Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tottenham/AC Milan (0-0)

Le bulletin de notes

Tottenham a réussi son coup : un bon vieux 0-0 qui les propulse en quarts. En revanche, le Milan n'a vraiment pas fait assez pour arracher la qualification. Surtout ses attaquants, Ibra les pâquerettes.

Modififié
Tottenham

De la discipline, de la tenue, et ce qu'il faut d'enthousiasme et d'initiatives pour faire vibrer son public, qui n'a peut-être jamais été aussi heureux de voir les siens faire 0-0 à la maison. Un vrai match de haut-niveau pour les Spurs.

Gomes 6 : Une sortie hasardeuse qui aurait pu coûter très cher. Heureusement, il n'a pas fait faute. Farfelu, mais efficace. Il a su maintenir ses cages inviolées. C'est l'essentiel.

Gallas 6 : Un sauvetage décisif sur sa ligne. Globalement très bon, et même propre. Efficace dans les duels le William, moins dans le reste, mais ce n'est pas ce qu'on lui demande.

Dawson 7 : Le capitaine a bien tenu son navire. Ad hoc. Si Tottenham a tenu le 0-0, c'est grâce à sa sérénité. Un vrai match de patron défensif.

Corluka 5 : Parfois un peu brouillon, mais pas de grosse bévue. A fait le taf.

Assou Ekotto 6 : Voire 7. Tranchant, actif, disponible, il a assuré en défense et permis au côté gauche des Spurs de s'animer un peu. Après, ce n'était pas le soir pour les montées ravageuses, mais Benoit n'allait pas s'en plaindre.

Sandro 7 : Meilleur de match en match, un vrai bon récupérateur à l'ancienne. qui rappelle un peu Senna, pas son feu compatriote brésilien, mais l'autre, celui de Villarreal. Et ce n'est pas rien.

Modric 8 : Toujours aussi plaisant à voir jouer, organiser, ouvrir son pied. Un délice. Une vista qui a peu d'égal dans la compétition, ce n'est pas peu dire.

Pienaar 5 : Un début de match époustouflant, avant de s'éteindre peu à peu. Replacé dans l'axe avec l'entrée de Bale, il a assuré son replacement et les affaires courantes.

Lennon 6 : Gros travail défensif en suivant Jankulovski sur chacune de ses montées. Gros travail offensif en mettant mal Jankulovski sur chacune de ses montées. Du bel ouvrage d'ailier.

Van der Vaart 5 : Des frappes, des coup-francs, des contrôles orientés, des prises de balle saignantes, des pommes, des poires et des scoubidous, plus un gros travail de sape pour empêcher Seedorf de tourner en rond. Mais d'un joueur de son calibre, on est en droit d'attendre un peu plus. A jouer la prise de risque maximale sur chaque ballon, il a un peu trop gâché. Laisse sa place à Gareth Bale, qui n'a pas joué assez longtemps pour être noté. Donc 5. Rien que pour le frisson qu'il a fait passer dans le stade en enlevant sa jolie veste de survet'.

Crouch 5 : Trop collectif sur une grosse occasion en tout début de seconde mi-temps, il a opté pour la remise alors qu'un bon coup de boule aurait pu faire hurler tout White Hart Lane. S'il a bien pesé sur la défense et servi de point d'ancrage pour ses copains, il n'a toutefois pas su faire de vraie différence.

[page]
Milan AC

La décadence, ça peut parfois être le sommet de la classe. Mais quand on a un but à remonter en huitièmes de finale retour de Ligue des Champions, c'est plutôt la honte.


Abbiati 5 : Rien à signaler.

Nesta 6 : Si sa coupe raccourcie le rajeunit, il n'est plus aussi impérial, mais toujours solide au poste. A bien tenu le choc face à l'attaque des Spurs. Lui n'a pas grand chose à se reprocher.


Thiago Silva 6 : Super boulot au duel avec Crouch. Si le géant anglais n'a pas pu être décisif, c'est avant tout à cause de lui.

Abate 5 : A bien tenu le maillot de Crouch. A bien couvert son couloir. Mais a bien trop peu apporté offensivement dans un match où son équipe devait avant tout marquer.

Jankulovski 4 : Vite fatigué et complètement à la ramasse face à Lennon. Et en attaque, il n'a strictement rien fait. Sorti pour Antonini, qui n'a pas eu le temps de faire mieux.

Seedorf 5 : Devant la défense, au centre de l'arbre de Noël mis en place par Allegri, il a récupéré beaucoup de ballons, mais n'a pas réussi à suffisamment organiser le jeu des siens. Faut dire qu'il n'a pas vraiment été aidé...

Flamini 3 : Hué tout le match. C'est grâce à ça, et à ses quelques tacles de bourrin, qu'on a su qu'il jouait. Parce que pour le reste, franchement il a plutôt été discret. Quelqu'un lui a dit qu'il jouait milieu droit ?

Boateng 4 : "B2oateng" a fait un bon match. Easy easy. Un peu trop même. En dilettante, pas assez concerné et tranchant pour provoquer le destin. Remplacé par un jeune Allemand, Merkel.

Robinho 2 : Définitivement pas fait pour jouer en trequartista. Lui demander d'organiser le jeu, c'est un peu comme demander à Catherine Deneuve de jouer les femmes enjouées : une erreur de casting.

Pato 4 : De super déplacements, mais un sacré manque de qualité dans le dernier geste. C'est simple, il a perpétuellement cherché la complication. Il a toutefois été le meilleur des attaquants milanais.

Ibrahimovic 3 : Hyper décevant, comme d'habitude en Ligue des Champions. Un bon coup-franc, et puis c'est tout. Et ne parlons pas de son travail défensif. Comme dirait Jacques Chirac, la grande baudruche a fait pschiiiit. Une fois de plus. A trop miser sur lui, le Milan sort en huitièmes.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:51 DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
À lire ensuite
Tottenham de champion ?