Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // PSG
  3. // Neymar

Le « fiasco Neymar » … Euh, ah bon ?

On peut détester et lyncher Neymar et son comportement à longueur de journées. C’est le jeu après tout et il a parfois pu donner l’impression à certains de tendre le bâton pour se faire battre. En revanche, il est plus que compliqué d’affirmer avec force et conviction qu’il n’a sportivement pas rempli son rôle jusqu’à présent sous les couleurs du PSG.

La colère, la déception et le rejet peuvent facilement nourrir un argumentaire mais pas la mauvaise foi. Il est normal et compréhensible de voir une partie des supporters du PSG demander le départ de Neymar et critiquer son attitude vis-à-vis du club. Mais il y a une limite. Depuis quelques jours, quelques semaines, il est de bon ton de claironner que Neymar n’aurait rien apporté au PSG. France Football osait même demander hier si le Brésilien n’était pas le plus gros fiasco du club parisien... Qu’on pose la question, pourquoi pas, c’est le jeu. Qu’on y réponde par l’affirmative relève d’une forme de malhonnêteté. Heureusement, il y a un indicateur qui a du mal à mentir dans ces situations : les statistiques. Et on aurait bien du mal à faire dire n’importe quoi à celles de Neymar depuis l’été 2017. 51, le nombre de buts. 27, le nombre de passes décisives. 78, le nombre de fois où il a donc été décisif en 58 matchs. Le journal L’Équipe a même calculé qu’en L1 et en Ligue des Champions, il était le joueur le plus décisif du club depuis 2011, devant Zlatan, Mbappé ou Cavani.


Tout le monde souhaiterait additionner des flops pareils dans une équipe, n’est-ce pas ? Par ailleurs, c’est un tel four que des petits clubs qui n’y connaissent vraiment rien en grands joueurs font des pieds et des mains pour rassembler la somme qui leur permettrait de le ramener en Espagne... Bref.

L'échec de Neymar ou du projet qui l'entourait ?

Alors, ça n’a échappé à personne, Neymar s’est blessé. Deux fois, en plus, le bougre. Quasiment au même moment, à l’approche, grosso modo, des mêmes échéances. « Comme par hasard  » , gloussaient ses plus grands détracteurs. Ah ? Qui sous-entendrait qu’il l’a fait exprès ? Qui peut clairement établir que ce serait de la faute d’anniversaires à répétion et de soirées en boîtes ? Personne, parce que Neymar s’est blessé sur des faits de jeu que sa façon de jouer implique. Cette même façon de jouer qui a poussé le PSG à aller le débaucher après la remontada du Camp Nou. Le fiasco du PSG, c’est de ne pas avoir réussi à faire sans son meilleur joueur lors de deux huitièmes de finale qui ne paraissaient pas franchement insurmontables au coup d’envoi en son absence. De ne pas avoir su trouver les solutions le temps d’un match face au Real Madrid ou à Manchester United. Le fiasco du PSG, c’est par exemple de ne pas avoir réussi à avoir 10 autres joueurs aussi forts que lui, qui revenait tout juste de blessure, sur la pelouse du Stade de France le soir de la finale de Coupe face à Rennes. Le fiasco du PSG, c’est d’avoir échoué à se renforcer convenablement à d’autres postes clés, dans les buts ou à la récupération entre autres. « Ouais, mais Neymar n’a disputé que deux demi-saisons, bla bla bla, ouin ouin ouin » . C’est exact et c’est d’ailleurs comme ça que l’on peut mesurer ce qu’il a apporté au PSG : l’équipe était clairement moins bonne lors des deux fins de saison où Neymar était à l’infirmerie. Hormis un match raté à de très rares occasions (par exemple face au Bayern à Munich), il a très vite marché à chaque journée sur la Ligue 1 et a souvent été le joueur phare du PSG en poules de Ligue des Champions, notamment lors de la phase retour d’un groupe particulièrement relevé la saison dernière.

Crise de croissance

Ce n’est pas tout : il paraît même que Neymar n’aurait pas fait grandir le PSG. Ah ? Là encore, outre le fait qu’il ait rempli sa partie du contrat sportivement quand il a pu jouer, il a immédiatement fait changer le club parisien de dimension dès son arrivée. Partout dans le monde, on parle bien plus du PSG avec Neymar qu’on en parlait même avec Zlatan. Et il n’est pas difficile d’imaginer que le département marketing a dû se réjouir de la venue de l’ancien joueur du Barça et des retombées que Paris a dû en tirer les mois qui ont suivi. Tout le monde a grandi avec Neymar au PSG : le club, ses coéquipiers et la Ligue 1. Le seul qui n’a pas grandi, c’est Neymar. Le vrai fiasco du PSG, c’est de ne pas avoir réussi à donner envie à Neymar de rester de son plein gré une troisième saison. Parce que rien ne permet de dire que Neymar serait le fiasco du PSG. En revanche, il est plus probable qu’au bout du compte, le PSG soit le fiasco de la carrière de Neymar.

Par Pierre Maturana
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible

Hier à 16:00 Viens mater OL - Leipzig lors d'une projo So Foot de la dernière chance Hier à 15:49 La double boulette mémorable d’un gardien macédonien 4
Hier à 11:08 Idées cadeaux : découvrez nos plus beaux maillots rétro à partir de 59€ !
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur