Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Mondial 2022
  2. // Gr. E
  3. // Allemagne-Japon (1-2)

Le Japon sabre l'Allemagne

Héroïque dans le dernier quart d'heure, le Japon a zigouillé l'Allemagne en deux temps (1-2). Un succès qui vient récompenser l'intensité collective exemplaire des Samurai Blues.

Modififié

Allemagne 1-2 Japon

Buts : Gündoğan (33e, SP) pour l'Allemagne // Doan (75e), Asano (83e) pour le Japon

Tout le monde est au courant. Le Japon est naïf. Un peu tendre. Un peu gentil. Mais il sait jouer au ballon. Parfois, terriblement bien. Quand le destin s'en mêle, à l'image de ce poteau de Gündoğan à l'heure de jeu, l'addition peut s'avérer corsée. Explosifs et jamais résignés, les Nippons ont livré une seconde période flamboyante pour éparpiller deux buts à un une Allemagne qui commence son Mondial de la pire des façons.

Rüdiger et paix


Pas de surprise dès l'entame de match. Le Japon débarque avec son habituel esprit shonen : un pressing de dératé, de l'agressivité dans tous les sens et du courage, beaucoup de courage, pour contrer in extremis les frappes successives de Gündoğan, Kimmich et compagnie. Pas flippés pour un sou, les Nippons pensent même déflorer le score dès la 8e minute de jeu, quand Maeda catapulte un centre à ras de terre de Kamada. Mais le but de l'avant-centre japonais est refusé pour une position de hors-jeu. Cueillie à froid, l'Allemagne se bouge enfin le popotin, dans le sillage d'un Rudiger impeccable défensivement et souvent très inspiré dans le jeu long. C'est néanmoins Kimmich qui va briser la glace. Bien aidé par le placement hasardeux de Sakai, le Munichois trouve Süle d'une passe lobée, qui se fait balayer inélégamment par Gonda, le portier des Samurai Blues. Gündoğan transforme le penalty qui suit, récompensant plutôt logiquement la domination des siens. L'Allemagne est clairement au-dessus, et Havertz, qui récupère un centre-tir de Gnabry, pense doubler la mise de près. La grande perche de Chelsea se voit finalement sucrer son pion, pour cause de hors-jeu évident.

L'Allemagne dans la sauce samouraï


Sur sa lancée, la Mannschaft commence à fond la caisse le second acte. Musiala dessine quelques arabesques géniales, Gündoğan tape le poteau, et Gnabry, lancé en profondeur, se casse les dents sur un Gonda héroïque dans ses cages. Le Japon a laissé passer l'orage, et peut repartir fort, reboosté par les entrées de Tomiyasu et Ritsu Doan. À la conclusion d'une superbe action collective, le second, à l'affût, récupère un ballon ressorti des gants par Neuer, pour égaliser de près. Les gars de Flick en perdent leur football, quitte à le payer très cher : lancé en profondeur par une longue ouverture d'Itakura, Asano explose les filets de Neuer d'un tir surpuissant, dans un angle fermé. Superbe, à l'image de la fin de match des siens, qui s'accrocheront jusqu'au bout à leur bifteck. Soufflée dans le dernier quart d'heure, l'Allemagne termine la rencontre sans allant ni imagination et doit s'incliner au terme d'une première rencontre déjà très inquiétante.



Allemagne (4-2-3-1) : Neuer - Süle, Schlotterbeck, Rüdiger, Raum - Kimmich, Gündoğan (Goretzka, 68e - Gnabry, Müller (Hofmann, 67e), Musiala (Gotse, 79e) - Havertz. Entraîneur : Hans-Dieter Flick.

Japon (4-2-3-1) : Gonda - Sakai, Itakura, Yoshida, Nagatomo (Mitoma, 57e) - Endo, Tanaka - Kubo (Tomiyasu, 46e), Kamada, Ito - Maeda (Asano, 57e). Entraîneur : Hajime Moriyasu.


Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 22:00 Résultats des huitièmes de finale de la Coupe du monde
Hier à 10:00 Résultats de la phase de poules de la Coupe du monde 2022
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons