Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // OL-Bayern (0-3)

Le Bayern brise le rêve de Lyon

Malgré un début de rencontre emballant, Lyon n'aura pas réalisé l'exploit contre le Bayern Munich (3-0). Le colosse bavarois a éteint son adversaire grâce à un doublé de Serge Gnabry en première période et un but de Robert Lewandowski en fin de partie. Le champion d'Allemagne retrouvera le PSG en finale de la Ligue des champions dimanche.

Modififié

Lyon 0-3 Bayern

Buts : Gnabry (18e, 33e) et Lewandowski (88e) pour le Bayern

L’histoire n’est pas un éternel recommencement, cette drôle d’édition de la Ligue des champions aura eu l’occasion de le prouver à plusieurs reprises ces derniers jours. L’OL avait donc le droit de rêver au moment de se présenter devant le Bayern Munich, le grand favori dans ce dernier carré, pour rejoindre le PSG et attraper la première finale de Ligue des champions de son histoire. Mais le fantasme a été balayé par la logique. Cette dernière montagne était trop difficile à gravir, et les Bavarois ont finalement fait respecter la hiérarchie (3-0). Le remake de la finale de la Coupe de la Ligue n'aura pas lieu.

Les regrets de l'OL, la folie Gnabry

Les Gones ne devaient rien s’interdire, c’était une évidence. Et dès les premières minutes, les hommes de Rudi Garcia font comprendre qu’ils ne sont pas venus pour se faire rouler dessus par le rouleau compresseur d’Hansi Flick. Le 7e du dernier championnat de France fait même trembler le Bayern dans le premier quart d’heure. Le premier frisson est d’ailleurs signé Lyon : après une ouverture du délicieux Caqueret, Depay percute entre les deux centraux du Bayern et ne parvient pas à cadrer après avoir contourné Neuer (4e), auteur d’une sortie autoritaire devant Denayer cinq minutes plus tard. Le Rekordmeister, pas vraiment aidé par son alignement défensif douteux, est bousculé.


Après une première alerte dans la surface de Lopes à la suite d’une frappe de Goretzka (11e), l’OL repart à l’attaque et profite des espaces pour jouer magnifiquement les contres. Boateng claque un tacle salvateur pour stopper un centre de Cornet, puis tout bascule. Trouvé sur le côté droit par Dubois, Toko Ekambi fait trembler le poteau de Neuer après avoir bénéficié d’un contre favorable (17e). Malheureux, les Lyonnais le sont encore plus dans les secondes qui suivent, quand Gnabry repique dans l’axe et envoie un cachou dans la lucarne de Lopes au milieu de six joueurs rhodaniens spectateurs (0-1, 18e). La confiance change de camp : l'OL rumine ses regrets, le Bayern prend la confiance et le buteur fait des misères à la défense rhodanienne. Après une frappe sèche repoussée par Lopes, Gnabry s'offre un doublé en bon opportuniste en concluant de près à la suite d'un ballon relâché par le dernier rempart portugais sur une frappe de Lewandowski (0-2, 33e). Rideau ?

Le Bayern reçu 10/10

Garcia peut se gratter la tête pour trouver la formule miracle, le remplacement de Guimarães par Mendes après les citrons peut difficilement changer le cours de l'histoire. La première période rythmée et intense laisse des traces, et les deux équipes reviennent sur la pelouse du stade José-Alvalade avec les jambes lourdes. Les occasions se font plus rares, pas les espaces. Perišić manque de tuer définitivement le suspense en butant sur Lopes (51e), Toko Ekambi ne transforme pas un caviar d'Aouar en se heurtant au mur Neuer (58e) et les Gones se contentent d'insister, souvent maladroitement, pour revenir dans la rencontre. Les nouvelles cartouches sorties du banc (Reine-Adélaïde, Cherki, Tete, Dembélé) après l'heure de jeu ne redonnent pas non plus espoir à Lyon, dont la générosité ne suffit pas à faire douter l'ogre bavarois.


Cette fois, le Bayern n'est pas d'humeur gloutonne, assistant sereinement aux tentatives lyonnaises qui finissent dans la niche de Neuer ou au but de Lewandowski refusé pour une position de hors-jeu. Moins clinique que d'habitude, le Polonais finira par planter l'ultime pion de la rencontre de la caboche après un service de Kimmich (0-3, 88e). Et voilà un dixième succès en dix matchs de Ligue des champions cette saison pour le Bayern, qui tentera d'aller soulever le prestigieux trophée une sixième fois contre le PSG, dimanche soir. Pour l'OL, c'est la fin d'une belle aventure et un retour à une dure réalité : Lyon ne jouera pas la Coupe d'Europe la saison prochaine.



Lyon (3-5-2) : Lopes - Marcelo, Denayer, Marçal (Cherki, 73e) - Dubois (Tete, 67e), Aouar, Guimarães (Mendes, 46e), Caqueret, Cornet - Toko Ekambi (Reine-Adélaïde, 67e), Depay (Dembélé, 58e). Entraîneur : Rudi Garcia.

Bayern (4-2-3-1) : Neuer - Kimmich, Boateng (Süle, 46e), Alaba, Davies - Goretzka, Thiago - Gnabry, Müller, Perišić (Coman, 63e) - Lewandowski. Entraîneur : Hans-Dieter Flick.


  • Résultats de la Ligue des champions 2019-2020

    Par Clément Gavard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
    Hier à 12:09 L'ONU pointe du doigt le transfert de Kwang-song de la Juve au Qatar 55 Hier à 11:58 Plus que 2 jours pour voir la collection de tirages So Foot de septembre !
    Hier à 11:08 Kevin-Prince Boateng se relance à Monza 12 Hier à 10:58 Des U18 attaqués par une bande armée lors d’un match à Reims 132
    À lire ensuite
    Les notes du Bayern