Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 36 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Real Madrid-Galatasaray (6-0)

Le jour où Rodrygo est devenu Rodrygol

À 18 ans et dix mois, Rodrygo est devenu mercredi soir face à Galatasaray le plus jeune Brésilien à marquer en Ligue des champions. Et le jeune ailier n'a pas fait les choses à moitié, puisqu'il a planté un triplé. Une étoile de plus à ajouter dans la constellation brésilienne ?

Modififié
On jouait depuis à peine sept minutes mercredi soir à Bernabéu qu'un gamin de 18 ans avait déjà inscrit un doublé. Deux centres de Marcelo, deux buts : le premier après un enchaînement contrôle au deuxième poteau - recentrage - finition clinique du pied gauche dans le petit filet. Le second d'une splendide tête décroisée après avoir porté son mètre 74 plus haut que tout le monde. Pour couronner ce qui constitue sans doute l'un des doublés les plus rapides de l'histoire de la C1, la pépite s'autorisera même à repartir avec le ballon du match en inscrivant un troisième pion en toute fin de partie, d'un vieux pointard après un service de Karim Benzema.


Si ce dernier rentre un peu plus dans l'histoire du Real Madrid en dépassant Di Stéfano en matière de buts marqués en Coupe d'Europe - 50 contre 49 -, Rodrygo fait de même à sa manière, celle de ceux qui n'attendent pas la trentaine pour ajouter des lignes à leur page Wikipédia : après être devenu en septembre dernier le premier joueur né dans les années 2000 à marquer sous le maillot des Merengues, le natif d'Osasco n'a eu besoin que de son premier but ce mercredi pour inscrire une autre ligne dans les petits carnets des amateurs de stats en tout genre : il est à présent le plus jeune Brésilien à avoir marqué en Ligue des champions, à 18 ans et 10 mois.

Déjà chouchou des supporters


Si la rouste filée par le Real à un Galatasaray d'une faiblesse sidérante (6-0) ce mercredi à Santiago Bernabéu n'était a priori pas appelée à rester dans les annales, elle pourrait bien rester comme le jour où l'Europe a réellement découvert « Rodrygol » , le surnom qui ne devrait pas tarder à coller aux basques du joueur formé à Santos. Ironie du sort, le polyvalent attaquant - il est capable d'évoluer sur l'aile comme dans l'axe - a brillé de mille feux le soir où un certain Vinicius Jr. avait été laissé en tribunes par Zizou. Arrivé en 2018 auréolé du statut de grand espoir du football brésilien, ce dernier peine de plus en plus à confirmer les espoirs placés en lui...



Pendant ce temps-là, son cadet d'un an débarqué en Espagne en juin dernier pour une somme similaire - environ 45 millions d'euros - profite lui à merveille des absences de Gareth Bale et Marco Asensio pour marquer des points auprès de son entraîneur. Et le gamin est déjà adoubé par les tribunes : au moment du penalty - finalement tiré et transformé d'une panenka par Ramos - obtenu par le Real, elles ont réclamé l'attaquant de poche pour le tirer. Avec son triplé et le shot de confiance supplémentaire que celui-ci pourrait lui donner ces prochaines semaines, Rodrygo Silva de Goes est peut-être en passe de réussir ce qui est normalement impossible ou presque au Real Madrid : s'installer comme un régulier du onze de départ, à même pas 19 ans.

Par Quentin Jeannerat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom