pas voir une compétition venir concurrencer le championnat anglais. Manchester United y prendra finalement part la saison suivante, et se fera éliminer en demi-finale par le Real Madrid.


Et Wolverhampton ? Les Loups feront leur première apparition lors de l'édition 1958-1959, et le « champion du monde des clubs » , à nouveau sacré champion d'Angleterre en 1958 et 1959, se fera piteusement éliminer dès les huitièmes de finale par Schalke 04. Il fera un peu mieux en 1959-1960, en allant jusqu'en quarts, où il se fera démolir par Barcelone (9-2 sur l'ensemble des deux matchs). Peut-être parce qu'entre-temps, toutes les autres équipes s'étaient également dotées d'éclairage nocturne...

Vidéo


Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:40 Euro Millions : 37 millions d'€ à gagner + 13€ de bonus offerts ce mardi
Hier à 17:10 Marco Simone retrouve un club en Thaïlande 29 Hier à 16:45 La mascotte officielle de l'Euro 2020 s'appelle Skillzy 20 Hier à 16:15 Le frère d'Agüero arrêté par la police en Argentine 8 Hier à 15:10 Quand Podolski s'essaye au sumo 20
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:45 Un journaliste italien suspendu après des propos sexistes 50