Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 28 Résultats Classements Options

Le jardinier du PSG n'avait « jamais vu pires terrains »

Modififié
Depuis 2013, Jonathan Calderwood est le jardinier du PSG. Ou plutôt il aimerait qu'on le qualifie comme un « manager de terrain » .

« Je ne suis pas un jardinier ! J'ai une formation scientifique d'ingénieur agronome ! » , déclare celui qui a longtemps soigné la pelouse d'Aston Villa. « En Angleterre, j'étais une star. Tout le monde me connaissait. Je passais dans toutes les émissions télé, dans les journaux… Chez nous, "groundsmanager" est un métier très noble. Mais quand je suis arrivé à Paris… Ici, on vous appelle "le jardinier". On vous considère juste comme le gars qui tond l'herbe et qui trace les lignes » , lance l'Irlandais dans les colonnes de L'Équipe.

D'ailleurs, à son arrivée à Paris, Jonathan Calderwood avait un sacré défi à relever : « Les terrains du PSG étaient les pires que j'avais jamais vus ! La première année, je n'arrivais même pas à regarder les matchs au Parc, tellement le terrain était catastrophique. Je n'en dormais pas la nuit ! (...) La pelouse ressemble à un adolescent. Elle est sensible et délicate. Dès que je marche dessus, je sais si elle est dans un bon ou mauvais jour. Pendant un match, j'observe les mouvements et les rebonds du ballon, sa vitesse de circulation, et je peux déterminer si le terrain est trop sec, trop humide, s'il y a eu trop d'air, trop de lumière, trop d'engrais... J'ai l'œil, c'est un don. »


Un œil dont aurait bien besoin à peu près tout le reste du football français. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement ! il y a 28 minutes Drogba repousse sa retraite et marque pour Phoenix il y a 6 heures OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1
il y a 5 heures Gignac va prolonger aux Tigres 7 il y a 6 heures Les rescapés de Thaïlande à l'entraînement avec le LA Galaxy 2 Hier à 18:07 Le but contre son camp lunaire d'un Russe en finale de futsal aux JOJ 29
À lire ensuite
Lampard, un homme pressé