Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Gr. A
  3. // Brésil-Venezuela (0-0)

Le Brésil n’y arrive pas face au Venezuela

La faute notamment à trois buts refusés, dont deux après usage de la VAR, la Seleção a été tenue en échec par le Venezuela pour la deuxième rencontre de sa Copa América. La première place du groupe est loin d'être assurée.

Modififié

Brésil 0-0 Venezuela



Et si la fameuse tunique blanche, jadis symbole de malheur, devenait le nouveau talisman de la Seleção ? Alors qu’avec son troisième jeu de maillot ressorti des tiroirs, les hommes de Tite avaient trouvé la faille en deuxième période pour leur entrée en lice contre la Bolivie, le sort s’est cette fois acharné contre les Brésiliens qui avaient sorti la traditionnelle tenue jaune Canarinho et ont terminé sous les sifflets. Ceux-ci n'étaient pas uniquement destinés à la sélection auriverde, mais aussi au corps arbitral : les ficelles ont vibré à trois reprises, mais la vidéo en a décidé autrement. Et la rencontre face au Pérou, samedi, déterminera donc le leader de la poule A.

Les malheurs de Bobby

Avec l'entrée du très propre Arthur dans le onze, le Brésil n'a pas forcément marché sur son adversaire durant la première moitié du premier acte. La Vinotinto s'est même montrée entreprenante en début de partie - giclant sur chaque contre - et la pointe Firmino un peu trop brouillonne pour commencer (ça n'a pas duré), alors que les cracks Neres (15e) et Richarlison (17e) faisaient passer les premiers frissons. Même si la possession a été largement brésilienne (75% à la pause), la partie est longtemps restée équilibrée en matière de situations créées, le prétendu crush marseillais Salomón Rondón étant proche de climatiser l'Arena Fonte Nova de la tête (19e). Sur un énième centre de Dani Alves alors que les locaux prenaient la mesure de leurs adversaires, Bobby le Red a réussi le petit exploit de battre Wuilker Faríñez, mais une faute de l'attaquant a été sifflée (39e).


Malgré la sortie de banc de Gabriel Jesus, les Brésiliens ont continué de galérer, le Citizen n’enveloppant pas assez son pétard (57e). Voyant ses poulains patauger, Tite a revu ses plans en lançant Fernandinho à la place d’un Casemiro bêtement averti. Lien de cause à effet ou non, Jesus a trouvé la faille en s’y reprenant à deux fois sur un caviar de Firmino, mais encore une fois, Julio Bascuñan a fait des siennes en signalant, après visionnage de la VAR, un hors-jeu de ce dernier. Et puis comme il était sur sa lancée, le Chilien est retourné voir la vidéo et a également éteint les espoirs de Coutinho à l’orée du temps additionnel, après une frappe du Blaugrana déviée par... Firmino à la suite d'une percussion d’Everton : le Venezuela et la Video assistant referee, une belle histoire d'amour. Le centre-tir de Filipe Luís (93e) et la tête de Petit Fernand (100e) n’y changeront rien, les dix minutes de temps additionnel non plus : les copains de Marquinhos ne feront pas carton plein dans ce premier tour. Le pire, c’est que Wuilker Faríñez n’a même pas eu besoin de sortir un match de patron, cette fois-ci.



Brésil (4-2-3-1) : Alisson - D. Alves (c), Marquinhos, T. Silva, F. Luís - Arthur, Casemiro (Fernandinho, 57e) - Richarlison (G. Jesus, 46e), Coutinho, D. Neres (Everton, 72e) - Firmino. Sélectionneur : Tite.


Venezuela (4-1-4-1) : Faríñez - R. Hernández, Osorio, Villanueva, R. Rosales - J. Moreno - Murillo, Y. Herrera (Soteldo, 66e), Rincón (c), Machís (A. Figuera, 76e) - Rondón (J. Martinez, 85e). Sélectionneur : Rafael Dudamel.


  • Résultats et classements de la Copa América

    Par Jérémie Baron
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:28 Johan Micoud quitte la présidence de l'AS Cannes 8
    Hier à 11:24 Un gosse de 13 ans marque un joli penalty acrobatique (mais non valable) 12
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible