Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2019
  2. // Demies
  3. // Angleterre-USA (1-2)

Le don de Morgan

Capitaine et buteuse décisive mardi soir face à l'Angleterre, Alex Morgan a réussi son retour à Lyon et a parfaitement soufflé sur sa trentième bougie. Mieux : elle a réussi à créer une tempête en mimant de boire une tasse de thé. Sacrée soirée.

Modififié
Quelle pire angoisse que de se trouver dans un lieu public, qui se baigne sans prévenir dans l’obscurité que seule viendrait troubler un gâteau surmonté de bougies, et une assistance venant entonner en chœur le traditionnel « Happy Birthday » ? Américaine et star nationale, Alex Morgan a vécu cette situation à une échelle forcément démesurée. Ainsi, quand les supporters américains se sont mis à célébrer l’anniversaire de leur attaquante, celle-ci a esquissé un remerciement de la main, avant que d’autres fans en remettent une couche quelques minutes plus tard. « Oui, je l’ai entendu plusieurs fois ! S’il vous plaît, ne me le souhaitez plus » , lâchait-elle en coulisses à la sortie du match, comme si elle ne voulait plus qu’on lui rappelle le temps qui passe. Ce mardi 2 juillet 2019, ne lui en déplaise, Alex Morgan a donc fêté ses 30 ans, mais aussi une qualification en finale de la Coupe du monde, la cinquième de son pays, mais la troisième de suite à titre personnel.

Captain Morgan


Et c’est peu dire qu’elle a tout fait pour être le personnage central de cette soirée si spéciale, organisée dans un endroit qui lui est familier pour y avoir passé six mois de sa vie (en 2017), sous les couleurs de l’Olympique lyonnais. Pas de Megan Rapinoe dans la liste des invités, préservée en raison d’une petite alerte physique non précisée par le staff américain, la numéro 13 de la Team US, brassard de capitaine au bras, a pris un peu plus de galon sur la ligne d’attaque. Pas de quoi l’effrayer, mais Alex Morgan avait tout de même des choses à prouver. Depuis son festin en ouverture de Mondial contre la Thaïlande avec un quintuplé à la clé, elle avait laissé son aînée aux cheveux lavande se muer en héroïne de la nation, étant elle un peu plus en retrait dans le jeu.


Ce mardi, elle a bien cru qu’une autre allait lui « piquer la vedette » , puisque c’est la remplaçante de Rapinoe dans le onze de départ, Christen Press, qui a ouvert le score d’une tête parfaite. C’était son jour à elle, alors Alex Morgan est sortie de sa boîte. Idéalement servie par Lindsay Horan, elle s’est défaite de Demi Stokes pour croiser sa reprise du front pour redonner l’avantage. « Avec Lindsay, on se trouve les yeux fermés. Je sais que dès qu’elle lève la tête, qu’elle est sur son bon pied, elle saura me trouver » , claironnait-elle. Une délivrance collective, mais personnelle aussi. Avec ce pion, elle revient à hauteur d'Ellen White au classement des buteuses, qui avait égalisé entre-temps. Mais c’est surtout sa célébration qui fera parler d’elle, et crisser des dents, comme une fève non prévue dans le gâteau d'anniversaire.

Avec un nuage de lait


En mimant de déguster une tasse de thé, à la britannique, petit doigt levé, il n’en fallait pas plus pour s’attirer les foudres. Un geste qui peut être perçu comme du chambrage pur, dans une semaine où Britanniques et Américains se sont renvoyés les balles, qui plus dans la semaine des festivités de l’Indépendance. Si Hillary Clinton a félicité sur Twitter « l’USWNT d’avoir gagné ce thé » , certains énervés y voient aussi un clin d’œil à l’épisode de la Boston Tea Party de 1773, où les Bostoniens avaient balancé par-dessus bord des caisses de thé anglais.



Une « déclaration de guerre » ? Rien de tout ça pour la footballeuse. « Megan Rapinoe a tellement de célébrations, personne ne lui demande de se justifier. Moi, j’en fait une et tout le monde veut savoir pourquoi » , se défendait-elle en conférence, d’un air amusé. Une explication différente sera donnée au micro de TF1 : « Certains nous reprochent notre arrogance, ce geste permet de dire qu’on est insensibles à ces critiques. » Pour ne rien arranger, la néo-trentenaire s'est aussi illustrée en jouant la montre ou en se jetant au sol sur chaque contact, notamment dans son duel face à la rugueuse Millie Bright, exclue pour deux cartons jaunes comme autant de frictions avec l'Américaine. Reste à savoir si elle aura encore assez soif pour boire ses futurs adversaires dimanche, dans un after qui pourrait être tout aussi mouvementé.

Par Mathieu Rollinger, à Lyon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


dimanche 7 juillet Emmanuel Macron : « Pour le sport féminin, les choses ne seront plus jamais les mêmes » 70 dimanche 7 juillet Revivez États-Unis - Pays-Bas (2 - 0) 255
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
vendredi 5 juillet Infantino veut une Coupe du monde féminine à 32 équipes 22 mercredi 3 juillet Revivez Pays-Bas - Suède (1 - 0) 177 mardi 2 juillet Valenciennes bat des records d'affluence aux buvettes du Mondial 36 lundi 1er juillet Les stations de métro de Lyon rebaptisées au nom des capitaines du Mondial 16 samedi 29 juin Dhorasoo : « J’espère que la France ne sera pas la dernière à réagir » 195 vendredi 28 juin Revivez France - Etats-Unis (1 - 2) 493 jeudi 27 juin Pierluigi Collina défend la VAR 94 mardi 25 juin La mascotte Ettie volée au Parc des Princes 39
À lire ensuite
Les notes de l'Angleterre