Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bastia–Gazélec Ajaccio (1-2)

Le Gazélec gagne à Furiani

Modififié

Bastia 1-2 Gazélec Ajaccio

Buts : Brandão (5e) // Zoua (20e sp), Boutaïb (68e)

C'est peut-être bien ce qui fait le charme de ce championnat de Ligue 1 à 19 clubs. Les séries peuvent vous changer une saison. Ou espérer qu'elle change en tout cas. En dévissant quelque peu sa reprise de volée du gauche, qui devient trop fuyante pour Leca, Khalid Boutaïb marque avec réussite à 20 minutes du terme et permet surtout aux Gaziers de reconsidérer leur statut, après 4 victoires consécutives, dont la deuxième à l'extérieur de rang. Longtemps terré au fond de la classe Ligue 1, le Gazélec ne va pas se laisser faire. Même dans les circonstances les plus mouvementées. Parce que, pour un petit nouveau, pas simple de rester concentré, pour un derby, dans le contexte pesant depuis une semaine. Il a fallu digérer le choc des sombres heures, la polémique protocolaire d'avant-match aussi, née d'une crispation autour de la Marseillaise chantée ou non à Furiani. Il a fallu retarder son lâché d'émotions au jour suivant, ce dimanche, pour des raisons météos. Et il a enfin fallu courir après le score dès la 5e minute.

Hommages et le plus Boutaïb


Le Gazélec s'en est pourtant très bien sorti. Le stade de Furiani a aidé dès le départ à apaiser le climat. Le public corse observe d'abord 7 minutes de silence en mémoire des victimes des attentats parisiens et de Dominique Albertini, éducateur du Sporting disparu récemment. Le moment est fort quand les joueurs pénètrent sur la pelouse dans un silence qu'un huis clos n'aurait même pas offert. Alignés, les acteurs de la rencontre se recueillent en écoutant, chantant pour certains, la Marseillaise, diffusée sobrement dans le stade. L'hymne corse résonne ensuite, est chanté aussi, une banderole de soutien est déployée dans le rond central, avant que le stade n'offre un ultime hommage par applaudissements et 131 ballons dans le ciel bleu de Bastia. Une réponse qui devrait respecter les affects de tout le monde.


L'ouverture du score par Brandão, dès la 5e minute, lance le match sur le terrain sportif. Le Gazélec ne plonge pas, même s'il ne tient pas le ballon. Et sur une action chaude d'Ayité, captée par Maury, les Gaziers foncent en contre, jusqu'à obtenir un penalty, sur une faute incontestable de Leca sur Khalid Boutaïb, dans tous les bons coups. Le portier bastiais ne prend pas de double peine (péno et avertissement), mais laisse Zoua égaliser, à la 20e minute. Petit à petit, le Gaz maîtrise son match, son premier derby corse en Ligue 1 de son histoire. Derrière, après une hésitation fatale d'alignement sur le but de la Brandade, la maison tient bon, et les hommes de Thierry Laurey, resserrés défensivement dans l'axe par un 4-4-2 en losange, plus éclatés sur les ailes en phase de contre. Bastia est sans solution et finit même par laisser le ballon aux visiteurs avant de rentrer aux vestiaires.

Le Gaz échange sa place à Bastia


En deuxième période, les Bastiais se montrent plus entreprenants, la possession de balle s'équilibre, mais l'action la plus chaude est encore à mettre à l'actif de Boutaïb, qui voit, cette fois-ci, Leca stopper sa tentative à bout portant (60e). Le gardien ne pourra en revanche rien, dix minutes plus tard, quand le même Boutaïb arme sa volée du gauche. 2-1 pour le Gaz ! Le Sporting passera la fin de partie à tenter de revenir à la marque, sous l'impulsion d'un Ayité encore remuant. Mais impossible d'égaliser sans attraper le cadre de Maury (Brandão 90e, Ayité 91e). Oui, le Gazélec, 16e, a bien réussi, après cette 14e journée, à sortir de la zone de relégation. Il laisse dans son rétroviseur Lille, 17e, et désormais Bastia, 18e.

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 82

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70