Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Disparition de Diego Maradona

Le jour où les trois frères Maradona ont joué ensemble

Le temps d’un match, en novembre 1987, Diego Maradona a porté le maillot de Grenade. Et ce jour-là, il n’était pas le seul Maradona dans l’équipe : ses frères Hugo et Raúl étaient également de la partie. Récit d’une journée historique.

Modififié
L’année 1987 a assurément été une année spéciale pour la famille Maradona. Au mois de mai, un an après avoir remporté la Coupe du monde, Diego devient le héros de Naples en permettant au Napoli de remporter le premier Scudetto de son histoire. La fête et les scènes de liesse qui s’ensuivirent dans la cité partenopea ont marqué leur époque. Forcément, ce statut de dieu vivant va conférer à Diego certains passe-droits. Comme celui, par exemple, de faire gentiment pression sur la direction napolitaine pour qu’elle recrute Hugo, son petit frère de 18 ans. Ce dernier évolue depuis un an avec les pros d’Argentinos Juniors. Pour contenter Diego, le président Ferlaino accepte de faire venir le petit Hugo. Mais à peine le temps d’endosser le maillot azzurro que le Maradona Jr est envoyé en prêt à Ascoli. Les retrouvailles ne tarderont toutefois pas.


Deux Maradona face à face


Nouvelle date importante de cette année 1987 : le 20 septembre. On joue la deuxième journée de Serie A. C’est donc le premier match du Napoli champion d’Italie à domicile. 66 767 tifosi se sont amassés dans les travées du San Paolo pour voir Maradona. Ils seront gâtés. Car ce jour-là, ils ne verront pas un, mais bien... deux Maradona. En effet, le Napoli reçoit Ascoli. Diego est évidemment sur la pelouse, maillot numéro 10 sur les épaules. Et à la 58e minute, le moment tant attendu. L’entraîneur d’Ascoli, Illario Castagner, décide de faire entrer Hugo Maradona. Qui entre sur la pelouse sous une ovation amicale du public napolitain, et le regard fier de son grand frère. C’est la seule fois dans l’histoire que Diego Maradona affrontera l’un de ses frères lors d’un match officiel (Hugo ne jouera pas le retour). En revanche, ce n’est pas la seule fois qu’on le verra sur une pelouse en compagnie de ses frangins.

Vidéo

À peine trois jours plus tard, le 23 septembre, le troisième frère Maradona, Raúl, 20 ans, débarque lui aussi en Europe en provenance de Boca. C’est le président de Grenade, Alfonso Suárez Mendía, souhaitant « donner du glamour à son équipe » , qui accepte de le recruter pour 120 000 euros actuels, somme énorme à l’époque pour un club à peine promu en D2. Problème : le président a beau refaire ses comptes des dizaines de fois, il en arrive toujours à la même conclusion : il n’a pas cette somme. C’est alors que Diego Maradona entre en piste. Le Pibe veut absolument que l’opération aille à son terme, alors il décide d’agir. Profitant de la trêve, et après s’être entendu avec les dirigeants du Napoli, il aide ceux de Grenade à organiser un match amical entre le Granada CF et les Suédois de Malmö, auquel il va lui-même participer... en tant que joueur de Grenade. Et pour que la fête soit complète, il ramène dans ses valises son petit frère Hugo, histoire que la fratrie soit au complet. Le but de l’opération est simple : que les recettes du match permettent de payer le transfert de Raúl. Le deal est conclu, et le 18 novembre 1987, Diego Maradona se retrouve à porter le maillot de Grenade, en compagnie de ses frères Raúl et Hugo. Historique.


Deux Maradona au tableau d'affichage


Forcément, à Grenade, c’est la cohue. Plus de 15 000 fanatiques se précipitent au stade Los Cármenes pour voir Diego, le meilleur joueur du monde. Exceptionnellement, pour l’occasion, le Pibe ne revêt pas son traditionnel numéro 10, laissé à Raúl, mais le numéro 9. Brassard de capitaine au bras, il transcende ses coéquipiers d'un soir face à une équipe de Malmö qui, mine de rien, était finaliste de Coupe des champions huit ans plus tôt. Les supporters rêvent de voir plusieurs Maradona inscrire leur nom au tableau d’affichage. Leur vœu va être exaucé. Après l’ouverture du score suédoise (Palmer, 20e), c’est Raúl Maradona, servi en profondeur par Diego, qui égalise pour les locaux. À l’heure de jeu, Malmö reprend l’avantage par Johansson. Et puis, à la 76e, le moment que tout le monde avait attendu. Avec son pied gauche, Diego Maradona dessine un somptueux coup franc qui vient se loger dans le petit filet. Et pour que la fête soit totale, Manolo offre la victoire à Grenade en toute fin de partie. 3-2.

Vidéo

L'évènement est historique, et, comme convenu, il permettra à Grenade de payer le transfert de Raúl. Dont l’aventure espagnole sera finalement de courte durée. Après 19 matchs et 2 buts inscrits, il mettra les voiles, notamment à cause d’un rendement très en dessous des attentes. Restera le souvenir de ce 18 novembre 1987, où trois Maradona ont porté le maillot rojiblanco de Grenade, devant 15 000 fans qui, quelques jours plus tard, n’étaient plus que 3000 pour assister à une défaite 0-1 contre Lleida, en D2 espagnole... Un seul Maradona vous manque...

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi
il y a 4 heures Arsène Wenger favorable au micro sur les arbitres et à leur présence en conférence de presse 42
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 15:30 Les joueurs de Cruzeiro stoppent leur grève 4