Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Rétro
  2. // Ce jour-là
  3. // 22 avril 1995

Le jour où Mohamed Kallon a marqué à 15 ans

Vous souvenez-vous de l'intermittent Mohamed Kallon ? L'histoire du football ne peut, en tout cas, esquiver cet homme-record. Le 22 avril 1995, le Sierra-Léonais devient le plus jeune joueur à inscrire un but lors d'un match international.

Modififié
La Sierra Leone se trouvait au cœur d'une terrible guerre civile. Viols, massacres, mutilations, enfants recrutés comme soldats. Le conflit s'étalera sur plus d'une décennie (1991-2002). Quand les premiers coups de feu sont échangés, Mohamed Kallon a douze ans, l'âge d'être recruté par un belligérant. À Freetown, malgré le terrible contexte, on continue de jouer au foot. Au cours de cette période tragique, le petit pays d'Afrique de l'Ouest va même arracher les deux seules qualifications de son histoire à la Coupe d'Afrique (1994 et 1996).

Au milieu des années 90, la Sierra Leone se repose alors sur le talent de la fratrie des Kallon. Kemokai et Musa brillent en sélection, mais le prodige de la famille se nomme Mohamed. En janvier 1995, « Small Kallon » , son surnom, fait ses débuts en match éliminatoire face à la Gambie, aux côtés de ses deux grands frères. À 15 ans, il devient le plus jeune joueur de l'histoire à disputer un match international. Mohamed Kallon va mobiliser à nouveau les experts du livre Guinness quelques mois plus tard en devenant le plus jeune joueur à inscrire un but en match international, à 15 ans, six mois et dix-huit jours. Ce 22 avril 1995, la Sierra Leone voyage au Congo-Brazzaville et se doit de l'emporter pour arracher sa qualification. Les Africains de l'Ouest l'emportent (0-2) et Small Kallon fait trembler les filets.

Un télégramme de Pelé

Quand il inscrit ce but qui lui vaut de recevoir un télégramme de félicitations de Pelé, le jeune Sierra-Léonais n'évolue déjà plus au pays. Après avoir fait ses débuts précoces au Old Edwardians, le surdoué s'est engagé pour le Tadamon Sour, un club libanais. Il ne s'y éternisera pas, sa réputation dépassant rapidement les frontières de son continent. Lors de la Coupe d'Afrique 1996, l'attaquant à la technique superlative prouvera d'ailleurs à tous les recruteurs d'Europe qui s'intéressent à lui qu'il n'avait rien d'une arnaque, d'un vulgaire Nii Lamptey. D'entrée, la Sierra Leone remporte le premier match de son histoire en Coupe d'Afrique face au Burkina Faso. Le but de la victoire est évidemment signé Mohamed Kallon, qui devient le plus jeune joueur à disputer le tournoi continental. Record jusqu'alors détenu par le Nigérian, Daniel Amokachi.


Jeune, prodige, record, voilà des mots doux qui font facilement flancher Massimo Moratti au cœur des années 90. Alors, l'Inter n'attend pas, et dès 1995 s'offre Kallon… pour mieux le prêter. Seuls trois étrangers peuvent alors être alignés en Italie, et comme les Nerazzurri les recrutent par camions, Kallon s'en ira envoyer du dribble et de la frappe lourde à la Reggina, au Genoa ou à Cagliari. Le Sierra-Léonais finira par défendre les couleurs de l'Inter à partir de 2001, où quelques matchs prodigieux ne peuvent masquer son manque de constance. Quand Monaco recrute Kallon en 2004, le joueur Guiness accuse déjà un bon nombre de kilomètres au compteur, mais n'a finalement que... 25 ans. En Principauté, le Sierra-Léonais vivra ses derniers moments au contact du football de haut niveau, avant d'aller monnayer sa réputation en Arabie Saoudite, en Grèce ou aux Émirats. Cela ne l'empêchera pas de marquer à nouveau l'histoire du football. En 2009, il signe pour le club qu'il avait lui-même créé : le Kallon FC. Une autre première pour l'ambassadeur du football sierra-léonais.

Vidéo


Par Marcelo Assaf, avec Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible