Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Copa América 2021

Le Chili signalé orgie

Alors que la phase de poules de la Copa América bat son plein et se poursuit ce lundi soir avec un alléchant Uruguay-Chili à 23 heures, la sélection chilienne se retrouve en plein cœur d’une belle polémique. En cause, plusieurs joueurs de la sélection chilienne, dont Vidal et Medel, seraient accusés d'avoir organisé une soirée sexe en faisant venir des femmes, ainsi qu'un coiffeur, brisant de fait la bulle sanitaire. Entre rumeurs et démentis, retour sur les dernières heures très mouvementées de la Roja.

Modififié
Deux. C’est le nombre de matchs disputés par le Chili depuis son entrée en lice dans cette 47e édition de la Copa América. Des débuts timides, mais corrects avec un match nul contre l’Argentine (1-1), et une courte victoire contre la Bolivie (1-0). Mais deux, c’est également le nombre de polémiques déclenchées par la Roja depuis le match d’ouverture du tournoi il y a huit jours. Il y eut d’abord l’épisode du conflit avec Nike, qui a amené la sélection à cacher le logo de la firme américaine sur son maillot lors de la rencontre contre la Bolivie. Puis, dimanche en fin d’après-midi, les rumeurs selon lesquelles la bulle sanitaire aurait été brisée par plusieurs joueurs de l’actuel deuxième du groupe A d’une Copa América décidément secouée par des turbulences qui semblent sans fin.

Une Fédération dans l’embarras

L’information est sortie comme une bombe ce dimanche matin par les médias sud-américains : six joueurs de la sélection, dont les cadres Arturo Vidal, Gary Medel et Eduardo Vargas, auraient fait entrer des femmes dans l’hôtel où réside la sélection chilienne à Cuiabá, dans l’État de Mato Grosso au Brésil, pour une soirée haute en couleur et en dépit de toutes les restrictions sanitaires imposées par la CONMEBOL. Une histoire qui a pris une ampleur folle en quelques heures, au point d’annuler la séance d’entraînement prévue ce dimanche et de laisser place à de nouvelles rumeurs des médias chiliens faisant état d’une possible démission de Martín Lasarte, le sélectionneur de la Roja, très contrarié par cet épisode houleux.

En urgence, la Fédération du Chili de football a rapidement publié un communiqué pour confirmer la venue non autorisée d’un... coiffeur dans la bulle de la sélection, tout en affirmant que ce dernier, tout comme l’ensemble des membres de la délégation, présentait un test PCR négatif et que les joueurs concernés par cette infraction seront sanctionnés financièrement. Une déclaration confirmée quelques heures plus tard par l’émergence d’une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux où l’on distingue un coiffeur dans une chambre d’hôtel avec plusieurs joueurs chiliens, dont Vidal. Une affaire fâcheuse pour la CONMEBOL qui a infligé une amende d’environ 25 000 euros au vainqueur de la Copa América en 2015 et 2016.

Une mauvaise habitude chilienne

Rien pour confirmer ou infirmer la présence de femmes dans l’hôtel donc, jusqu’à ce que la Roja organise une conférence de presse dimanche en fin d’après-midi, à laquelle ont pris part Lasarte, le capitaine de l’équipe Claudio Bravo, ainsi que Mauricio Isla. « Nous vivons actuellement une situation qui est compliquée pour tout le monde et nous nous devons d’être un exemple, a d’abord expliqué le technicien de 60 ans, avant d’embrayer sur les rumeurs. Le seul acte d’indiscipline que nous avons constaté est celui auquel nous (la Fédération, NDLR) avons fait référence » , évoquant une « erreur grave » de Medel et Vidal, impliqués dans l’affaire du coiffeur. « Cela aurait pu être résolu d’une manière ou d’une autre, avec plus de tranquillité, mais ce n’est pas le cas. Nous devons en payer le prix » , a-t-il ajouté, tout en niant les rumeurs à propos des femmes ayant pénétré dans l'hôtel pour rejoindre six joueurs de la sélection. Un premier démenti du sélectionneur uruguayen, suivi quelques instants plus tard d’un deuxième concernant une hypothétique démission de son poste. « Non, je suis très content. La vie m’offre une possibilité extraordinaire, et je compte bien en profiter au maximum. »



Son de cloche similaire lors des prises de parole d’Isla et Bravo, qui ont reconnu les « erreurs » de leurs coéquipiers, tout en souhaitant rapidement passer à autre chose. Malgré tout, cette affaire risque de provoquer des remous au sein de la sélection, mais également de la compétition, sérieusement chamboulée par les cas de Covid-19 toujours en hausse au Brésil (une moyenne sur les sept derniers jours qui est passé de 66 913 nouveaux cas au 14 juin à 73 595 le 20 juin). D’autant que la sélection chilienne n’en est pas à sa première polémique, notamment Vidal qui, ivre, avait eu un accident au volant de sa voiture en plein cœur de l’édition 2015. En attendant, bien que la qualification pour les quarts de finale semble déjà en bonne voie (les quatre premiers de chaque groupe passent au tour suivant), il va vite falloir se concentrer sur la suite du tournoi, et ce choc contre l’Uruguay qui s’annonce croustillant. Un match qui pourrait permettre à Lasarte de faire jouer les coiffeurs.

Par Fabien Gelinat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE