Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Coupe du Roi
  2. // Finale
  3. // Real Betis-Valence (1-1, 5-4 TAB)

Le Betis s'offre la Coupe du Roi aux tirs au but face à Valence

Modififié

Real Betis 1-1 (5-4 TAB) Valence CF

Buts : Iglesias (11e) pour les Béticos // Duro (30e) pour les Ches
Tirs au but réussis : Soler, Račić, Guedes et Gayà pour les Ches // José, Joaquín, Guardado, Tello et Miranda pour les Béticos
Manqué : Musah pour les Ches

Dans une rencontre au rythme effréné, le Real Betis s’impose sur le fil aux tirs au but 5 à 4 après un match nul 1-1 et remporte sa troisième Coupe du Roi. Le tout grâce à un story telling exceptionnel, puisque c'est Juan Miranda qui inscrit le cinquième tir au but offrant le titre à son club de toujours, lui le gamin du club qui était en tribunes en 2005 lorsque les Béticos ont remporté leur dernier trophée.

Dominant la première période, les joueurs du Betis avaient ouvert le score dès la 11e minute, grâce à une superbe combinaison : centre de Bellerín pour la tête de Borja Iglesias. L’attaquant verdiblanco envoie un coup de casque plein axe pour trouer le filet de Mamardashvili (1-0, 11e). Dans la foulée, Juanmi manque de faire le break et Iglesias force le portier géorgien à faire un arrêt de kamikaze. Alors que Valence était sur le point d'encaisser le but du 2-0, Hugo Duro viendra remettre les siens dans la course, d'un splendide ballon piqué lobant Claudio Bravo (1-1, 30e). Juste avant de rentrer aux vestiaires, Canales envoie une lourde frappe qui vient s’écraser sur le poteau (43e), en guise de dernier avertissement.

La pause fait du bien aux hommes de Bordalás, qui obligent Claudio Bravo à sortir deux arrêts décisifs face à Guedes et Soler (49e). Après 20 minutes de mieux, le Betis reprend le dessus et toute l’armada offensive sévillane tente sa chance. Nabil Fekir, très chahuté dans la surface, aurait pu avoir maintes occasions s’il n’était pas systématiquement rattrapé par la patrouille valencienne, de façon plus ou moins licite. Les deux dernières occasions de Borja Iglesias, bien stoppée par Mamardashvili, (89e) et Carlos Soler, captée in extremis sur une sortie peu académique de Claudio Bravo (90e), viendront confirmer une chose : ce match ira forcément en prolongation.

Trente minutes qui ne donneront rien, où la bataille s'est plutôt faite dans les petits coups bas ou tacles en tout genre, et au physique dans l'entrejeu. Toujours 1-1 après 120 minutes, ce qui condamne les deux très bons gardiens du soir à faire des miracles aux tirs au but. Le jeune Américain Yunus Musah sera un peu le Christopher Nkunku de Valence, puisqu'en envoyant son ballon en tribunes il offre la possibilité à un autre gamin d'écrire l'histoire de son club, en vert et blanc.





Real Betis (4-2-3-1) : Bravo - Bellerín, Pezzella, Bartra, Moreno (Miranda, 106e) - Rodríguez, Carvalho (Guardado, 101e) - Canales (Tello, 111e), Fekir (Ruibal, 111e), Juanmi (Joaquín, 86e) - Iglesias (José, 101e). Entraîneur : Manuel Pellegrini.

Valence CF (5-3-2) : Mamardashvili - Paulista, Diakhaby, Alderete - Foulquier (Musah, 99e), Soler, Guillamón (Račić, 85e), Moriba (Correia, 79e), Gayà - Guedes, Duro (Gil, 85e). Entraîneur : José Bordalás.
AEC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 17:53 Wilfrid Mbappé dénonce les comportements de certains parents au bord du terrain 55 Hier à 07:14 Bonus FDJ de 10€ avec le code promo RDJ10 3
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:02 20 000 personnes fêtent la montée de Kaiserslautern en D2 4
Hier à 09:27 Quand Jamel Debbouze célébrait la victoire en Ligue des champions du Real Madrid (via Facebook de SO FOOT) Hier à 09:25 Il marque sur coup franc avec une trajectoire fabuleuse (via Instagram de SO FOOT)