Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Tottenham-Liverpool

Le jour où Klopp a perdu au jeu le plus taré de la télé allemande

En février 1995, l’actuel entraîneur de Liverpool cassait la baraque comme candidat d’un des jeux télévisés les plus loufoques de l’histoire de l’audiovisuel allemand : Verlieren Sie Millionen, que l’on peut traduire en français par « Qui veut perdre des millions » . Une émission splendide, mais éphémère, puisque ce Kamoulox version outre-Rhin, trop déjanté aux yeux du spectateur non averti, fut rapidement déprogrammé. Retour sur un grand moment de télévision.

« La télévision de qualité, c’est une télévision qui est ouverte à toutes les curiosités. » La phrase est du regretté Jacques Chancel et peut-être a-t-elle un jour touché le petit cœur sensible d’un producteur d’émissions de télé outre-Rhin au milieu des années 1990. Si l'on admet que la TV doit être l’incubateur de l’étrange, le petit écran allemand fait alors manifestement plutôt bien son boulot depuis un bon paquet d’années. En 1995, la ZDF, deuxième chaîne de télévision publique allemande, met un certain Mike Krüger à la présentation de son nouveau jeu cathodique. Ce dernier consiste en un quiz absurde nommé Verlieren Sie Millionen, que l'on pourrait traduire en français « Qui veut perdre des millions ? » Le jeu est tenant d’un concept plutôt osé, où seuls ceux qui donnent de mauvaises réponses aux questions gagnent. Humoriste, comédien, chanteur, présentateur, Krüger est plutôt coutumier des bizarreries télévisuelles : en 1986, on l’avait vu par exemple diriger le plateau de Vier gegen Willi, une émission où il avait notamment fait venir un éléphant dressé pour jouer au football, afin de défier lors d’une séance de tirs au but surréaliste Ulrich « Uli » Stein, emblématique gardien d'Hambourg dans les années 1980.

Vidéo

Opposé à une ex-esthéticienne et à une fan de latin

Neuf ans plus tard, c’est un autre footballeur que reçoit Krüger, pour la grande première de Verlieren Sie Millionen, diffusée l’après-midi du 10 février 1995, en semaine. Une relique télévisuelle récemment déterrée par Arnd Zeigler, présentateur de l'émission Zeiglers wunderbare Welt des Fußballs, consacrée au ballon rond. En face de Krüger se dresse alors un grand blondinet au sourire malicieux et au regard intelligent, que l’humoriste introduit sans tarder :

« On commence avec Jürgen. Qu’est-ce que tu fais comme métier ?
Je suis footballeur professionnel.
Tu joues milieu au Bayern, on le sait tous. Non, sans rire, tu joues où ?
À Mayence, en D2.
Ah, Mayence, l’équipe de la cantine de la ZDF (la chaîne est basée à Mayence, N.D.L.R). Bon, et tu joues à quel poste ?
Milieu de terrain et on veut aller en Bundesliga, comme toi dans la case du samedi soir. »

Une mise en bouche croustillante, mais le meilleur est à venir. Krüger en vient ensuite à présenter les deux autres candidats qui se mesureront à Klopp. À savoir, Britta, une ex-esthéticienne devenue éducatrice, toute de cuir vêtue, et Lise, une retraitée berlinoise qui occupe son temps libre en étudiant le latin. Pour l’emporter, chacun doit non pas gagner, mais gaspiller onze millions de marks, le jeu reposant sur des mécanismes et objectifs absurdes, dans une logique inverse aux habituels quiz télévisés. Ce que rappelle d’ailleurs Krüger, en écho avec le public, Verlieren Sie Millionen étant le jeu « où le vrai est... FAUX ! Et où les gagnants sont les... PERDANTS ! » Imparable. Cette fois, le spectacle peut définitivement débuter.


Der Kandidat

Honneur aux dames ? Que nenni, c’est Klopp qui a l’honneur d’ouvrir les débats. L’émission se divise en trois parties et la première est la plus simple : il faut donner une réponse fausse aux questions posées par Mike Krüger. Néanmoins, il faut que la réponse colle au thème de la question posée. Et à ce petit jeu-là, le binoclard s’en sort plutôt bien. Florilège :

« Qu’est-ce qu’on se met sous les aisselles contre la transpiration ?
De la sauce à la vanille.
Qu’est-ce que les abeilles produisent et qu’on étale sur du pain ?
De la confiture.
De quoi ont peur les vampires ?
De toi ! »

D’autres réponses impliquent des calembours difficilement traduisibles, mais qu’importe : drapé d’une chemise d’un autre âge, Klopp et sa voix grave conquièrent le public, qui salue son sans-faute par un tonnerre d'applaudissements. Le voici donc convoqué pour la deuxième partie de l’émission, légèrement plus barrée, puisqu'il s’agit de donner la réponse... à la question précédente. Les références paraissent vieillottes aujourd’hui, mais à l’époque, elles suffisent à provoquer un petit rictus sur le visage du milieu de terrain, visiblement décontenancé par les bêtises que lui fait dire Mike Krüger :

« Comment t’appelles-tu ?
...
Qui, dans le rôle de Pretty Woman, montre ses jolies jambes ?
Jürgen Klopp.
Quel lutin aux cheveux rouges passe son temps à agacer son maître ?
Julia Roberts.
Avec qui le chancelier Helmut Kohl est-il heureux en ménage depuis des années ?
Pumuckl (le fameux lutin, héros d’un feuilleton pour enfants culte en Allemagne, N.D.L.R)

Qui est l’actrice et productrice porno la plus connue d’Allemagne ?
- Hannelore Kohl.
Comment s’appelle le dieu des bouddhistes ?
Teresa Orlowski.
En Angleterre, comment s’appelle le prétendant au trône ?
Bouddha.
Qui est l’objet du désir de Mickey Rourke dans 9 semaines et 1/2 ?
Le prince Charles »

Bikinis et feux d’artifice

Nouveau triomphe, mais c’est là que les choses se compliquent. Derrière chaque candidat sont affichés des lots dont le prix est inconnu et que les participants doivent sacrifier, afin que leur capital de onze millions de marks se rapproche le plus possible de zéro. Parmi ces cadeaux virtuels, un tableau de Van Dyck, une statuette de Giacometti, une assiette de porcelaine peinte à la main, un château en Irlande ou encore un yacht. Et c’est justement le bateau que choisit Jürgen Klopp. Bien joué, il valait six millions et demi, son butin fond comme neige au soleil. La suite, les téléspectateurs comme le public auraient eu besoin d’un peu plus de temps que les vingt minutes que durait l’émission pour la comprendre. Il est à nouveau question de répondre faux aux interrogations absurdes de Mike Krüger et, pour faire court, c’est Lise, la retraitée berlinoise, qui l’emporte et se qualifie donc pour la finale. Pendant que le présentateur l’emmène au sommet d'un plateau surélevé, Klopp et Britta, sa compagne d’infortune, observent la scène depuis un balcon, entourés de deux jeunes femmes en maillot de bain.


Perturbée, Lise écoute Krüger lui expliquer que, pour remporter 5000 marks en cash, elle doit trouver la bonne réponse parmi cinq propositions, situées en bas de cinq couloirs à la base du plateau. Et au lieu de répondre tout de go, il faut déposer la somme de son choix sur un petit trolley qui descend vers la réponse choisie. Si un feu d’artifice se déclenche, c’est gagné. Tout le monde a suivi ? Non ? Tant pis, Lise se lance... et échoue à la troisième tentative. En lieu et place des 5000 marks, elle remporte l'assiette en porcelaine, sauf que celle-ci ne valait pas une fortune, mais seulement dix marks. « Je l’ai achetée au supermarché ! » , s’esclaffe Mike Krüger devant la retraitée, complètement décontenancée.


Devant le succès provoqué par l’exhumation de cet extrait culte par un téléspectateur de l’émission d’Arnd Zeigler, la ZDF a reposté l’émission dans son intégralité sur sa médiathèque. Mais inutile d’en chercher un autre épisode, Verlieren Sie Millionen a été déprogrammée immédiatement après son galop d’essai. Depuis, Mike Krüger a continué sa carrière derrière le petit écran et Jürgen Klopp a commencé celle qu’on lui connaît aujourd’hui, sur les bancs de Bundesliga, puis celui de Liverpool. Sauf qu’en dehors de prestations occasionnelles de consultant pendant une Coupe du monde ou un Euro, on ne l’a plus jamais revu sur un plateau télé.



Par Adrien Candau et Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

Hier à 17:39 La folie des supporters de Flamengo avant la finale de Copa Libertadores 8
Hier à 12:01 Viens mater Real Madrid-PSG lors d'une projection So Foot retentissante 2 Hier à 09:40 Une circulaire du ministère de l'Intérieur veut limiter les interdictions de déplacement 16
Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible