Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Villarreal-Barcelone

Le coup d'État de Riqui Puig

Annoncé depuis plusieurs années comme le futur Andrés Iniesta, Riqui Puig semble enfin être arrivé à la place qui est à la sienne. À savoir sur le rectangle vert avec une tunique du Barça sur le dos. Il faut dire qu'en deux matchs et demi, le milieu de 20 ans a transformé le jeu des Catalans. Et rappelé au club que la Masia existe toujours.

Pourquoi Antoine Griezmann ne joue pas ? Lionel Messi est-il vraiment le commandant en chef du Barça ? Quand est-ce que revient Ousmane Dembélé de blessure ? Que faire de Philippe Coutinho ? La Liga est-elle définitivement perdue ? Martin Braithwaite a-t-il vraiment signé jusqu’en 2024 ? Quand est-ce que le Barça va de nouveau jouer au football ? Depuis plusieurs mois maintenant - et encore plus depuis la reprise du championnat -, les questions sont multiples à Barcelone. Et toutes sont à connotation négative tant le club semble être empêtré dans une crise interne qui se répercute donc logiquement sur les résultats sportifs. Alors oui, le Barça n’a toujours pas perdu le moindre match depuis la fin du confinement. Mais c’est tout comme, puisque les Blaugrana comptaient deux points d’avance sur leur rival du Real Madrid avant la coupure et sont désormais à quatre longueurs derrière. Heureusement, dans ce nuage de pessimisme et de colère, un petit bonhomme de 169 centimètres redonne le sourire et de l’espoir à tout un peuple. Son nom ? Riqui Puig. À prononcer Riqui « Putsch » . Comme le coup d’État qu’est en train de réaliser le milieu de 20 ans à Barcelone.

Don Andrés, c'est toi ?


Si l’éclosion de Riqui Puig date du 23 juin dernier et son match contre Bilbao où son entrée en jeu a totalement transformé le Barça (1-0), cela fait plusieurs années maintenant que son nom est sur toutes les lèvres des supporters catalans. Il faut dire que dès son arrivée à la Masia à l’âge de 13 ans, le petit Riqui a été comparé à Andrés Iniesta. Une comparaison que valide chaque personne ayant croisé Puig une fois dans sa vie. Que ce soit son ancien entraîneur en équipe B du Barça Gerard López sur Eurosport - « C’est du Iniesta. Vision du jeu, capacité de dernière passe, changement de rythme, élimination de son adversaire direct sur un toucher de balle ou une feinte. Puig a tout ça. » - ou encore Gennaro Gattuso qui a croisé le jeune prodige lors d’un match de pré-saison en 2018 contre son AC Milan : « Riqui est un spectacle. Voir un joueur qui a encore un visage d’enfant et qui maîtrise le ballon comme ça, c’est quelque chose qui m’émerveille. On voit qu’il sent le football, c’est de la poésie. » Entre Barcelone et la sélection, Cesc Fàbregas a longtemps côtoyé Don Andrés. Et lui aussi voit une ressemblance entre les deux bougres, comme il l’a affirmé en début d’année à la RAC 1 : « Riqui peut devenir comme Iniesta. Je sais que le comparer avec Andrés est un grand mot. Mais un tel joueur pourrait valoir une fortune sur le marché actuel. Je suis sûr que Riqui a ce qu’il faut pour réussir et devenir un crack. »


Si tout le monde semble unanime à son sujet, pourquoi avoir attendu juin 2020 pour réellement lui donner sa chance après lui avoir offert des bouts de match et une rencontre de Coupe du Roi ? Gerard López avance un début d’explication toujours sur Eurosport : « Je voyais sa qualité aux entraînements, même s'il ressemblait à un enfant de 13 ans. Au Barça, ils ont douté de son physique. Certains ne voulaient pas qu'il reste. Cela me rappelait les débuts de Xavi. On disait de lui qu'il était trop petit, qu'il ne prenait aucun risque, que son jeu était ennuyeux. Quelques années plus tard, il était devenu le meilleur milieu de terrain du monde. Il faut laisser du temps aux jeunes joueurs. » Si l’excuse du physique peut être entendue, elle ne semble pas tenir, le Barça ayant eu l’habitude de faire jouer des tailles miniatures. L’autre réponse se trouve peut-être dans le recrutement du Barça qui, depuis plusieurs années, semble oublier ses jeunes de la Masia au profit de joueurs « confirmés » achetés quelques dizaines de millions d’euros. C’est bien simple, il y avait sept joueurs issus de la Masia au coup d’envoi de la finale de Ligue des champions 2009. Contre quatre en 2015.

Riqui déjà grand


C’est un doux euphémisme de dire que les derniers recrutements du Barça n’ont pas tous été une réussite. Et ceci peut expliquer que le club catalan revienne à sa base, à savoir la Masia. Au vu des finances plus que précaires de Barcelone, il ne devrait pas y avoir de folies effectuées lors du futur mercato estival. Une chance pour les jeunes du club comme Ansu Fati et surtout Riqui Puig de saisir cette opportunité qui leur est donnée. Et vu les performances du second, il est grandement probable de ne plus jamais le voir sortir du onze de départ. Il faut dire que deux minutes suffisent pour se rendre compte de son apport dans le jeu du Barça et de son duo prometteur avec Frenkie de Jong dans l'entrejeu. Toujours disponible, Riqui Puig oriente le jeu à droite, à gauche, en profondeur. Mais surtout toujours vers l’avant. Personne n’a menti, le jeune milieu est bien le successeur d’Andrés Iniesta. De quoi expliquer pourquoi Lionel Messi n’hésite pas à lui passer le cuir et lui rendre le deux après le une de Riqui Puig. Des gestes simples que la Pulga n’effectue pas avec tous ses autres coéquipiers. N’est-ce pas Antoine Griezmann ?



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom

Hier à 16:31 Un joueur anglais accepte d'être payé £1 par semaine 13
Hier à 14:33 Le groupe Enter Shikari devient sponsor maillot d'un club amateur anglais 26
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom
Hier à 10:26 Jordi Cruyff sur le banc de Shenzhen 14