Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e de finale
  3. // Sochaux/Évian TG

Le coup de blues de Boudebouz

Il devait signer à l'OM, le club de son cœur. Finalement, il a été contraint de rester à Sochaux. Pris en grippe par certains supporters, relégué sur le banc par son entraîneur puis blessé, Ryad Boudebouz vit des semaines difficiles. Avant de rebondir ?

Modififié

Jusqu’à cet été, tout allait bien dans le meilleur des mondes pour Ryad Boudebouz. Des débuts en pro réussis, une explosion lors de la saison 2010-2011 (huit buts et sept passes décisives en championnat), ce qui lui a valu d’être appelé en équipe nationale d’Algérie, quelques buts de folie et une confirmation la saison dernière. Mais voilà, le bonhomme a un rêve : celui de jouer à l’OM. Alors, quand le club phocéen lui fait les yeux doux, il ne résiste pas. Problème, Marseille n’a pas d’argent et doit d’abord vendre avant de pouvoir recruter. Persuadé que le transfert va aboutir, Boudebouz prend un gros coup sur la tête quand les dirigeants olympiens lui apprennent fin août qu’ils ont stoppé les négociations. « Ils m'ont toujours fait croire depuis le début du mercato qu'ils allaient me faire signer, et là, à quelques jours de la fin du marché des transferts, ils me disent que je suis trop cher, enrage le joueur dans Le Buteur. Par la suite donc, ils ont abandonné les négociations. Je vais rester à Sochaux, mais c'est sûr qu'en fin de saison, je partirai. »

« Ryad dégage »

Déçu, Boudebouz doit en plus faire face à la colère des supporters sochaliens qui affichent leur mécontentement en déployant une banderole « Ryad dégage » lors de la quatrième journée de Ligue 1 contre Montpellier. Plus que son envie de quitter le club doubiste, c’est son attitude lors du match Marseille-Sochaux que lui reprochent les ultras. Remplaçant au coup d’envoi, le natif de Colmar a en effet salué ceux qu’il croyait alors être ses futurs supporters avant de reprendre un chant de l’OM. « On ne lui en veut pas parce qu’il a déclaré vouloir quitter Sochaux, assure Fabrice Beltrambini, membre historique des Joyriders, dans L’Alsace. Mais au Vélodrome, il est allé seul applaudir le virage des supporters marseillais, et ensuite, pendant le match, alors que ses coéquipiers se battaient sur le terrain, une vidéo le montre clairement chanter le Aux armes des Marseillais. Ça, ça ne se fait pas, et si on ne réagit pas par rapport à ça, alors on n’a plus rien à faire au stade. » Pire, d’autres supporters – isolés des groupes ultras – tiennent des propos racistes à son égard.


Moral entamé

Ces insultes, auxquelles il avait déjà dû faire face la saison dernière après un match contre Ajaccio, Boudebouz les vit mal. « À la sortie du match, quand tu entends « Dégage sale arabe, ici tu n’es pas chez toi » , surtout dans ton club formateur, ça fait mal, confie-t-il le lendemain des faits sur RMC. Les insultes, ça énerve, il y a les parents qui sont là, il y a la famille. Franchement, c’est dégoutant. » Entre ça et son transfert avorté à Marseille, c’en est trop pour le joueur de 22 ans. Malgré son discours - « Ça m’a touché, mais je sais comment sont ces personnes. Je vais travailler encore plus, je vais les faire taire sur le terrain. On en rigolera peut-être à la fin de l’année. » -, son moral est touché et ses performances s’en ressentent. Son coach Éric Hély préfère même le faire débuter sur le banc à Saint-Étienne, où Sochaux glanera d’ailleurs ses premiers points de la saison. Forfait contre Troyes à cause d’une blessure aux adducteurs sans gravité, Boudebouz va devoir cravacher pour retrouver sa place de titulaire et regagner le cœur de ses supporters. Avant d’enfin signer à l’OM ?

Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible

Hier à 17:34 EuroMillions : 104 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi
Hier à 16:30 Le récap de la #SOFOOTLIGUE
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE