Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 12e journée

Le Bayern reprend sa marche en avant, Dortmund ne lâche rien

Après son nul la semaine passée face à Francfort, le Bayern s'est remis dans le sens de la marche. De son côté, Dortmund a dominé Schalke dans le Revierderby. Gladbach, Wolfsburg et Leverkusen sont, eux, les grands perdants du week-end.

Modififié

L'équipe du week-end : le Hertha Berlin

Battre Hanovre n'est pas vraiment un exploit ces derniers temps, mais être 4e alors qu'on s'appelle le Hertha Berlin, oui. En battant le club de la Basse-Saxe vendredi sur le score de 3-1, les Berlinois continuent leur petit bonhomme de chemin cette saison. Si le recrutement bien pensé de cet été y est pour beaucoup, la régularité des résultats aussi. Le Hertha est une des rares équipes derrière le Bayern et Dortmund à être un temps soit peu constante cette année. Depuis le début de la saison, Berlin n'a perdu que face à beaucoup plus gros que lui (Dortmund, Wolfsburg, Schalke...) et a profité comme il se doit des errements de ses concurrents directs. Sachant que le Hertha est toujours en lice en Pokal, l'année 2016 pourrait être très belle pour Die alte Dame.

L'homme du week-end : Dominic Maroh

Dominic Maroh est un homme heureux. Avant le derby face à Leverkusen, le défenseur slovène n'avait jamais marqué plus d'un but en une seule saison. Alors imaginez sa joie lorsque, samedi, il a marqué les deux buts qui ont donné la victoire à Kölle. On en connaît un qui a dû payer sa tournée de Kölsch samedi soir.

Vous avez raté Dortmund / Schalke (et vous n'auriez pas dû)

Alors qu'en fait, non, vous n'avez pas raté le 87e Revierderby en Bundesliga. Car vous saviez : cette rencontre avait tout pour être la meilleure publicité possible pour le championnat d'outre-Rhin. Deux équipes qui squattent toutes les deux le haut du tableau cette saison, qui se sont livrées pendant 90 minutes et qui n'ont rien lâché. Même quand le BvB menait 3-1, jamais le FC Schalke 04 n'a cru que c'était perdu. Quand Dortmund a commencé à jouer la montre et à attendre une erreur de son rival, le S04 n'a pas perdu espoir, et a tout fait pour marquer ce fameux troisième but synonyme d'égalisation. Au final, Dortmund s'impose 3-2, reste à cinq longueurs du Bayern et accroît son avance sur le 3e, qui est désormais de huit points. Et si ce derby nous a bien appris une chose, c'est qu'en jouant avec un cœur gros comme ça, Schalke peut tout à fait déranger le Bayern Munich dans deux semaines. Et probablement relancer le championnat.

Le compte-rendu du match ici.

Les boulets du week-end

Nombreux sont les joueurs de Bundesliga à ne pas avoir brillé par leur intelligence ce week-end. Si on peut encore excuser la faute de Draxler qui ne voit pas du tout son adversaire lorsqu'il balance son pied en l'air, les cartons rouges de Granit Xhaka et de Kyriakos Papadopoulos sont, eux, plus compliqués à pardonner. Non seulement parce qu'ils auraient pu être évités, mais surtout parce qu'ils ont beaucoup coûté à leurs équipes respectives. Sans Papadopoulos, Leverkusen s'est retrouvé à défendre difficilement pendant 20 minutes sur un Cologne très dangereux. Et sans leur maître à jouer Granit Xhaka (capitaine et meilleur joueur), les Fohlen n'ont pu mettre ce but qu'ils ont chassé tout le match. Les deux hommes auront aussi fait la même erreur de vouloir s'expliquer à tout prix et d'aggraver leur cas. En même temps, ce n'est pas comme s'ils étaient vraiment connus pour leur calme olympien.

Le but du week-end

On croyait Klaas-Jan Huntelaar perdu, et puis le derby de la Ruhr est arrivé... Le Hunter sait répondre présent dans les grands rendez-vous.

