Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Super Coupe
  3. // Dortmund-Bayern (2-0)

Le Borussia Dortmund troue le Bayern

Auteur d'une très bonne préparation estivale, le Borussia Dortmund a confirmé les impressions de l'été et a séché samedi soir le Bayern (2-0) lors de la Supercoupe d'Allemagne.

Modififié

Borussia Dortmund 2-0 Bayern Munich

Buts : Paco Alcácer (48e) et Jadon Sancho (69e) pour le Borussia Dortmund.

Le contraste est saisissant. D’un côté, un Trophée des Champions délocalisé, avec des tribunes clairsemées, une pelouse dans un état catastrophique et un écart conséquent entre les deux équipes. De l’autre, un Signal Iduna Park plein à craquer pour cette dix-neuvième édition de la Supercoupe d’Allemagne entre les deux meilleurs clubs du pays. Ce Borussia Dortmund-Bayern Munich respirait ce match du début de mois d’août que tous les fans de football attendent. Cette excitation de voir un match à haute intensité, avec des stars, des recrues et du bruit dans les tribunes. Un Topspiel qui va donner quelques indices aux suiveurs de Bundesliga sur les confrontations à venir entre ces deux équipes. Ce samedi, le Bayern a endossé le costume de l’ogre au monopole du ballon tandis que le BvB a préféré celui du petit filou jouant le contre. Pourtant, sur le papier, la formation de Lucien Favre fait saliver et n’a rien à envier à celle de son rival munichois, d’autant plus que le BvB a produit un jeu alléchant la saison dernière. Mais ce système s’est avéré très efficace face à des Bavarois en difficulté durant toute la rencontre à cause du pressing fou imposé par les locaux. Et, dans cette folle nuit de foot, seul un grain de folie venu de Jadon Sancho pouvait débloquer la situation et faire gagner la septième Supercoupe d'Allemagne de son histoire au Borussia Dortmund.

Bourdes et pressing


Lucien Favre avait annoncé la couleur. À quelques heures de la rencontre, le coach du Borussia Dortmund avait insisté sur le fait de bien défendre cette saison et de concéder moins de buts. Lors de la phase retour de Bundesliga, alors que le BVB caracolait en tête, la défense jaune et noire s’est mise à enchainer les bourdes individuelles concédant buts sur buts et perdant ainsi le titre à trois journées de la fin. Message reçu par ses hommes, qui ont décidé de laisser le monopole du ballon au Bayern et de jouer le contre. Un faux monopole puisque les Borussen déclenchent systématiquement un pressing impressionnant aux milieux de terrain bavarois et ce dès la première minute du match. Suite à un gros pressing de Paco Alcacer sur Süle, Guerreiro récupère le ballon très haut puis sert Reus qui bute sur Neuer. Avec des récupérations très hautes, la défense bavaroise, particulièrement lente, est mise en difficulté et Neuer doit même sortir très loin de sa cage, version Coupe du monde 2014, pour gêner Paco Alcacer (14e). Le milieu de terrain du Bayern, pourtant composé de joueurs soyeux techniquement à l’image de Thiago Alcantara, prend l’eau sous le pressing de la bande à Witsel et manque de précision dans les transmissions de balles. Une aubaine pour Dortmund. À plusieurs reprises en première mi-temps, les hommes de Niko Kovac frôlent la correctionnelle mais sont sauvés par le capitaine Manuel Neuer.

Le show Sancho


Au retour de la pause, Dortmund met les bouchées doubles. Sur une nouvelle perte de balle de Thiago Alcantara, Jadon Sancho décide de sortir de sa boîte pour jouer des mauvais tours à David Alaba et Jérôme Boateng. Peu en vue lors des quarante-cinq premières minutes, l’international anglais fait danser ses opposants sur son côté droit avant de servir Paco Alcacer qui ouvre le score d’une frappe se logeant dans le petit filet de Neuer. On se dit alors que le Bayern va enfin réagir et reprendre le jeu à son compte. Que nenni. Les Bavarois, d’abord par l’intermédiaire de Goretzka (54e) puis de Coman (57e), butent à deux reprises sur Marwin Hiltz, le remplaçant de Roman Burki, blessé. Le but égalisateur ne venant pas, la punition se faisait de plus en plus sentir. Et c’est de nouveau Jadon Sancho qui renvoie le rival en Bavière sans trophée. Sur une ouverture de Raphael Guerreiro, le feu-follet se présente de nouveau seul devant le but et trompe le gardien d’un ballon entre les jambes (69e). Le reste de la rencontre ? Un Bayern Munich impuissant face à un Borussia Dortmund serein et qui apprend à souffrir. De bon augure pour cette saison qui va être très longue et passionnante.


Dortmund (4-2-3-1) : Hiltz - Piszczek (Wolf, 80e), Akanji, Toprak, Schulz - Witsel, Weigl - Sancho (Bruun Larsen, 80e), Reus, Guerreiro (Hakimi, 74e) - Alcácer. Entraîneur : Lucien Favre.
Bayern (4-2-3-1) : Neuer - Kimmich, Süle, Boateng, Alaba (Renato Sanches, 70e) - Thiago Alcántara (Pavard, 80e), Tolisso - Müller (Davies, 66e), Goretzka, Coman - Lewandowski. Entraîneur : Niko Kovač.


Par Claude-Alain Renaud
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:08 EuroMillions : 91 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce mardi 1
Hier à 16:28 Au bord des larmes, Mourinho confie que le foot lui manque 138
Hier à 14:12 Infantino aurait fait l'aveugle sur le contrat entre beIN et la FIFA 38
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
À lire ensuite
La Sarabande de Sarabia