Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Atlético de Madrid

« Le choix de Griezmann met l'Atlético dans l'embarras »

C’est désormais officiel : Antoine Griezmann ne sera plus un joueur de l’Atlético de Madrid l’an prochain. Pour évoquer la situation actuelle et les réactions suscitées par le clan madrilène, les anciens Colchoneros Abel Resino, gardien de l’Atlético entre 1987 et 1995, et Javier Irureta, attaquant rojiblanco finaliste de la Ligue des champions 1974, donnent leur avis sur la nouvelle décision du Français.

Modififié
Il y a tout juste 11 mois, Antoine Griezmann sortait une vidéo où il expliquait sa décision de rester au sein de sa famille de l’Atlético. Un an plus tard, il annonce son départ. Que faut-il retenir de cette communication ?
Abel Resino : C’est une décision qui lui est propre. Il y avait une clause libératoire possible sur le joueur, et un club semble prêt à payer le prix escompté. De son côté, Griezmann a évoqué son souhait d’aborder une nouvelle étape dans sa carrière.
« Diego Simeone avait expliqué publiquement que continuer avec Griezmann était fondamental pour le développement de l’Atlético de Madrid. Mais voilà... » Abel Resino
Personnellement, je ne vois aucune raison de le blâmer dans cette décision, même si ce revirement de situation paraît anormal. Quand tu possèdes un contrat avec une grosse revalorisation salariale et que le club fait des efforts pour te permettre de continuer au sein du club, c’est une situation favorable. D’ailleurs, Diego Simeone avait expliqué publiquement que continuer avec Griezmann était fondamental pour le développement de l’Atlético de Madrid. Mais voilà, ce choix était unilatéral et Griezmann s’est décidé à changer de cap.

Javier Irureta : Il peut se passer beaucoup de choses en 11 mois. En l’occurrence, l’annonce des départs de Diego Godín, Juanfran ou Filipe Luís ont fait prendre conscience à Griezmann qu’un chapitre de l’Atlético était en train de se boucler. De là, le joueur s’est sans doute rendu compte qu’une nouvelle aventure pouvait démarrer ailleurs, avec d’autres perspectives comme le fait de gagner la Ligue des champions. Il faut respecter cela, c’est un choix tout à fait compréhensible étant donné le football actuel, où le marché des transferts est de plus en plus actif.


Comme Messi au Barça ou Neymar au Paris Saint-Germain, Griezmann représentait la pierre angulaire du projet de développement de l’Atlético de Madrid. Dans quelle mesure cela va affecter le jeu de l’Atlético ?
AR : L’objectif premier de l’Atlético, ce sera de trouver un joueur capable de le remplacer. Le marché des transferts va bientôt s’ouvrir, il va y avoir des possibilités d’achat et des noms vont commencer à circuler dans la cellule de recrutement. Dans la mécanique de fonctionnement d’un club, ces recherches sont toujours actives car ce genre de situation peut arriver pour n’importe quel joueur d’un effectif désormais, d’autant plus en Espagne avec l’existence de ces clauses libératoires. Cela laisse les clubs espagnols assez vulnérables envers les clubs étrangers. La seule chose, c’est que Griezmann est un joueur au profil très rare, une star internationale qui attire les meilleurs clubs du monde. Il est difficile de retrouver dans l’immédiat un joueur de ce calibre, aussi complet dans tous les secteurs du jeu. En vérité, la politique de l’Atlético de Madrid pourrait être chamboulée à la suite de ce transfert. Cela laisse des interrogations...

JI : Honnêtement, je ne crois pas qu’il existe un autre joueur capable de remplacer Griezmann. Cette année sera sans doute plus compliquée sur le plan offensif, mais cela fait partie d’une méthode sur le long terme basée sur le travail. Si le travail de fond se poursuit avec Simeone, l’Atlético finira par retrouver sa capacité à gagner, gagner et encore gagner comme le disait Luis Aragonés. La lutte est l’une des facultés premières de l’Atlético de Madrid.


Avec les départs cumulés de Godín, Juanfran, Filipe Luís, Lucas Hernández et Antoine Griezmann, l’Atlético perd de sérieux atouts pour les prochaines échéances. Pensez-vous qu’il s’agit là d’un tournant sportif pour l’Atlético de Madrid ou imaginez-vous le club se remettre d’un tel exode ?
AR : L’Atlético de Madrid est un grand club d’Espagne avec de nombreux employés qui travaillent sur le recrutement. La majorité des départs étaient prévus en fin de saison, il y a donc eu un travail effectué en amont pour savoir quel remplaçant trouver à Godín ou à Juanfran, par exemple. Même le remplaçant de Lucas Hernández doit déjà être planifié en trois mois. En cela, je vois l’Atlético de Madrid parfaitement capable d’être toujours compétitif sur tous les tableaux la saison prochaine. Évidemment, le choix de Griezmann met l’Atlético dans l’embarras, car c’est un avant-centre de première classe, mais le club doit se remettre de la perte de Griezmann et montrer sa force de caractère. Le club possède désormais une stabilité financière, de belles infrastructures et cela doit lui permettre de jouer les premiers rôles.

JI : L’Atlético va survivre à ces départs cumulés, parce que tout cela n’est pas tombé d’un coup sur la tête du club. En revanche, il va falloir une certaine période d’adaptation des nouveaux éléments au style de jeu imposé par l’entraîneur. Diego Simeone est connu pour ses méthodes très strictes, son 4-4-2 inamovible. Tous ces ajustements ne vont pas se régler en une nuit, une semaine ou un mois.


Pensez-vous que l’échec de ne pas jouer la finale de C1 au Wanda Metropolitano cette année est un tournant dans la prise de décision de Griezmann ou la décision de partir était-elle déjà prise quoi qu’il arrive ?
AR :Ce qui est certain, c’est que l’élimination face à la Juventus a sans doute marqué la fin d’une génération de joueurs au sein du club. C’était une grande déception pour tout le monde : les joueurs, le staff, la direction, les socios... Le football est parfois surprenant, nous avons pu le constater avec l’élimination du Barça contre Liverpool qui laissera aussi sans doute des traces. En tout cas, la déception n’était pas uniquement pour Griezmann, elle l’était pour toute l’équipe. Est-ce que Griezmann cherche à jouer d’une manière différente de celle pratiquée par Simeone ? Seul le joueur détient la réponse.

« J’imagine que cette défaite contre la Juventus a joué un rôle déterminant dans la décision de Griezmann. Quand vous observez le match, Griezmann réalise sans doute la prestation la plus transparente de sa carrière... » Javier Irureta
JI : Il faudrait être dans son propre cœur pour en juger avec certitude, c’est difficile. J’imagine que cette défaite contre la Juventus a joué un rôle déterminant dans la décision de Griezmann. Quand vous observez le match, Griezmann réalise sans doute la prestation la plus transparente de sa carrière... Cela crée un choc. De fait, il s’est sans doute fait son auto-critique, et tout cela a créé un avant et un après-Turin dans la suite à donner à sa carrière.

Comment jugez-vous le passage de Griezmann pendant ces cinq ans à l’Atlético de Madrid ?
AR : Le dernier match de la saison de l’Atlético de Madrid va se jouer à Valence, donc il n’y aura pas de mauvais accueil de la part des supporters. Le parcage visiteur va sûrement témoigner son désamour pour lui, mais c’est surtout parce que cela est encore très chaud. Ce serait humain de réagir ainsi... Si l’on s’attache à la globalité, Griezmann est devenu un joueur importantissime à l’Atlético de Madrid grâce à son travail et sa régularité, son rendement est excellent. Bien sûr, certains fans du club vont être déçus de le voir quitter le club, car il y avait un désir de le voir mener l’équipe en leader. Mais je crois que les vrais supporters de l’Atlético comprennent aussi le football et savent que la carrière d’un joueur est courte. Il faut remercier et saluer Griezmann pour son grand travail en faveur de l’Atlético.

JI : Quand vous voyez la manière dont il a progressé au sein du club, cette capacité à faire jouer son équipe et devenir un facteur déterminant de l’équipe tant sur le plan offensif que défensif, je crois que l’Atlético peut se satisfaire d’avoir placé Griezmann comme un joueur d’exception. Tout cela est dû à l’envie que Griezmann a mis dans chaque séance d’entraînement, dans chaque exercice. Quand vous voyez sa détermination à garder le ballon ou surgir en tant qu’attaquant de soutien, cela dénote d’une grande qualité footballistique. À titre personnel, je le félicite et le remercie d’avoir été aussi performant sous le maillot de l’Atlético.


Maintenant que son départ est acté, quelle destination imaginez-vous pour Antoine Griezmann ?
AR : Ah, là-dessus, il faut demander à Griezmann. Hier, j’étais à l’anniversaire des 90 ans de La Liga, et bien entendu, l’annonce de Griezmann est venue s’inviter aux discussions entre tous les invités de la soirée, dont faisait partie José María Bartomeu. Ce que nous en avons conclu, c’est que nous aimerions beaucoup voir Griezmann rester en Espagne, car sa présence ajoute du poids médiatique et sportif à notre championnat. Nous avons besoin de Messi, Cristiano Ronaldo, Neymar... Depuis plusieurs semaines, les journaux parlent d’un possible transfert de Griezmann au FC Barcelone. Ce serait sans doute la meilleure issue probable pour l’Espagne, mais Griezmann a peut-être d’autres projets en tête...


JI : J’étais aussi présent à cet anniversaire qui avait lieu à Barcelone. J’ai pu échanger quelques mots avec la direction de l’Atlético de Madrid, qui expliquait l’intention de Griezmann de changer de club en vue de remporter la Ligue des champions. Est-ce qu’il veut partir à Barcelone pour être champion d’Espagne et d’Europe ? C’est une forte possibilité. Mais la vérité, c’est que je ne suis pas plus informé que cela sur le sujet. En tout cas, il devrait choisir un club qualifié en Ligue des champions ou opter pour l’Angleterre. Quand vous voyez que les finales européennes sont 100% anglaises, cela doit faire réfléchir... Griezmann est un joueur ambitieux et désireux d’agrandir son palmarès. Et ça, il peut très bien le faire à Barcelone.

Propos recueillis par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 26 minutes EXCEPTIONNEL : 10€ offerts sans sortir la CB + 100€ remboursés en CASH sur votre 1er pari il y a 42 minutes Un arbitre inscrit un but... et le valide ! 5 il y a 57 minutes Nouveau Bonus ParionsSport : 100€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 10 juin seulement !
il y a 1 heure Le sublime enchaînement d'Adnan 2 Hier à 13:30 Kilmarnock cible Poyet et Di Matteo 8
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom