Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Barça-Bayern (2-8)

L'ogre bavarois dévore un tout petit Barça

Les Barcelonais ont eu le droit d'y croire une petite dizaine de minutes, puis le Bayern a pilonné. Et à la fin du bal, il ne reste qu'une pelouse jonchée de charpie rouge et bleu et un cyclone bavarois dont personne ne veut croiser la route.

Modififié

FC Barcelone 2-8 Bayern Munich

Buts : Alaba (7e, CSC) et Suárez (57e) pour le Barça // Müller (4e, 31e), Perišić (21e), Gnabry (27e), Kimmich (63e), Lewandowski (82e) et Coutinho (86e, 89e) pour le Bayern

Un coup d'œil au tableau d'affichage et un flashback. Il est à peine 21h30 à Lisbonne, les Allemands du Bayern mènent 4-1 après un peu plus de trente minutes de jeu, et c'est tout le monde qui est transporté en juillet 2014 à Belo Horizonte. À l'époque, Neuer, Boateng et Müller étaient déjà titulaires dans la même équipe et lapidaient le Brésil en demi-finales de Coupe du monde. Six ans et un mois plus tard, le remake se joue en quarts de finale de Ligue des champions, et le punching ball se nomme FC Barcelone. Et après le 8-2 final de ce soir, ceux qui aiment ne rien apporter aux conversations en balançant la phrase sur les Allemands qui gagnent toujours à la fin pourront à nouveau sortir leur poncif favori.

Trente minutes pour tuer un match


Le Bayern a compris le principe : un match sec dure 90 minutes, pas 180, alors autant ne pas s'encombrer avec un round d'observation inutile. Quatre minutes de jeu, une remise superbe de Lewandowski et une frappe bien sentie de Müller suffisent aux Allemands pour ouvrir le bal (0-1, 4e), même si un Alaba farceur et un Neuer à la main mollassonne sont là pour offrir l'égalisation au Barça dans la foulée (1-1, 7e). Résumer le début de match de Barcelone à ce cadeau du Bayern serait un brin réducteur, et Messi donne des raisons d'y croire aux siens en enchaînant un poteau et quelques percées. Assez pour permettre aux Catalans de faire illusion un petit quart d'heure, avant de sombrer définitivement.


Le jeu en remise du Bayern fait des ravages dans une défense barcelonaise pleine d'espaces, et Perišić envoie au fond des filets un laser à ras de terre détourné par Lenglet, puis par le pied de Ter Stegen (1-2, 21e). Un Ter Stegen qui sauve les meubles d'un double arrêt avant la demi-heure de jeu, mais qui ne peut rien dans la foulée quand Goretzka envoie une des plus belles balles piquées de l'année à Gnabry, qui va finir le boulot en résistant à Lenglet (1-3, 27e). Immonde à la relance, le gardien barcelonais est à deux doigts de livrer le quatrième but à Lewandowski, mais sait se faire pardonner en remportant le duel du bout du pied. Pas grave, Müller s'en occupe à la 31e en coupant un centre de Kimmich (1-4). Dans sa grande mansuétude, le Bayern s'abstiendra de marquer dans le dernier quart d'heure de la première mi-temps.

4-1 en première mi-temps, 4-1 en deuxième


Grand absent du tableau des buteurs de la première période, Robert Lewandowski pense laver cet affront à la 53e minute, mais son pion est annulé par un arbitre à la crête très ouvragée pour cause de hors-jeu. Mais même sans match retour au programme, la petite musique de la remontada se permet de pointer le bout de son nez quand Suárez s'amuse avec Boateng avant de scalper Neuer (2-4, 57e). Match relancé ou baroud d'honneur d'une équipe qui n'a pas les moyens de renverser la vapeur ? Les cinq minutes qui suivent offrent la réponse, et Davies dégomme Semedo sur le côté gauche, puis sert Kimmich qui n'a plus qu'à avancer le pied pour marquer (2-5, 63e).


Un sauvetage héroïque de Jordi Alba évite le score de tennis à l'aube des vingt dernières minutes, mais les ajustements tactiques de Setién, dont le seul réflexe a été de faire entrer Antoine Griezmann ( « penalty, on est ensemmmmmmmble hé » ) ne servent à rien. Les attaquants catalans n'ont absolument rien à se mettre sous la dent et quand Messi ose cadrer une frappe, Neuer est là pour se coucher dessus. Lewandowski vient s'approcher du record de CR7 (14 contre 17) en plantant de la tête (2-6, 82e), Coutinho envoie un septième et un huitième buts pour le plaisir, et à trois jours du début des demi-finales, l'étiquette de favori ne va pas avoir beaucoup de mal à trouver preneur.




FC Barcelone (4-3-1-2) : Ter Stegen - Semedo, Piqué, Lenglet, Alba - Busquets (Fati, 70e) - Roberto (Griezmann, 45e), Vidal, De Jong - Messi, Suárez. Entraîneur : Quique Setién.

Bayern Munich (4-5-1) : Neuer - Davies (Hernandez, 84e), Alaba, Boateng (Süle, 76e), Kimmich - Goretzka (Tolisso, 84e), Thiago, Perišic (Coman, 68e), Müller, Gnabry (Coutinho, 75e) - Lewandowski. Entraîneur : Hans-Dieter Flick.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 15:00 Rémy claque un triplé 5
    Hier à 10:00 Condamné pour viol, Robinho quitte déjà Santos 57
    À lire ensuite
    Les notes du Bayern