L'image du week-end

Après 200 jours d'absence, Holger Badstuber faisait son grand retour sur les terrains, au terme d'une nouvelle rencontre remportée par quatre buts d'écart par le Rekordmeister (cette fois-ci 4-0 face au VfB Stuttgart). Jolie photobomb de la mascotte du Bayern au passage.

Dieter Hecking a dit

« Nous sommes troisièmes uniquement parce que les autres équipes nous font une faveur en ne jouant pas de façon constante. » Leverkusen, elle est pour toi celle-ci.

Les records inutiles (et surtout temporaires) du Bayern

Le Bayern compte 34 points après 12 journées. Le Bayern n'a pas perdu depuis 54 matchs sur la phase aller. Le Bayern a gagné 14 fois de suite face à Stuttgart. Le Bayern a gagné tous ses matchs à domicile cette saison. On s'arrête là, mais vous pouvez continuer chez vous.

L'analyse définitive

Hoffenheim risque de descendre en 2. Bundesliga, et ce, dans le plus grand anonymat. Complètement à la masse depuis le début de la saison, Hoffe n'arrive pas à se sortir de la crise, le changement d'entraîneur n'ayant rien changé au jeu apathique pratiqué par l'équipe. Et le pire dans tout ça, c'est que tout le monde s'en cogne. Toujours aussi peu populaire en Allemagne, le club ne pourra pas bénéficier d'un franc soutien lorsque la fin de saison arrivera et la bataille pour le maintien s'intensifiera. Si le Werder ou encore Stuttgart pourront compter sur le soutien massif de leurs fans, on ne voit pas vraiment qui va aider Hoffenheim à se motiver pour se sauver.

Et sinon...

Les Lilien de Darmstadt ne lâchent rien et prennent un point à domicile face au HSV.

Après s'être gavé en Ligue Europa face à l'AZ Alkmaar (victoire 4-1), le FC Augsburg a eu du mal à revenir au pain quotidien. Résultat : le Werder Brême est allé se servir et s'est imposé 2-1. Avec un but de l'éternel Claudio Pizarro.

Après la défaite des siens face à Cologne, Rudi Völler est resté calme, très calme.

Leon Andreasen, de Hanovre, s'est blessé à la main en ouvrant un paquet avec un couteau. La blessure est si profonde qu'il va se faire opérer et rater les barrages avec le Danemark face à la Suède.

- En 2. Bundesliga, Fribourg a fait nul à Duisburg (1-1), tandis que le RB Leipzig a perdu à domicile face au 1. FC Kaiserslautern (0-2). Si le FC Sankt-Pauli bat le Fortuna Düsseldorf ce lundi soir, il reviendra à hauteur de points des deux sus-nommés. Sinon, il n'y a que sept points d'écart entre les leaders et Karlsruhe, 9e.

- En 3. Liga, le Dynamo Dresde est Herbstmeister (champion d'automne) à trois journées de la mi-championnat. Les grands clubs ne meurent jamais.

Leroy Sané et Kevin Trapp ont été appelés pour la première fois en équipe nationale. Mario Gómez fête, lui, son retour. Kroos et Özil sont, eux, laissés au repos.

Pep Guardiola devrait prolonger (ou pas, faut voir, on sait toujours pas vraiment, mais y en a qui disent que oui) au Bayern qui lui propose 15 millions de salaire par an. La prochaine fois que le Bayern fait la morale aux clubs qui dépensent trop d'argent, les baffes risquent de fuser.

Manuel Neuer a une nouvelle meuf. Si jamais ils ont des enfants ensemble, ces derniers seront très très blonds.

D'après un sondage commandé par « Bild am Sonntag » , 65% des Allemands souhaiteraient le départ de Wolfgang Niersbach de la Fédération. Dans un questionnaire à choix multiple, 38% des Allemands ont répondu vouloir Silvia Neid, l'ancienne sélectionneuse de l'équipe féminine allemande, à la tête de la DFB. C'est légèrement plus qu'Oliver Bierhoff (37%) et Oliver Kahn (34%).

⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Sophie Serbini
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:09 Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16