Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Gr. A
  3. // Brésil-Pérou (5-0)

Le Brésil démolit le Pérou et file en quarts

Large vainqueur d'une bien pâle équipe du Pérou (5-0), grâce notamment à une première mi-temps aboutie et un Everton en feu, le Brésil est le premier qualifié pour les quarts de finale de la Copa América. Première de sa poule, la Seleção affrontera l'un des deux meilleurs troisièmes jeudi à Porto Alegre.

Modififié

Brésil 5-0 Pérou

Buts : Casemiro (12e), Firmino (19e), Everton (32e), Alves (53e) et Willian (90e)

C'est un dégagement comme il en a fait des milliers durant sa carrière. Ballon cueilli, posé au sol et balancé à quelques dizaines de mètres vers la tête d'un partenaire. Un geste tant de fois répété qu'il en est devenu mécanique, pour Pedro Gallese. Sauf que ce soir, un grain de sable va se glisser dans la mécanique. Son nom ? Roberto Firmino, dont le placement et le timing idéaux lui permettent de contrer la relance du portier péruvien lobé. L'Arena Corinhians se lève, les bras de Firmino aussi, mais le poteau renvoie le cuir. Pile sur « Bobby » qui l'amortit tranquillement, couche Gallese, conclut dans le but vide et fait exploser Tite. Pour la deuxième fois de la soirée, déjà, les montants sont avec le Brésil. Qui mène donc 2-0 après vingt petites minutes, et s'envole vers les quarts de finale de « sa » Copa América. Finalement étrillé (5-0) et doublé par le Venezuela, le Pérou devra attendre les derniers matchs des groupes B et C pour savoir s'il sera à ce rendez-vous.

Alves, capitaine de soirée


Dans l'obligation de s'imposer pour s'assurer la première place du groupe A dans ce troisième match habituellement réservé aux coiffeurs, la Seleção débarque à São Paulo avec un onze presque inchangé par rapport aux deux premiers matchs. De coiffeurs, l'équipe de Tite n'en compte du coup que deux au coup d'envoi. Et encore : les habituels jokers Everton et Gabriel Jesus, préférés sur les ailes à Neres et Richarlison. Pourtant au quasi complet, les Auriverdes peinent à entrer dans leur match et se montrent incapables dans les dix premières minutes d'enchaîner plus de quatre passes ou de se créer des occasions.


En bon capitaine, Dani Alves donne donc dans le dépassement de fonction. Coutinho et Arthur ne parviennent pas à briser les lignes ? Alors, le latéral perfore lui-même l'entrejeu péruvien. Une initiative payante : sur le corner qui suit botté par Coutinho, Casemiro donne de la tête l'avantage à la Seleção après un premier coup de casque sur le poteau (1-0, 12e). Avantage doublé sept minutes plus tard donc, par Firmino avec la complicité de Gallese. Le gardien de la Blanquirroja se rattrapera bien de sa boulette, en remportant son duel face à Everton. Mais il ne pourra rien sur cette frappe limpide des vingt mètres de l'ailier du Grêmio, décisif pour la deuxième fois du tournoi déjà (3-0, 32e).

Willian règle la mire, pas Gabriel Jesus


Soucieux de marquer lui aussi des points, Gabriel Jesus tente de foutre le feu dans son couloir droit et se procure également une grosse occasion, mais foire complètement son enroulé dans la surface (39e). Et le Pérou, dans tout ça ? Il faut attendre les derniers instants de la première mi-temps, et un tir en angle fermé de Trauco pour le voir enfin se montrer dangereux (44e). Mais Alisson veille au grain, détourne en corner et permet au Brésil de conserver son avantage de trois pions à la pause. Au retour des vestiaires, le Brésil déroule, peinard, et Dani Alves en profite pour s'offrir quelques incursions dans le camp des Incas. Sur l'une d'elles, O capitão sollicite le une-deux avec Coutinho, dépose ses vis-à-vis et envoie une minasse sous la barre de Gallese (4-0, 53e). Propre.


La victoire et la première place en poche, Tite peut faire souffler ses cadres, donner leurs premières minutes dans la compétition à Alex Sandro et Allan et associer Firmino et Jesus dans l'axe pour le dernier quart d'heure. Moment choisi par le public brésilien pour enfin donner de la voix, par le Pérou pour enfin prendre sa chance par Gonzáles – sans succès – et par Willian pour envoyer un missile dans la lulu (5-0, 90e). Décidément malheureux, Gallese concède ensuite un penalty et offre ainsi à Jesus l'opportunité de débloquer son compteur. Opportunité manquée par le Mancunien, qui voit son tir écarté par le dernier rempart de la Blanquirroja. La seule ombre au joli tableau brésilien, où s'affichent déjà huit buts et trois clean-sheets en autant de rencontres. Place, désormais, aux choses sérieuses.



Brésil (4-3-3) : Alisson - Daniel Alves, Marquinhos, Thiago Silva, Filipe Luís (Alex Sandro, 57e) - Casemiro (Allan, 70e), Arthur, Coutinho (Willian, 77e) - Gabriel Jesus, Firmino, Everton. Sélectionneur : Tite.

Pérou (4-2-3-1) : Gallese - Advíncula, Araujo, Abram, Trauco - Tapia, Yotún (Flores, 46e) - Polo, Farfán, Cueva (Ballón, 66e) - Guerrero (Gonzáles, 55e). Sélectionneur : Ricardo Gareca.


  • Résultats et classements de la Copa América

    Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:00 J'irai supporter l'AC Ajaccio chez vous (S1 Ep1) Hier à 12:14 Jürgen Klopp inquiet pour Sadio Mané 42
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible