Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Liverpool-Man. United (0-1)

Le braquage d'Anfield

Devant un Liverpool volontaire mais imprécis, United a arraché la victoire à Anfield grâce à Rooney (0-1). Les Mancuniens, qui n'ont cadré qu'une seule frappe, s'en sortent miraculeusement.

Modififié

Liverpool FC 0-1 Manchester United

But : Rooney (78e) pour Manchester United

Le chewing-gum de Sir Alex doit avoir la vie dure. Encore plus que d'habitude. Si Ferguson n'est plus sur le banc de touche mancunien, ça ne l'empêche évidemment pas de suivre son équipe de cœur. La mâchoire du retraité n'a donc pas terminé sa carrière, loin de là. Car devant ce pathétique United, sans ambition ni idée depuis le début de la saison comme dans ce derby, Fergie n'a d'autres choix que de passer ses nerfs sur sa gomme préférée. Mais si MU n'a plus rien à voir avec ce qu'il était sous l'impulsion du Sir, ça ne l'empêche pas d'obtenir un minimum de résultats et de gagner des rencontres qu'il ne devrait jamais remporter. C'est ce qui s'est passé contre Liverpool : après 80 minutes où elle n'a rien montré, la bande du Pélican a arraché la victoire sur sa seule frappe cadrée. Grâce à un Rooney toujours décisif, United reste à deux points de la zone C1. Les Reds, qui se sont heurtés à un excellent De Gea, stagnent quant à eux à une triste 9e place.

Intensité sans but


Une nouvelle fois, Van Gaal aligne son affreuse doublette (en matière de prise de risques) Fellaini/Schneiderlin. Martial retrouve son aile gauche, alors que Mata cire le banc. Une habitude ces derniers temps. En face, Benteke est encore remplaçant, Firmino occupant la pointe de l'attaque. Touré accompagne Sakho en charnière centrale. Dans une ambiance chaude comme la braise, Manchester tient le coup en exerçant un bon pressing. Les locaux répondent par des passes longues bien senties, débouchant sur de grosses possibilités. Au milieu du terrain, c'est tendu avec une petite baston Fellaini/Lucas qui sent fort l'intelligence.

À la demi-heure de jeu, United n'a frappé qu'une fois, et Liverpool ne compte qu'un tir cadré. Mais les Reds utilisent bien les couloirs - Clyne enchaînant les montées sur son côté droit - et ne sont quand même pas loin de trouver la faille. Manque juste un peu de précision. Portés par leur public, les hommes de Klopp mettent beaucoup de rythme face à une team qui se montre tenace, à l'image de Martial venu sauver son équipe sur un repli défensif dans sa propre surface. Young, lui, se blesse et est contraint de laisser sa place à l'inconnu Borthwick-Jackson avant la mi-temps.

De Gea, vrai frisson de United


Les absences sont quand même préjudiciables pour le spectacle. Qu'est-ce qu'on aimerait voir Coutinho sur la pelouse ! Et pourquoi ne pas faire entrer Mata, pour tenter de mettre un peu le bordel ? Bref, la reprise voit De Gea sauver littéralement son camp sur une grosse opportunité de Firmino. Concernant United, c'est le néant. Jusqu'à ce que Martial décide d'accélérer, faisant flipper Anfield. Quelques instants plus tard, Sakho se montre impérial devant l'attaquant français. À la 60e, les deux équipes sont coupées en deux. Du coup, le cuir va d'un but à l'autre. Mais les 22 acteurs s'obstinent à passer dans l'axe. Mata et Depay font enfin leur apparition, pendant que De Gea multiplie les arrêts. Et contre tout attente, sur le premier tir cadré des siens, Rooney arrache la victoire en récupérant une tête de Fellaini sur la barre. Un vol, un vrai. Klopp réagit directement en sortant le solide Touré pour Benteke. Mais rien n'y fait, la victoire de United était écrite. Fergie peut se détendre et jeter son chewing-gum. Jusqu'à la semaine prochaine.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:23 Kondogbia : « J'ai toujours voulu jouer pour la Centrafrique » 163
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:48 Bolt s'insurge contre un contrôle antidopage 25