Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Palace-Man. City (0-0)

Le Crystal résiste à City

Malmené par Crystal Palace, Manchester City n'est pas parvenu à arracher une vingtième victoire d'affilée en Premier League. Le leader a même failli s'incliner sur un penalty concédé en fin de match.

Modififié

Crystal Palace 0-0 Manchester City




Un peu plus, et l'Angleterre assistait au premier échec de Manchester City. En ratant son penalty à la suite d'une faute de Fernandinho dans le temps additionnel, Milivojević a vu Ederson conserver une incroyable invincibilité, et a loupé l'opportunité de faire naître une immense surprise. Il ne devait pourtant y avoir aucun suspense. Tout devait se dérouler comme prévu. Opposé au plus faible Crystal Palace, l'injouable Manchester City allait sans aucun doute égaler le record de succès consécutifs dans les cinq grands championnats (19, par le Bayern Munich en 2013-2014). D'ailleurs, seul Everton avait réussi à éviter la défaite face à l'équipe de Pep Guardiola depuis le début de la saison. Et puis finalement, le premier de la classe a galéré, le prétendu cancre a fait déjouer, les minutes ont filé, et le score n'a jamais bougé.

70% de possession, un tir cadré


Que retenir de la première période ? Pas grand-chose de réjouissant, à vrai dire. Silva manque le cadre, Mangala et Ederson se distinguent par leur manque d'entente, Dann et Jesus se blessent sérieusement – le deuxième nommé quittant la pelouse en pleurs –, Zaha emmerde régulièrement Walker, le poteau d'Hennessey tremble sur une tentative d'Agüero, City accapare la quille (plus de 70% de possession de balle), et un seul tir cadré est à recenser. C'est dur à croire, mais le constat est le suivant : Palace, 17e de Premier League, défend bien et gêne considérablement les Mancuniens, incapables de développer leur jeu habituel. D'où la question, fondamentale pour le résultat final : combien de temps les Eagles peuvent résister de la sorte ? Comme un symbole, la pause s'invite après un carton jaune reçu par Sané, balançant de colère le ballon en touche.

Zéro but, un point et quelques miracles


Le second acte démarre sur le même rythme. Les essais du leader s'écrasent sur le mur de Crystal, qui n'hésite pas à multiplier les fautes pour garder sa cage inviolée. Les coups de pied arrêtés de De Bruyne s'enchaînent... Sans le moindre succès. Pire : les réelles occasions se font de plus en plus rares, KDB n'étant pas en réussite et Gündoğan se montrant trop imprécis. Du coup, Guardiola fait entrer son joker Sterling, spécialiste des fins de rencontre. Suffisant pour contourner le bloc adverse ? Oui... Sauf qu'Hennessey est en forme, et sauve les siens (de la tête !) quand sa défense est dépassée. À l'autre bout du terrain, Zaha régale ses supporters autant qu'il les frustre pendant que Townsend manque le but du hold-up. Cabaye, lui, offre une belle prestation d’endurance. Malgré la fatigue, et même si le penalty raté peut laisser des regrets, les locaux tiennent leur joli nul important pour le maintien. Un 0-0 peu glorieux pour Manchester, mais pas très inquiétant : les Sky Blues, qui n'ont toujours pas perdu en championnat cette saison et qui croisent les doigts pour que la blessure de De Bruyne (intervenue juste après le péno) ne soit pas trop grave, disposent encore de quatorze points d'avance sur Chelsea, leur nouveau dauphin. Tant pis pour le record de succès.


Crystal Palace (4-4-2) : Hennessey - Van Aanholt, Dann (Kelly, 20e), Tomkins, Riedewald - Mensah, Milivojević, Cabaye (Puncheon, 73e ; Lee, 95e), Townsend - Zaha, Benteke. Entraîneur : Hodgson.


Manchester City (4-3-3) : Ederson - Danilo, Otamendi, Mangala, Walker - Gündoğan (Sterling, 58e), Fernandinho, De Bruyne - Sané, Jesus (Agüero, 23e), Silva (Touré, 82e). Entraîneur : Guardiola.



  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 49

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
    il y a 9 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 65